[LIVE] Première journée de visite officielle :

Sébastien Lecornu : "une enveloppe de 60 et 100 millions d'euros pour les collectivités"


Publié / Actualisé
Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, arrive à La Réunion ce lundi 17 août 2020, après un détour par l'île Maurice pour y constater les conséquences de la marée noire, suite au naufrage du Wakashio, et coordonner l'aide de la France à l'Ile Soeur. Sébastien Lecornu est un fin connaisseur de l'Outre-mer, particulièrement de La Réunion puisqu'il a déjà visité l'île à plusieurs reprises. Son dernière déplacement remonte à 2018, alors secrétaire d'Etat chargé de l'Energie. Les Réunionnais attendent des annonces concrètes du ministre sur plusieurs grands dossiers, la crise sanitaire, le chantier de la NRL et bien sûr le plan de relance annoncé par le président de La République et qui devrait être décliné spécifiquement pour chaque territoire d'outre-mer. Après le traditionnel dépôt d'une gerbe de fleurs au monument aux morts de Saint-Denis, le ministre a assisté à la rentrée scolaire du collège portois Jean le Toullec et du lycée Jean Hinglo. Il rencontre cet après-midi les maires et le président du Département pour discuter de la situation sanitaire de l'île. Nous sommes en live, suivez-nous (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, arrive à La Réunion ce lundi 17 août 2020, après un détour par l'île Maurice pour y constater les conséquences de la marée noire, suite au naufrage du Wakashio, et coordonner l'aide de la France à l'Ile Soeur. Sébastien Lecornu est un fin connaisseur de l'Outre-mer, particulièrement de La Réunion puisqu'il a déjà visité l'île à plusieurs reprises. Son dernière déplacement remonte à 2018, alors secrétaire d'Etat chargé de l'Energie. Les Réunionnais attendent des annonces concrètes du ministre sur plusieurs grands dossiers, la crise sanitaire, le chantier de la NRL et bien sûr le plan de relance annoncé par le président de La République et qui devrait être décliné spécifiquement pour chaque territoire d'outre-mer. Après le traditionnel dépôt d'une gerbe de fleurs au monument aux morts de Saint-Denis, le ministre a assisté à la rentrée scolaire du collège portois Jean le Toullec et du lycée Jean Hinglo. Il rencontre cet après-midi les maires et le président du Département pour discuter de la situation sanitaire de l'île. Nous sommes en live, suivez-nous (Photo rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont en live depuis ce matin, regardez :

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de nous avoir suivi !

    On se retrouve demain pour suivre la deuxième journée de visite du ministre

  • IPR

    Cyrille Melchior fait le point sur cette rencontre

    Le ministre appelle à la coordination des différents maires de l'île, il a aussi annoncé l'enveloppe d'aide aux collectivités. 15 millions d'euros seront aussi versés au Département. "C'est une dotation calculée par rapport aux mutations immobilières" explique le président du Département. Cette aide ne fait pas partie du plan de relance. Regardez :

  • IPR

    Le ministre a annoncé les mesures suivantes :

    15 millions d'euros injectés au Département dans les semaines à venir

    • l'organisation d'une réunion hebdomadaire de crise pour le suivi de Covid-19, afin de "regarder de près comment circule le virus",

    7 millions d'euros de dotations de l'Etat en plus à La Réunion pour 2020

    • une enveloppe de 60 et 100 millions d'euros versée par l'Etat à destination des collectivités

  • IPR

    Sebastien Lecornu fait le point sur sa rencontre avec les maires au Conseil départemental, suivez notre live :

  • IPR

    L’entretien entre le président du Département et le ministre est terminé

    Ils sont redescendu dans la salle de l’hémicycle, où les maires sont regroupés. Le président de Région est également là présent. La réunion sur l’état sanitaire de La Réunion va commencer

  • IPR

    Le ministre et le président du conseil départemental s'entretiennent d'abord en privé

    Les deux sont montés à l’étage dans le bureau du Président. Ils vont d’abord avoir un entretien privé en tête-à-tête avant ils de redescendre dans l’hémicycle, où l’ensemble des maires - ou en tout cas la majorité d'entre eux - sont présents pour une réunion sur la situation sanitaire réunionnaise

  • IPR

    Sébastien Lecornu est arrivé au Département pour le conseil de crise avec les maires sur la gestion de la crise sanitaire

     Il est accueilli par Cyril Melchior, président du Département. Le préfet est également présent. Il doit tenir une réunion avec l’ensemble des maires sur la situation sanitaire à La Reunion

  • IPR

    "Très clairement, nous ne nous interdisons aucune décision concernant la crise sanitaire" annonce le ministre suite à une question d'Imaz Press

