Diocèse de La Réunion :

Les rassemblements catholiques d'août et septembre supprimés, des messes pour le Liban ce week-end


Publié / Actualisé
Le diocèse de La Réunion nous le confirme : cette année, la messe de l'Assomption n'aura pas lieu. Le rassemblement de la Vierge au Parasol qui se déroule le 15 août à Sainte-Rose est annulée pour raisons sanitaires, à cause du risque Covid. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le diocèse de La Réunion nous le confirme : cette année, la messe de l'Assomption n'aura pas lieu. Le rassemblement de la Vierge au Parasol qui se déroule le 15 août à Sainte-Rose est annulée pour raisons sanitaires, à cause du risque Covid. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La célébration du 15 août n'aura pas lieu sous la forme de grands rassemblements cette année à La Réunion. Contacté après une information de Réunion 1ère, Monseigneur Gilbert Aubry, évêque de La Réunion, nous confirme que la messe de l'Assomption à Sainte-Rose est bien annulée.

"Un rassemblement de cette envergure demande au moins 6 mois de préparation. Le risque sanitaire ne nous permet pas de maintenir cette messe" nous explique-t-il, bien que l'interdiction de se rassembler à plus de 5.000 personnes soit levée le jour même. L'année dernière la messe de la Vierge au Parasol avait rassemblé 9.000 personnes et dans le passé, ce rendez-vous avait attiré jusqu'à 15.000 personnes.

Selon l'évêque de La Réunion, les fidèles sont compréhensifs. "Nous appliquons les gestes barrières pendant les offices, et le masque est obligatoire. Mais dans le cadre de la messe à Sainte-Rose, cela aurait été trop compliqué." Les différentes messes organisées dans les paroisses de l'île, elles, sont inchangées.

- La Fête de la Salette supprimée également -

Monseigneur Gilbert Aubry indique d'ailleurs que les rassemblements de septembre sont également annulés, dans un souci de sécurité sanitaire. "La Fête de Croix glorieuse à la Plaine des Palmistes le 14 septembre ainsi que la Fête de la Salette organisée à Saint-Leu le 19 septembre sont annulées."

La période de crise sanitaire change la donne, et le diocèse en est bien conscient. "Nous vivons un moment difficile" nous dit Monseigneur Aubry. "C'est aussi l'occasion pour les familles de se rapprocher, c'est une période d'intériorisation, de retour à l'essentiel."

- Une pensée pour le Liban -

Le diocèse annonce également être mobilisé face aux explosions de Beyrouth, au Liban, qui ont fait au moins 113 morts et 4.000 blessés.

"Des intentions de prière sont prévues durant les messes du week-end, les 8 et 9 août, pour les victimes mais également pour souhaiter courage et paix aux responsables politiques mobilisés dans ce drame", explique Monseigneur Aubry.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !