[LIVE] Koz ek le président de l'Organisation des transports indépendants :

Didier Hoareau : "je ne pense pas qu'on va reprendre le chantier le 15 septembre"


Publié / Actualisé
Ce jeudi 13 août 2020, Imaz Press accueillera Didier Hoareau, président de l'Organisation des transporteurs indépendants (OTI) dans ses locaux. Marché de la digue, chantier au ralenti, difficultés des entreprises de transports... Didier Hoareau discutera avec nous des problèmes rencontrés avec la Nouvelle route du littoral, au lendemain d'une réunion avec Didier Robert. Après une séquence de questions-réponses entre notre invité et nos journalistes, ça sera à votre tour de lui poser toutes vos questions. Rendez-vous à 10 heures ! (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce jeudi 13 août 2020, Imaz Press accueillera Didier Hoareau, président de l'Organisation des transporteurs indépendants (OTI) dans ses locaux. Marché de la digue, chantier au ralenti, difficultés des entreprises de transports... Didier Hoareau discutera avec nous des problèmes rencontrés avec la Nouvelle route du littoral, au lendemain d'une réunion avec Didier Robert. Après une séquence de questions-réponses entre notre invité et nos journalistes, ça sera à votre tour de lui poser toutes vos questions. Rendez-vous à 10 heures ! (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

  • IPR

    "On a besoin d'un renouveau de la classe politique" interpelle Didier Hoareau

    Il critique par ailleurs l'absention d'une partie de la population, qui ne va plus voter. "Quand on ne vote pas, on ne peut pas se plaindre. Tout le monde critique les politiciens, mais ils continuent à être réélus" souligne-t-il

  • IPR

    "On doit se serrer les coudes, dans chaque secteur d'activité, si on doit redescendre dans la rue on le fera" assure Didier Hoareau

    "Il y a un manque de cohésion, si tout le monde se battait, on arriverait à faire bouger les lignes. Il faut savoir se sacrifier pour changer les choses".

  • IPR

    "Aujourd'hui, je ne conseillerai pas à mes enfants de reprendre mon activité" admet-il

    "J'aime mon métier, mais dans la situation actuelle, ce n'est pas quelque chose que je veux pour eux"

  • IPR

    "Il y aura toujours des choses à transporter, mais on sait que notre île est petite"

    "Quand le BTP va, tout va, et il y a encore beaucoup de logements à construire. Le problème est que ces chantiers ne sont pas fait"

  • IPR

    "On ne sait pas comment sont prises les décisions du côté de l'Autorité de la concurrence" critique Didier Hoareau

  • IPR

    "Tous les Réunionnais subissent des frais bancaires anormaux, les banques ne jouent pas le jeu" dénonce Didier Hoareau

    Alors qu'un prêt garanti par l'Etat a été mis en place au confinement, Didier Hoareau assure que les banques n'ont pas "joué le jeu" et qu'elles "ne prêtent qu'aux riches"

  • IPR

    "Un chauffeur reste dans son camion, et il sera équipé d'un masque et de gel" explique-t-il concernant le Covid-19

    "La santé doit primer sur tout, il faut que l'Etat accompagne mieux les entreprises" continue-t-il

  • IPR

    "Entre 400 et 500 chauffeurs travaillent sur la NRL quand le chantier tourne normalement"

    En emplois directs, cela représente par ailleurs à environ 4.000 à 5.000 emplois. "La NRL ne fait pas travailler que les transporteurs, mais aussi le secteur du BTP"

  • IPR

    "J'ai très peur pour l'avenir, de plus en plus d'entreprises ferment leurs portes" regrette Didier Hoareau

    La situation du BTP est source d'inquiétude depuis plusieurs années maintenant, des milliers d'entreprises ont déjà mis la clé sous la porte. "Les réserves en matériau s'amenuisent, et nous n'avons pas de carrière à exploiter pour l'instant"

  • IPR

    "La question écologique est légitime, mais je suis convaincu qu'on peut faire les choses bien"

    "La Région a investi beaucoup d'argent dans la faune et la flore, la préoccupation est là. Le réel danger, c'est qu'il y 70.000 personnes qui empruntent la Route du littoral chaque jour, l'urgence est de terminer la NRL"

  • IPR

    "La Réunion est la seule région française à ne pas avoir de carrière en exploitation, c'est une aberration" estime Didier Hoareau

     

  • IPR

    "La NRL représente 90% de notre activité" souligne Didier Hoareau

    "Nous aurions aimé travaillé sur le chantier du tram-train, cela aurait représenté 15 ans d'activité pour nous. Mais ça, ce sont des décisions politiques, sur lesquels nous n'avons pas de regard"

  • IPR

    "Pour moi, actuellement, il y a beaucoup de belles paroles, et je n'y crois plus" explique Didier Hoareau

    "Je respecte mes collègues des syndicats, mais moi, je veux voir du concret"

  • IPR

    Didier Hoareau attend la visite du ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu

    Sébastien Lecornu arrive à La Réunion ce lundi. L'occasion pour Didier Hoareau de lui transmettre un message : "Il faut que le minsitre comprenne que nos entreprises sont en train de mourir, ça fait deux mois que rien ne rentre".

  • IPR

    Rendez-vous entre les transporteurs et le groupement ce vendredi

    "On va demander au groupement d'accélérer la cadence. Je ne pense pas qu'on va reprendre le 15 septembre", présume Didier Hoareau.

    "Demain nous avons rendez-vous avec le groupement pour leur faire part de notre souhait d'accélérer et de reprendre le chantier MT51. Je jauge ma patience à vendredi"

  • IPR

    Les transporteurs dans le flou 

    "On a demandé des éclaircissments, parce que personne ne sait ce qui a été négocié", dit Didier Hoareau de la réunion des transporteurs avec le président de Région Didier Robert, mercredi après-midi. "C'est de l'argent public, nous avons le droit de savoir comment va être utilisé cet argent."

    "Beaucoup de chemin a été fait hier, mais le constat est clair : il n'y a aucun document signé"

  • IPR

    Didier Hoareau : "Paris est magique"

    Grand supporter du Paris Saint-Germain, Didier Hoareau est heureux après la qualifaction de son équipe en demi-finale de la Ligue des Champions hier soir, aux dépens de l'Atalanta Bergame.

     

  • IPR

    Bonjour à tous, nous ouvrons ce live pour notre entretien avec Didier Hoareau, président de l'OTI (Organisation des transporteurs indépendants)

    Posez-lui toutes vos questions en direct sur Facebook

A propos

Koz ek Didier Hoateau, président de l'OTI

Didier Hoateau, président de l'OTI, est bien connu de la population réunionnaise, notamment après ses nombreuses interventions dans les médias concernant la Nouvelle route du littoral. Dirigeant d'une société de transport, il arrive La Réunion à ses trois ans, après être né à Vitry-sur-Seine le 17 octobre 1981.

Il passe une grande partie de sa vie au Tampon, avant de s'envoler vers la métropole pour rejoindre l'armée en 2002. Il ne reviendra à La Réunion que trois ans plus tard. Diplômé d'un Bac pro et d'un BTS transports et logistique, il ouvrira quatre sociétés de transport consécutives au fil des ans. Il est par ailleurs à la tête d'une société d'importation de carburant à La Réunion.

A côté de cela, il est connu pour être un fervent supporter du Paris-Saint-Germain, et de la pratique sportive en général. Il a même possédé une salle de sport. Désormais, il se dédie surtout à la kizumba et à la musculation. Il réside toujours au Tampon, céommune où il a grandi

- La NRL, sujet phare à aborder -

Alors que les tensions sont encore palpables entre les transporteurs et la Région, Didier Hoareau, abordera avec nous les problématiques liées à la NRL. Ce mercredi, les syndicats des transporteurs ont rencontré Didier Robert pour faire un point sur la situation, alors que le chantier doit reprendre le 15 septembre. Une date trop lointaine aux yeux des transporteurs.

Didier Hoareau abordera donc avec nous la réunion qui s'est tenue ce mercredi, et d'une solution possible pour débloquer la situation : la reprise du chantier MT-51, en attente de livraison de 50.000 tonnes de matériaux. Un chantier qui pourrait permettre aux transporteurs de reprendre le travail avant la mi-septembre.