    Sans préciser si le test à J+7 deviendra obligatoire, il insiste sur l'évolution possible des obligations face au Covid-19. "La plupart des foyers de contagion en outre-mer proviennent d'événements familiaux ou soirées festives" souligne-t-il par ailleurs, regardez :

  • IPR

    "L'Etat ne peut pas tout faire, il y aussi une dimension de responsabilité individuelle" rappelle Sébastien Lecornu

  • IPR

    Sébastien Lecornu tient son premier point presse, regardez :

  • IPR

    Stephanie Bagnolet, chef de file de la cité éducative du port, présente maintenant ce dispositif sanitaire

    "La crise sanitaire a obligé la cité éducative à suspendre ses actions. Elle a du coup mis en place dès actions visant à la continuité éducative durant la crise. 20% des familles n’avaient aucun accès au numériques. Des tablettes ont donc été mises à disposition de ces familles pour permettre aux enfants de continuer à avoir accès aux contenus pédagogiques" explique-t-elle

  • IPR

    Le proviseur du lycée indique qu’il a été demandé à tous les personnels qui se sont rendus à Mayotte où en Guyane et qui en reviennent récemment de ne pas se présenter dans l’établissement

    "Ce matin, dit-il encore, nous avons accueillis les élèves en leur demandant de porter leur l’assumes pour se protéger et protéger les autres"

  • IPR

    "11.500 jeunes sont scolarisés au port, de la maternelle aux écoles supérieures, l’école d’architecture par exemple" énumère le maire du Port

    Il espère que sa commune comptera bientôt un lycée de la mer, «mais nous aurons l’occasion d’en reparler» dit-il au ministre

  • IPR

    Le ministre prend la parole, il dit vouloir se rendre compte de la mise en place du protocole sanitaire dans l’établissement.

    Il veut connaître les projets du lycée pour l’avenir, sachant que ce lycée est un lycée d’excellence qui a un partenariat depuis quelques années avec Science Po Paris

  • IPR

    Le préfet, la rectrice, le ministre, le maire du Port et le président de Région vont tenir une conférence de presse sur la cité éducative portoise

    Les interventions ne sont pas filmées, Didier Robert et Olivier Hoarau sont sur la tribune, séparés par un siège

  • IPR

    Le ministre est arrivé au lycée Jean Hinglo, regardez :

  • IPR

    Les membres du SAIPER demandent l'ouverture de postes d'enseignants

    Alors que 45 postes ont été supprimés dans le secondaire cette année, le SAIPER alerte sur la situation. Le syndicat déplore par ailleurs les mauvais résultats de l'Education nationale dans le département

  • IPR

    Didier Robert, président de Région, est présent au lycée Jean Hinglo

    Les lycées sont la compétence de la Région, contrairement aux collèges qui sont la compétence du Département

  • IPR

    Sébastien Lecornu attendu au lycée Jean Hinglo au Port, des manifestants de la SAIPER sont sur place, suivez notre live :

  • IPR

    Le ministre assiste à la rentrée d'une classe de 6ème

    Un élève lui demande pourquoi les masques sont désormais obligatoires. "Il y a deux semaines, le virus ne circulait pas au stade où il circule actuellement. Certains regroupements de personnes sans respect des gestes barrières a rendu nécessaire l'obligation de porter le masque dans les lieux publics clos" a répondu le ministre

  • IPR

    Sébastien Lecornu est arrivé au collège Jean le Toullec

    "Réussir cette rentrée a évidemment un enjeu un peu plus particulier, le port du masque nous le rappelle: comment arriver à reprendre le chemin de l’éducation, qui est la plus belle des promesses républicaines, dans une logique de protection sanitaire optimale" a-t-il indiqué à Imaz Press, regardez :

  • IPR

    "Nous sommes vigilants et en capacité de réagir" en cas de contamination dans un collège ou lycée assure Cyrille Melchior

    Il rappelle que le Département ne décide pas seul de la fermeture d'un établissement, c'est à la direction de ce dernier, en lien avec l'ARS et le rectorat, qui décide.

  • IPR

    Olivier Hoarau appelle à la prudence face au virus et demande l'obligation du test à J+7

    "C'est un virus qui tue, il faut que les voyageurs se fassent dépister à J+7" rappelle-t-il.

  • IPR

    Cyrille Melchior, président du Département, ainsi qu'Olivier Hoarau, maire du Port, sont sur place

  • IPR

    Sébastien Lecornu va bientôt arriver au Port, suivez notre live :

  • IPR

    Le périmètre autour du collège Jean le Toullec bouclé par la police

    Alors que Sébastien Lecornu se trouve actuellement à Saint-Denis pour le traditionnel hommage aux morts, les abords du collège Jean le Toullec au Port sont déjà bouclés par les forces de l'ordre. Un large périmètre de sécurité a été installé autour de l'établissement.

  • IPR

    Bonjour à tous, bienvenue dans ce live !

