Dans un contexte de crise sanitaire :

Rentrée scolaire : jour J pour presque tous les élèves de La Réunion


Publié / Actualisé
Ce lundi 17 août 2020 marque le retour à l'école les élèves de La Réunion. Tous sont attendus dans leurs établissements scolaires, à l'exception des élèves d'un établissement de Saint-André (école Notre-Dame de La Salette) où un personnel a été testé positif au Covid-19. À l'exception aussi des 24 écoles élémentaires et maternelles de Saint-Denis qui resteront closes, suite à l'identification de foyers de contagion Covid-19 dans la ville. Ces élèves seront feront leur retour sur les bancs de l'école lundi prochain 24 août, signe du caractère particulier de cette rentrée, au vu du contexte sanitaire. (Photo rb/www.ipreunion.com).
Ce lundi 17 août 2020 marque le retour à l'école les élèves de La Réunion. Tous sont attendus dans leurs établissements scolaires, à l'exception des élèves d'un établissement de Saint-André (école Notre-Dame de La Salette) où un personnel a été testé positif au Covid-19. À l'exception aussi des 24 écoles élémentaires et maternelles de Saint-Denis qui resteront closes, suite à l'identification de foyers de contagion Covid-19 dans la ville. Ces élèves seront feront leur retour sur les bancs de l'école lundi prochain 24 août, signe du caractère particulier de cette rentrée, au vu du contexte sanitaire. (Photo rb/www.ipreunion.com).

- Le protocole sanitaire -

Afin d’assurer la protection de la santé des élèves et des personnels, le respect des règles sanitaires essentielles est assuré : gestes barrière, hygiène des
mains. port du masque pour les adultes et les élèves des collèges et lycées obligatoire dans les transports en commun et dans les espaces clos lorsque les mesures de distanciation ne peuvent pas être respectées, nettoyage et aération des locaux.

Dans la mesure du possible, au collège et au lycée, les élèves resteront, comme cela est le cas à l’école, dans une salle de classe attitrée et ce sont les professeurs qui se déplaceront. L’ensemble des mesures préconisées concernant les règles sanitaires s’appliquent également aux autres lieux de travail des personnels de l’éducation nationale (centres médico-scolaires, centres d’information et d’orientation, services académiques, etc.)

Dans les espaces clos (salles de classe, ateliers, bibliothèques, cantines, internats, etc.) la distanciation n’est pas obligatoire. Néanmoins, les espaces sont organisés de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves. Dans les espaces extérieurs, la distanciation physique ne s’applique pas chez soi ou dès l’arrivée au domicile.

Le port du masque est obligatoire pour les collégiens et les lycéens depuis le domicile jusqu’à la salle de classe. Il ne s’applique pas pour les élèves de maternelle et des écoles élémentaires. Le port du masque pour les personnels est obligatoire dans les espaces communs où la distanciation d’au moins un mètre ne peut pas être garantie ; il n’est pas obligatoire pendant les cours à l’école maternelle et lorsque les personnels sont à une distance d’au moins un mètre des élèves en école élémentaire, en collège et en lycée. L’académie met à disposition de ses agents en contact direct avec les élèves au sein des écoles et des établissement scolaires des masques "grand public"(deux par jour de présence).

Dans l’hypothèse d’une circulation active du virus sur tout ou partie du territoire, l’académie dispose d’un plan de continuité pédagogique en cas de dégradation de la situation sanitaire. Plusieurs hypothèses sont envisagées.

Hypothèse 1 : remise en vigueur d’un protocole sanitaire strict

Dans cette hypothèse, tous les élèves doivent avoir accès à des cours en présentiel chaque semaine, même si cette période en présentiel peut ne pas
forcément correspondre à l’ensemble du temps scolaire. Les élèves scolarisés en CP et CE1 dédoublés en éducation prioritaire devront impérativement être scolarisés à temps plein.

En fonction des possibilités de chaque école, collège ou lycée, différentes modalités d’utilisation des locaux seraient envisagées : optimiser l’organisation
des salles de classe ; mobiliser les autres locaux des écoles, collèges et lycées ; mobiliser des locaux hors établissements scolaires (gymnase, salle des fêtes, salle polyvalente, bibliothèque, etc.)

Hypothèse 2 : fermeture des écoles et établissements scolaires sur une zone géographique déterminée

Dans cette hypothèse, la continuité pédagogique à distance doit permettre de maintenir un lien pédagogique entre les professeurs et les élèves, d’entretenir les connaissances déjà acquises par les élèves tout en permettant l’acquisition de nouveaux savoirs, en s’appuyant sur les différents temps de travail de l’élève, avec son professeur, en lien avec un autre référent ou en autonomie.

- Les effectifs en baisse à tous les niveaux -

221.600 élèves font leur rentrée à partir du lundi 17 août 2020 dans les écoles et établissements scolaires de La Réunion. Les effectifs sont en baisse de 1.080 élèves par rapport à la rentrée 2019 (soit -0,5 %).

Dans le premier degré, la baisse des effectifs amorcée depuis 2008 se poursuit 690 élèves de moins sont attendus dans les écoles à la rentrée. En maternelle, avec la scolarisation de générations de moins en moins nombreuses, nées entre 2015 et 2018, les effectifs diminueraient de 380 élèves (-0,9%).

Le taux de scolarisation des moins de 3 ans augmenterait légèrement (11,2% après 10,9% en 2019). En élémentaire La baisse d’effectifs se poursuit mais à un rythme ralenti : avec 320 élèves de moins qu’en 2019, les effectifs sont en baisse de 0,4% (après -1,6% en 2019). Les unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS école) devraient accueillir 10 élèves supplémentaires à la rentrée.

Dans le second degré, après six années de hausse consécutives, les effectifs reculent légèrement. 510 élèves de moins sont attendus dans les collèges, lycées et post-bac à la rentrée (soit -0,5% des effectifs). Les ULIS collège voient leurs effectifs augmenter de 11 % pour atteindre un effectif de 1 080 élèves.

Lire aussi : 221.600 élèves et 24.200 agents de l'Éducation nationale font leur rentrée ce lundi

- Les taux de redoublement demeurent très faibles -

En fin de troisième, l’orientation en fin de collège a concerné 12.896 élèves de troisième (hors Segpa) soit 175 élèves de moins qu’en 2019. Le taux de redoublement/maintien en fin de troisième est toujours extrêmement faible à 0,1% et concerne 8 élèves.

En fin de seconde, Dans un contexte de changement majeur d’organisation des parcours en lycée engagé depuis 2018, le taux de passage en première générale et technologique se maintient à un niveau élevé à 97,6% (contre 97,2% en 2019 et 95,7% en 2018). Le nombre de redoublement/maintien en seconde générale est marginal et concerne 13 élèves.

La répartition entre les différentes séries indique un passage en légère baisse en première générale à 61,5% (contre 62,2% en 2019 et 60,5% en 2018) et soutenu en première technologique à 36,1% comparé aux deux années précédentes (35%). La réorientation vers la voie professionnelle (seconde et première professionnelles ou première CAP) reste maîtrisée à 2,4%.

- La réussite aux examens -

14.386 candidats se sont présentés cette année aux épreuves du diplôme national du brevet : 85,5% en série générale, 14,5% en série professionnelle. 12.620 candidats ont été admis. Le taux de réussite global s’élève à 87,7%.

A la session de juin 2020, l’académie compte 5.713 diplômés de niveau V (CAP, BEP, Mention complémentaire). Le taux global de réussite s’élève à 89,3% : le CAP compte 88% de reçus parmi les 3.295 candidats qui se sont présentés à l’examen final ; sur les 2.978 candidats qui se sont présentés aux BEP, 90,9% ont été reçus ; 121 candidats se sont présentés cette année à la mention complémentaire de niveau V pour un taux de réussite de 87,6%.

12.335 candidats de l’académie, y compris des formations agricoles, ont pu présenter des notes de contrôle continu pour l’ensemble des épreuves du baccalauréat. Le taux de réussite atteint 95,6%, permettant ainsi à 11.788 candidats de devenir bacheliers :

– 5.485 admis au bac général, soit 98,6% de réussite,
– 2.928 admis au bac technologique, soit 95% de réussite,
– 3.375 admis au bac professionnel, soit 91,5% de réussite.

Les candidats n’ayant pas pu faire valoir des résultats de contrôle continu auprès du jury se présenteront aux épreuves de remplacement organisées en septembre 2020.

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !