Accord trouvé après 19 heures de négociations :

NRL : le chantier de la partie digue reprendra le 15 septembre


Publié / Actualisé
Après deux jours de longues négociations, la Région et le groupement GTOI-SBTPC-Vinci ont trouvé un accord sur la poursuite du chantier de la Nouvelle route du Littoral. Plus de 19 heures de réunion plus tard, le président de la collectivité régionale Didier Robert a annoncé ce vendredi 31 juillet 2020, à 22h, que le chantier de la partie digue de la NRL reprendra de manière "accélérée" à compter du 15 septembre. De plus amples détails sur l'accord seront dévoilés en début de semaine prochaine. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Après deux jours de longues négociations, la Région et le groupement GTOI-SBTPC-Vinci ont trouvé un accord sur la poursuite du chantier de la Nouvelle route du Littoral. Plus de 19 heures de réunion plus tard, le président de la collectivité régionale Didier Robert a annoncé ce vendredi 31 juillet 2020, à 22h, que le chantier de la partie digue de la NRL reprendra de manière "accélérée" à compter du 15 septembre. De plus amples détails sur l'accord seront dévoilés en début de semaine prochaine. (Photo rb/www.ipreunion.com)

"Je veux dire à l'ensemble des Réunionnais ma satisfaction, le chantier se poursuit" s'est félicité le président de Région ce vendredi soir à l'issue de la seconde réunion de négociations avec le groupement et l'Etat, présent dans un rôle de médiateur. Les tractations auront donc duré deux jours.

Selon Didier Robert, 40 millions d'euros sont affectés aux travaux de la partie digue de la NRL. Quant au chantier de raccordement entre le viaduc et la route actuelle au niveau de la Grande chaloupe, il reste d'actualité.

"Ces deux chantiers vont continuer" a affirmé Didier Robert. Un raccordement qui devait être livré fin 2021.

Il permettra aux usagers de rouler sur une portion de la NRL avant son achèvement prévu pour 2024 "dans le meilleur des cas" selon un calendrier donné mardi 21 juillet par Dominique Fournel, vice-président en charge des grands chantiers au Conseil régional.

- Les détails de l'accord pas encore connus -

Le président de Région n'a pour l'heure pas donné de détails sur le financement de la fin du chantier, invitant la presse à patienter encore quelques jours. "Le groupement mènera à terme la part qui lui revient, l'ensemble des éléments précis qui constituent cet accord seront communiqués la semaine prochaine" a-t-il indiqué, précisant qu'il se devait de "respecter les deniers publics".

"Aller jusqu'au bout de la réalisation est nécessaire pour des raisons évidentes de sécurité, et cela doit se faire dans le cadre d'un juste prix et d'un calendrier le plus resserré possible" a-t-il ajouté.

A propos de la déclaration de Bruno le Maire, ministre de l'Economie, concernant l'utilisation du Plan de relance de l'Etat pour financer le chantier, Didier Robert a expliqué que "ce sujet-là sera discuté dans les jours à venir avec l'Etat".

Le préfet n'a donné aucune indication à ce propos. Il a sobrement commenté dans un communiqué publié vendredi soir : "l'accord conclu permet la reprise des travaux de construction de la digue (...). Il contribue ainsi à la relance de l'activité économique à La Réunion par la mobilisation de plusieurs entreprises et de nombreux travailleurs. L'Etat se félicite de la conclusion de cet accord qui permet de poursuivre la construction de cet ouvrage essentiel à la sécurité des Réunionnais".

- Les transporteurs presque satisfaits -

Ces annonces ont été saluées par les applaudissements d'une partie des transporteurs, qui ont patienté devant la préfecture tout au long des négociations. Certains ont même remercié chaleureusement le président de Région, à l'image de Jean-Bernard Caroupaye : "merci pour le travail accompli". Jean-Gaël Rivière de la FNTR a pour sa part remercié "le président de Région d'avoir fait un gros effort", ajoutant être "super satisfait".

Pour autant, la date du 15 septembre n'a pas convaincu tout le monde, Didier Hoareau, président de l'Organisation des transporteurs indépendants (OTI), a estimé que l'échéance était trop lointaine pour la survie des entreprises et des emplois. Le responsable syndical attend un entretien avec le représentant de l'Etat. "On va tout de même s'entretenir avec le préfet, qui a toujours été correct avec nous, pour voir si les engagements annoncés ont été mis sur le papier" a-t-il déclaré.

Pour rappel, à la suite de l'annulation de la première réunion prévue entre la Région et le groupement le 10 juillet dernier sur la poursuite du chantier, les transporteurs avaient décidé de s'installer devant la Pyramide inversée, siège dionysien de la Région, pour réclamer une prise de décision sur le marché de la digue.

- Douze jours de mobilisation -

Ces douze jours de mobilisation ont été marqués par un blocage de la Région et un refus catégorique de Didier Robert de rencontrer les transporteurs sous la pression. Le Conseil régional et le groupement se sont aussi accusés mutuellement d'être à l'origine des problèmes rencontrés pour la construction de la digue.

Malgré ces accusations par communiqués de presse interposés, les deux protagonistes ont donc fini par trouver un terrain d'entente.

