Les transporteurs sont reçus par Didier Robert (actualisé) :

NRL : "il nous faut une solution pour redémarrer avant le 15 septembre" alerte Jean-Bernard Caroupaye


Publié / Actualisé
À leur demande, les transporteurs vont être reçus, ce mercredi 12 août 2020, par le président de Région Didier Robert. Objectif de cette rencontre : "savoir ce que nous allons devenir ", escomptent les professionnels des transports. Cette interrogation vient à la suite de la mobilisation de 10 jours des transporteurs, et d'une réunion marathon entre la Région, le groupent et la préfecture, qui avait abouti à un accord et la promesse de Didier Robert d'une reprise du chantier la Nouvelle route du littoral le 15 septembre prochain. Une conférence de presse devait avoir lieu pour exposer les détails de cet accord. La Région l'a reportée sans plus d'explications. Toujours très remontés, des transporteurs ne cachent pas qu'il appelleront à une nouvelle mobilisation dans la rue s'ils n'obtiennent pas des garanties sur la reprise d'activité à l'issue de cette réunion. "Nous ne pouvons plus attendre, c'est tout notre secteur qui est en danger" lance Didier Hoarau de l'Organisation des transporteurs indépendants (Photo rb/www.ipreunion.com)
À leur demande, les transporteurs vont être reçus, ce mercredi 12 août 2020, par le président de Région Didier Robert. Objectif de cette rencontre : "savoir ce que nous allons devenir ", escomptent les professionnels des transports. Cette interrogation vient à la suite de la mobilisation de 10 jours des transporteurs, et d'une réunion marathon entre la Région, le groupent et la préfecture, qui avait abouti à un accord et la promesse de Didier Robert d'une reprise du chantier la Nouvelle route du littoral le 15 septembre prochain. Une conférence de presse devait avoir lieu pour exposer les détails de cet accord. La Région l'a reportée sans plus d'explications. Toujours très remontés, des transporteurs ne cachent pas qu'il appelleront à une nouvelle mobilisation dans la rue s'ils n'obtiennent pas des garanties sur la reprise d'activité à l'issue de cette réunion. "Nous ne pouvons plus attendre, c'est tout notre secteur qui est en danger" lance Didier Hoarau de l'Organisation des transporteurs indépendants (Photo rb/www.ipreunion.com)

Inquiets pour leur avenir, les transporteurs avaient entamé un mouvement de protestation le 21 juillet dernier. Ils voulaient savoir quand allait être signé l'ordre de service, indispensable à la reprise de travaux de la partie digue du chantier de la NRL. "Les entreprises sont dans le coma et il nous faut une solution pour redémarrer avant le 15 septembre" alerte Jean-Bernard Caroupaye, regardez :

Une délégation de transporteurs a été accueillie à 15 heures dans les locaux de la Région, regardez :

Cette mobilisation au long cours avait débuté devant l'Hôtel de Région, où les transporteurs avaient rassemblé plusieurs dizaines de camions pour obtenir gain de cause. Ils réclamaient une rencontre avec Didier Robert.

Le président de Région qui avait refusé tout entretien tant que les poids-lourds étaient toujours aux abords de la Pyramide inversée, indiquant à travers plusieurs communiqués ne vouloir "céder ni au chantage ni à la pression, ni à la désinformation".

Lire aussi : La Région : "l'arrêt du chantier est de l'entière responsabilité du groupement"

- La justice pour déloger les transporteurs -

Maintenant sa position, Didier Robert avait notamment accusé les transporteurs d'être instrumentalisés par le groupement, et intenté une action en justice pour les déloger du siège de la collectivité.

Lire aussi : Le vacancier Didier Robert ou l'art du "c'est la faute de tous les autres, pas de la mienne"

Lors de l'audience au tribunal judiciaire, Maître Aurore Doulouma, l'avocate de la Région, avait invoquer l'urgence d'ordonner le départ des transporteurs pour "avoir une activité normale, faire les ordres de paiements et verser les salaires aux agents."

