FAZSOI :

L'armée détruit 150 grenades lacrymogènes, cartouches et explosifs


Publié / Actualisé
Les Forces armées dans la zone sud de l'océan Indien (FAZSOI) annoncent, ce jeudi 6 août 2020, avoir procédé cette semaine à la destruction de 150 grenades lacrymogènes périmées, des cartouches et des explosifs saisis par la police. La destruction a été menée conjointement avec les Forces de sécurité intérieure réunionnaises, à la demande de la police de Saint-Denis et de la préfecture. Elle rentre dans le cadre de l'opération "Déposer les armes", qui permet à tout un chacun de déposer anonymement des cartouches et munition à la police ou la gendarmerie, pour qu'elles puissent être détruites. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo FAZSOI)
Les Forces armées dans la zone sud de l'océan Indien (FAZSOI) annoncent, ce jeudi 6 août 2020, avoir procédé cette semaine à la destruction de 150 grenades lacrymogènes périmées, des cartouches et des explosifs saisis par la police. La destruction a été menée conjointement avec les Forces de sécurité intérieure réunionnaises, à la demande de la police de Saint-Denis et de la préfecture. Elle rentre dans le cadre de l'opération "Déposer les armes", qui permet à tout un chacun de déposer anonymement des cartouches et munition à la police ou la gendarmerie, pour qu'elles puissent être détruites. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo FAZSOI)

Cette semaine, le groupe régional d’intervention de neutralisation, enlèvement et destruction des explosifs (GRIN NEDEx) des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) a été sollicité par la préfecture suite à une demande de la police de Saint-Denis, afin de détruire un certain nombre de grenades et munitions.

Les forces de sécurité intérieure réunionnaises (FSI) n’ayant pas à leur disposition les ressources nécessaires pour détruire ce type d’armement, c’est au GRIN NEDEx que la tâche incombait. Au total, près de 150 grenades lacrymogènes dont la date de péremption arrivait à son terme ainsi qu’un certain nombre de cartouches et explosifs saisis par la police, ont pu être détruits en toute sécurité. Une opération conjointe qui est monnaie courante entre les FSI et les FAZSOI, et qui se poursuit avec la mise en place de l’opération "déposer les armes". Sous couvert d’anonymat, il est possible de déposer auprès de la police et de la gendarmerie, des cartouches et autres munitions afin que celles-ci puissent être détruites par les forces armées.

Le GRIN NEDEx est aux ordres de l’état-major des FAZSOI et agit sous le contrôle opérationnel du commandant supérieur (COMSUP), il intervient dans le secteur civil sur une demande de concours envoyée par la préfecture au COMSUP, en coordination avec les services de l’Etat (pompiers, police, gendarmerie), en charge d’assurer un dispositif de sécurité (balisages, évacuation...). Composé de spécialistes des trois armées lui permettant d’intervenir dans tous les milieux, le GRIN NEDEx assure une astreinte 24h/24 - 7J/7 et est capable d’intervenir rapidement sur les territoires de La Réunion, Mayotte et Iles Eparses.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !