Sondage koz azot :

Changez-vous votre masque toutes les quatre heures ?


Publié / Actualisé
Les masques sont au coeur de cette crise sanitaire. Qu'ils soient jetables ou réutilisables, le masque est recommandé en extérieur et obligatoire dans les espaces publics clos depuis le 20 juillet 2020. Ce durcissement des règles pousse la population à se réapprovisionner en protection médicale. Mais cette obligation et les précautions sanitaires qui en découlent sont-elles respectées ? Par exemple : changez-vous de masques jetables toutes les 4 heures et lavez-vous votre masque en tissu tous les jours ? (photo rb/www.ipreunion.com)
Les masques sont au coeur de cette crise sanitaire. Qu'ils soient jetables ou réutilisables, le masque est recommandé en extérieur et obligatoire dans les espaces publics clos depuis le 20 juillet 2020. Ce durcissement des règles pousse la population à se réapprovisionner en protection médicale. Mais cette obligation et les précautions sanitaires qui en découlent sont-elles respectées ? Par exemple : changez-vous de masques jetables toutes les 4 heures et lavez-vous votre masque en tissu tous les jours ? (photo rb/www.ipreunion.com)

La Réunion semble relativement épargnée par le coronavirus. Une situation contraire à celle de la Métropole où le nombre des morts des suites du Covid-19 dépasse les 30.000 et où le chiffre des clusters ainsi que celui des patients en réanimation repartent à la hausse. Face aux signes de reprise de l’épidémie de Covid-19, de nombreux médecins appellent au respect des gestes barrières, en raison d’un relâchement général . Cette négligence est-elle dû au budget, au laisser-aller, à l'oubli, au fatalisme ? Sans doute un peu de tout cela à la fois

Lire aussi : Port du masque obligatoire : la pénible mais nécessaire adaptation

Depuis le déconfinement, le relâchement est allé crescendo. Au fil des semaines, les règles sanitaires élémentaires semblent avoir été oubliées, avec pour certains toujours une bonne excuse pour ne pas respecter la distanciation sociale. Malgré la réglementation, un relâchement évident est même constaté dans les lieux fermés, surtout au niveau du port de masque.

Lire aussi : L'affluence est au rendez-vous dans les supermarchés, contrairement aux gestes barrières

La chaleur, le bronzage, le prix, la paresse, ou encore les idées reçues… De nombreuses raisons sont évoquées pour motiver le non-respect des gestes-barrières. Si les Réunionnais ont été consciencieux pendant les semaines de confinement, certains ont décidé d’oublier que le coronavirus a frappé de plein fouet notre pays - même si La Réuion a été relativement protégée -, et que les conséquences ont été dramatiques.

Et tout n'est pas fini... "Nous pouvons basculer à tout moment", la France n'est pas à l'abri d'une reprise incontrôlée de l'épidémie de Covid-19, avertit le Conseil scientifique. C'est pour lutter contre une reprise de l'épidémie que le port du masque a été rendu obligatoire dans les lieux publics fermés dans toute la France, La Réunion y compris, et même dans les espaces ouverts de certaines communes de l'Hexagone.

Mais pour être le plus efficace possible le masque doit être porté pendant maximum 4 heures. Il est donc recommandé d'en changer une à deux fois dans la journée, selon une fiche du ministère des Solidarités et de la Santé. Ce qui a aussi un coût financier. D'où l'annonce d'Olivier Véran, ministre de la santé, concernant la distribution de masques gratuits pour les foyers plus précaires. "C'est un coût que l’Etat est prêt à assumer. Des masques, nous en avons en quantité et nous invitons les Français à les porter massivement." a-t-il déclaré.

Lire aussi : Masques : Olivier Véran annonce une distribution gratuite pour les plus précaires

Et vous, changez-vous de masques toutes les 4 heures ? C'est la question que nous vous posons dans le cadre de notre sondage du mercredi. Répondez sur nos pages officielles  Facebook et Twitter. Et surtout soyez prudent.e.s, n'oubliez pas votre masque

es / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

JR, Posté
Pas du tout :-)
7AC, Posté
A avoir laisser tout le monde partir en vacances après les 2 mois de confinement, c'est comme ouvrir la barrière de l'enclos de moutons affamés.
Le soucis, c'est que parmi ceux qui nous gouvernent, beaucoup ne peuvent résister à l'appel des vacances.
Rendez vous dans les semaines qui viennent pour fêter la deuxième "énorme vague" tant attendue.
Chifoumi, Posté
À mon humble avis, la situation est déjà hors de contôle pour la deuxième fois en Métropole. Tests trop lents, mépris des gestes barrières, retour de voyage en provenance de zone infestée par la covid etc... C'est mort !