Reste désormais à déterminer les modalités des commandes de roches - nécessaires à la poursuite du chantier -, et plus globalement les conditions de la reprise des travaux. Pour le moment, le chantier continue de tourner au ralenti.

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

21 Commentaire(s)

Life is black, Posté
Crois père noêl robert , depuis longtemps le rejet de la population se fait sentir à son égard! C'est fini pour lui et son équipe vantard , place au nouveau mandat à présent
Leona, Posté
Bravo la region reunion. Félicitations
Falcatsa, Posté
Bonjour, quand les voyous bétonneurs et les transporteurs mercantiles, collabos et sans scrupules se réjouissent c'est très mauvais pour les reste de la population et l'environnement !!
Guru Mada, Posté
Ben crois père noÃ"l! Disons nous paye la route en deux fois ! Okilé l'accord signé imazpressreunion ? Lire bien
Combien millions d'euros l'a aligné encore, pour finir cette route!
HULK, Posté
Ah,je suis rassuré. C'est super pour les prochaines échéances électorales. Je me disais aussi,on ne peut pas laisser la décision aux seuls électeurs.
Papillon diurne, Posté
C'est pitoyable...
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Le 15 septembre ?!?
La cherchent les pierres ???
Missouk, Posté
Il n'y a plus qu'à attendre les termes de l'accord... Dans tous les cas, l'argent du contribuable sera une fois de plus utilisé pour "les petits arrangements négociés entre amis". Quant aux transporteurs qui après avoir bloqué la Région et traité son Président de tous les noms, ils ont l'air fin quand ils remercient et applaudissent... Une belle bande de guignols !
UN REUNIONNAIS COUILLON, Posté
Selon certains articles de presse datant depuis l'année derniére si je ne me trompe pas, déja il était prévu une rallonge de 50 millions d'euros maximale. cette négociation n'était-il pas un coup de com de notre cher Pharaon? Il n'a pas voulu rencontrer les transporteurs,ces derniers aprés leur déboire judiciaire "porte a li en l'air aujourd'hui i reste bana appelle a li Papa", Certainement veut-il se relancer à la course des régionales? En attendant de voir les conclusions de cette prétendue négociation, tragi-comique
AMAZONUS, Posté
Cette route digue est une honte, son impact sur l'environnement est colossal, mais qui s'en soucie?
SOWETO, Posté
Il faut bien calmer les transporteurs, le ministre arrive le 17 aoÃ"t. Les transporteurs se feront encore et encore rouler dans la farine. la question essentielle pour terminer cette route en digue : comment trouver les roches massives quand il n'y a pas de carrière. Qu'a répondu didix à cette question?
Allez soyons fous et osons, Posté
demander : où sont les roches massives nécessaires au blocage du remblais ?
Rikit, Posté
"De plus amples détails sur l'accord seras dévoilés..." Oula! Voilà un accord du verbe qui ne laisse rien présager de bon sur l'accord cité...
Caillou, Posté
Quand vous terminez en écrivant "pour le moment le chantier tourne au ralenti " On le sait puisque vous même vous écrivez " les travaux de la digue reprendront le 15 septembre." Un grand bravo aux négociateurs. Pour ça aussi il faut de la compétence. ..
ATR-Fnaut, Posté
Si c'est un accord dans le cadre du marché, alors pourquoi deux jours de négociation inutile au sommet avec l'Etat ? BOUYGUES et Vinci renonce aux 150 a 200 Mâ"¬ revendiqués ... à quel prix ?
Pourquoi entourer de mystère ce protocole si long à accoucher avec l'argent public entre pouvoirs publics et privés des majors du BTP ?
Quel est ce prétendu cadre légal ?
Plus de détails et de transparence svp
On veut savoir !
François Payet ATR Fnaut
Marc, Posté
Oui mais le didier hoareau dit souris i sert à rien
CHABAN, Posté
Épisode terminé mais la série est toujours en cours et n'est pas prête de se terminer.


Bonne vacances président.
David, Posté
Pas 1 euro de plus , pas 1 euros de plus, le mec joue au poker mentèr on diré .
Montre surtout les documents officiels, transparence madame là ministre Girardin avait dit l'an passé.....
La vérité si je mens !, Posté
Les transporteurs blaguent à présent .
Ce n'est pas au p'tit télégraphe en préfecture qui faut causer MAIS, le groupement GTOI-SBTPC-Vinci dont certains transporteurs le savent bien quand la trésorerie de " ma petite entreprise " flanche
Le malabar, depuis son mobile, Posté
Dans le cadre d'un juste prix c'est se foutre de du monde
ATR-Fnaut, Posté
Si c'est un accord dans le cadre du marché, alors pourquoi deux jours de négociation inutile au sommet avec l'Etat ? BOUYGUES et Vinci renonce aux 150 a 200 Mâ"¬ revendiqués ... à quel prix ?
Pourquoi entourer de mystère ce protocole si long à accoucher avec l'argent public entre pouvoirs publics et privés des majors du BTP ?
Quel est ce prétendu cadre légal ?
Plus de détails et de transparence svp
On veut savoir !
François Payet ATR Fnaut