"Dire qu'ils bloquent la Région est un mensonge. C'est le président qui a décidé de fermer la Région jusqu'à nouvel ordre", répliquait Maître Olivier Tamil, représentant des transporteurs, qui disait sa confiance et a sérénité à l'issue de l'audience.

Le lendemain, le tribunal avait toutefois statué en faveur de la Région et sommer les transporteurs de lever le camp, sous peine de devoir verser une astreinte horaire de 2.000 euros. A la suite de cette décision défavorable, ils avaient bel et bien quitté les abords de la Pyramide inversée, toujours en colère, non sans une opération escargot de grande ampleur

-Une réunion marathon et un accord -

Le lendemain, jeudi 30 juillet, s'était tenue une réunion capitale pour l'avenir de la NRL, entre les représentants du groupement, le président de Région Didier Robert et le préfet Jacques Billant. Après plus de douze heures de discussion, aucun accord n'avait été trouvé.

Lire aussi : NRL : les discussions n'ont pas abouti, une nouvelle réunion prévue demain à 14h30

Il avait fallu sept nouvelles heures de négociation en préfecture, le lendemain, pour aboutir à un accord. La nuit tombée, Didier Robert avait annoncé la reprise du chantier de la partie digue du littoral le 15 septembre "sur un rythme accéléré".

- Des réactions diverses et une nouvelle rencontre -

Si certains transporteurs, dont Jean-Bernard Caroupaye, ancien président de la FNTR (Fédération nationale des transporteurs routiers) avaient applaudi des deux mains, d'autres, tel le président de l'OTI (Organisation des transporteurs indépendants) Didier Hoareau, avaient demandé une reprise immédiate des travaux pour assurer un maintien de l'activité.

Alors que la Région avait prévu la tenue d'une conférence de presse le mercredi 5 août pour exposer les modalités de l'accord, celle-ci a finalement été reporté à une date ultérieure sans explication. D'où la nouvelle rencontre demandée par les transporteurs ce mercredi 12 août.

Lire aussi : Le chantier de la NRL va reprendre, on ne sait toujours pas comment

Près de deux semaines après l'annonce de Didier Robert de la reprise du chantier, Didier Hoarau est toujours dans le même état d'esprit. "Si nous n'obtenons pas quelque chose de concret, en l'occurrence la reprise de l'activité, à l'issue de la réunion de ce mercredi, nous appellerons bien évidemment à une remobilisation", prévient le transporteur. "Chacun prendra ses responsabilités."

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Mots clés :

    16 Commentaire(s)

    Stean, Posté
    Qu'ils arrêtent Tous leur jeux de rôle stérile, nous ne sommes pas dupes. Rendez-vous aux prochaines élections! Hélas d'ici là, les caisses auront été dilapidés!
    Timothé, Posté
    Le seul qui a raison c'est Didier hoareau ! Lu koné qui Tourn' à zot carri sous' riz ! Caroupaye lé un pantin qui cherche à calmer , car lu koné son manège en faveur de Robert Didier. Et lu koné ossi dans quel but lu fé sa... vilain néna , couillon la pi Didier Roberte
    La vérité si je mens !, Posté
    @ Association "Réagissons !"