Les différents entre la Région et les transporteurs seront aussi abordés, alors que ces derniers ont mené de nombreuses actions pour montrer leur mécontentement face à la lenteur du chantier de la NRL. L'occasion de revenir sur le mouvement de protestation qu'ils ont organisé devant la préfecture en juillet, avant d'être forcé par la justice à déplacer leurs camions de devant la pyramide inversée.

Lire aussi : NRL : les discussions n'ont pas abouti, une nouvelle réunion prévue demain à 14h30

Retrouvez nous en direct à partir de 10 heures.

Tous nos précédents "Nout linvité i koz azot" sont à retrouver ci-dessous

Olivier Hoarau, maire du Port,

Ibrahim Patel, président de la chambre de commerce

DJ Sebb

Patrick Lebreton, maire de Saint-Joseph

Jérôme Besse, commissaire de police de Saint-Denis, chef du Service d’Intervention d’Aide et d’Assistance de Proximité (SIAAP)

Ericka Bareigts, aujourd'hui maire de Saint-Denis

Huguette Bello, aujourd'hui maire Saint-Paul

Alexandre Lai Kane Cheong, ex-candidat à la mairie de Sainte-Suzanne

Bruno Robert, président des Jeunes Agriculteurs

Alain Domercq, président du Conseil inter régional de l'Ordre des médecins

Jacques Ecormier, chef prévisioniste de Météo France océan Indien

Jean-Marc Gancille, responsable sensibilisation de Globice

Jérôme Galabert, directeur du Sakifo

   

11 Commentaire(s)

Planete non alignée, Posté
Vous avez raison monsieur hoareau le 15 septembre il prie pour que le corona virus revienne. Il est en fin de mandat donc plus rien à peter - life is black for him
Ravine creuse lé ek hoareau D, Posté
Ce Didier hoareau est bien mieux que les routiers qui coupent 2 cÃ'tés ! Au moins li vo quelque chose, c'est pour cela qu'on l'aime pas car il n'est pas Moneyable - et ça i gêne à zot , n'est ce pas? Dis haut même monsieur hoareau qu'il n'y a aucun écrit à ce jour de ces brasseurs d'airs
Lol, Posté
Ce gars doit 50 000 euros de carburant à une station et il se permets de critiquer et de rouler en BMW, allez tire un feuille
RIPOSTE974, Posté
A lire les commentaires de Didier Hoareau , ce gars vit dans un monde de bisounours .

Avant de grimper au cocotier souhaitable de regarder si ses fesses sont laver et essorer ???

Le concerné a bien compris !
CHABAN, Posté
Il est finalement sympathique ce M.
Jérome, Posté
On verra...
Marc, Posté
lu représente pas rien lu ! c'est un jaloux la pas ce que lu voulé! ah ti souris ti souris
Julien champ borne, Posté
Mi prefere à lu que CAROUPAYE ! ! !
CAROUPAYE c'est un vendu à voir ses manières .....
Aloahiiiiii, Posté
Enfin un
Qui ne mâche pas ses mots et qui ne vend pas son âme : un vrai zhomme pas comme l'autre qui plie devant robert !
Continue Monsieur Didier hoareau , i brasse lo vent en face de ou et lo pé i dit Amen ! Restez droit dans vos bottes pour faire avancer la profession
Caillou, Posté
C'est con ça. Globalement les transporteurs semblent satisfaits pourtant. Mr Didier Hoareau a d'autres soucis et pour lui c'est compliqué d'attendre. Ça se comprend. Le principal c'est qu'on avance et la construction de la NRL avec. Bravo messieurs les protagonistes de tout celà. La Région tient bon.
Zavoca marron, Posté
il n'y a que 2 signatures sur l'acte d'engagement (primo)
il n'y a que 3 temps pour "porter" un marché public (études, travaux, réception et transfert des responsabilités, mise en Å"uvre des garanties)
tertio, s'il devait y avoir une sujétion imprévue, alors il faut qu'elle soit non imputable aux parties.