    Plussoie le commentaire
    Volcan974, Posté
    La girouette caroupaye qui est d accord n est pas d accord qui aime bien embrasser son ami de toujours
    Association "Réagissons !", Posté
    Au courageux anonyme, véritable couard : Qu'est-ce qui autorise M. D. Robert, élu à la Région, à dilapider les finances de la Région ?
    @ Armand Gunet, Posté
    Monsieur, avez-vous été élu au Conseil Régional ? NON
    Par contre il est bon de vous rappeler que Monsieur Didier ROBERT qui a été élu par le peuple Conseiller Régional, puis par les Conseillers Régionaux Président de Région, lui donne le pouvoir de la gestion de notre Région ! Monsieur GUNET, je vous invite à revoir vos cours de civismes tout en jouant sur votre Orgue ! Réagissons n'est pas une collectivité, n'est pas un conseil élu par la population, VOUS N'AVEZ AUCUN POUVOIR !
    Natacha, Posté
    Mi croi pi le robert, lu roule tout' domoun' , son but c'est faire passer lo temps jusqu'à mars 2021 car lu koné que i sa Fou a lu dehors.
    Bilan 0 à la region , monsieur le ministre lecornu sera tenu au courant lors de son passage par la population
    Armand GUNET, Posté
    Monsieur le Président,
    Vous allez recevoir cet après-midi les transporteurs.
    Vous êtes encore entiché avec le projet de digue ?
    ATR et "Réagissons !", nous n'avons toujours pas reçu votre proposition d'entretien pour vous expliquer en long, en large et en travers le projet plus intéressant d'une route sous galerie de protection.
    J'ai le devoir de vous rappeler que l'argent à la Région Réunion ne vous appartient pas.
    Il s'agit d'argent public et il ne vous appartient pas de le dilapider à votre guise.
    La NRL n'est pas non plus la propriété des transporteurs et ce n'est pas à eux non plus de décider de la solution bancale qu'ils souhaitent pour finir la NRL.
    En outre, finir le chantier en viaduc serait également une très mauvaise solution.
    Il serait grand temps, M. le Président, que vous Ã'tiez vos oeillères et fassiez preuve de davantage de bon sens.
    Mettez-vous, enfin, au service des Réunionnais et non plus à celui des majors des travaux publics.
    Sincères salutations.
    Armand GUNET
    Président
    "Réagissons !"
    Mayaqui, depuis son mobile, Posté
    Soyons objectifs quand même, il faut la terminer cette route ......
    Mais personnes n est dupe .... quand on signe un chantier on s engagé à fournir la matière première et le travail !
    Mauvais choix, mauvaises négociations ....
    Pour Les transporteurs la vie ne va pas s arrêter avec la NRL .... a moins qu ils soient tous à la retraite ... lol
    Boulange, Posté
    Les transporteurs vont une fois de plus se faire rouler dans la farine et manger leur pain blanc ! N'ont-ils aucune dignité pour se faire piétiner de la sorte par Didix Robert ?
    Volcan974, Posté
    Cette conférence de presse se fera avec le ministre des outre mer comme ç est l état qui va une nouvelle fois payer pour l incompetence des uns et des autres
    Moin ma pas dit, Posté
    fait rit la bouche kossa zot sava devenir.et quand le chantier va fini zot va devenir kossa..pseudos chef entreprise ...pou fait plaisir a zot va comble la mer jisqu a Maurice
    Caillou, Posté
    Une conférence de presse ne devait pas avoir lieu avant que la Région ait donné connaissance officielle aux transporteurs des accords et des décisions pour l'avenir des travaux. Ce qui est acquis c'est que cette route se terminera. Les Reunionnais le souhaitent et en ont besoin. Tant pis pour les anti Didier Robert .
    Cocode, Posté
    Encore du blabla à 15h cet après midi, avec ce brasseur d'air qui ne sait plus comment terminer son mandat ... pauvre homme isolé
    7AC, Posté
    "savoir ce que nous allons devenir " Et quand cette digue sera terminée, vous deviendrez quoi ? Le casse du siècle, et vacances pour la suite ?
    La vérité si je mens !, Posté
    Du cinéma les transporteurs terrassiers , à la 1ère tempête dans verre d'H20 une astreinte par heure de 2000 â"¬uros , tous se sont cassés .
    Les dés sont pipés , individualiste chacun voit midi devant sa porte uniquement pour le fric . Le mec de la pyramide n'est pas mieux qui se ressemble ça semble ... Selon leur démarche , les usagers de la route considèrent que les transporteurs forment un groupe à part dans les revendications.