    Nous suivrons en direct la première journée de visite du ministre des Outre-mer, restez avec nous

A propos

Crise sanitaire : la tentation du reconfinement ?

Reconfinera ? Reconfinera pas ? C’est la grande question que les Réunionnais se posent certainement ces derniers jours face à la recrudescence des cas de coronavirus. Plusieurs clusters ont même été identifiés à Saint-Denis, provoquant un rappel à l’ordre des autorités locales concernant l’importance du respect des gestes barrières, l’obligation du port du masque dans plusieurs zones de l’espace public ouvert et même le report de la rentrée scolaire dans 14 écoles dionysiennes.

Un reconfinement cantonné à Saint-Denis semble peu probable. Compte tenu de l’insularité et de l’exigüité, les effets seraient extrêmement limités. Un reconfinement de l’ensemble du territoire pourrait quant à lui replonger notre île dans un chaos économique et social difficilement surmontable cette fois. Mais nul doute que Sébastien Lecornu va scruter avec beaucoup d’attention l’évolution des cas sur cette dernière semaine et les prochains jours pour prendre les mesures les plus adaptées, telles qu’une généralisation du port du masque sur l’ensemble du territoire, le retour à la quatorzaine obligatoire pour les voyageurs ou encore le retour à l’interdiction de certains rassemblements.

NRL : l’Etat à la rescousse

Alors que le chantier de la Nouvelle Route du Littoral devrait, selon les affirmations du président de Région, Didier Robert, reprendre le 15 septembre, la conférence de presse promise afin de détailler les conditions de reprise de l’activité ainsi que le financement (montants et modalités) des surcoûts demandés par le groupement demeurent un mystère pour l’instant.

Il est fort probable que le président du Conseil régional attend avec beaucoup d’impatience une annonce du ministre des Outre-mer pour pouvoir s’avancer. En effet, Sébastien Lecornu et Bruno Lemaire, le ministre de l’Economie qui avait affirmé qu'"il n’y a rien de plus stupide que les routes qui ne mènent nulle part" sont d’accords sur un point : il faut absolument finir cette route. Le ministre de l’Economie avait même laissé entendre que le plan de relance national pourrait être mis à contribution pour aider à l’achèvement des travaux.

Reste à voir dans quelle proportion cette enveloppe sera mobilisée et si elle permettra de combler les surcoûts actuels et à venir. Le Ministre des Outre-mer est donc fortement attendu sur cette question.

Post-Covid-19 : un plan de relance spécifique à chaque DOM

Sébastien Lecornu devrait également faire le point sur le plan de relance économique annoncé par le président de la République. Un plan de relance qui trouvera une déclinaison particulière pour chaque département d’Outre-mer, avait promis le ministre des Outre-mer lors de sa prise de fonction.

Sur ce point, le monde économique attend énormément des annonces du ministre. Relance de la commande, aide aux TPE/PME, soutien à l’économie touristique et au monde de la nuit, lutte contre le chômage sont autant de sujets au menu du membre du gouvernement qui a prévu de rencontrer les acteurs locaux tels que les collectivités, les chambres consulaires, et les organisations syndicales.

www.ipreunion.com

   

6 Commentaire(s)

Daniel FAIVRE, Posté
Le Social de quel social parle t-il mais il ne parle pas des milliers de personnes âgées, avec des retraites de misère, de 100â"¬ a 700â"¬ et des aînées de plus de 50 ans sans travail, les patrons les trouvent trop vieux, ils préfère embaucher des jeunes le gouvernement donne des aides,mais pour l'embauche des plus de 50 ans pas d'aides qu'ils soit aux ASS ou RMI, tarif 500â"¬ environs et un loyer 600â"¬ plus les impÃ'ts locaux l'eau EDF, qu'elle menu leur proposé vous, pour survivre vos donneur d'ordres avec leur calcul malicieux, leur mécanismes créateur de la misère, mais pour donner aux patrons millionnaires vous ne compté pas
Dominique, Posté
Et la demie toute elle se terminera monsieur le ministre? Quel gâchis financier
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Les 24 maires sont tellement aux anges quand ils voient l'hologramme de Macron qui passe la quête.

Les guignoles de l'info sont lâchés !
Missouk, Posté
Ce qu'il faut savoir sur les tests à J+7 : Les labos de villes étant paraît-il débordés, pour le sud par exemple, un seul labo dispense ces tests, il est dans les hauts de St PIERRE, à BOIS D'OLIVE. En clair, cela signifie que si vous habitez St PHILIPPE, vous faites 80km aller-retour en voiture (dans les embouteillages souvent), et vous faites la queue, car le labo est injoignable par téléphone pour d'éventuels rendez-vous! Vous devez donc demander une demi-journée de congé à votre employeur(qui bien sÃ"r est ravi) pour montrer votre civisme! On comprend alors mieux pourquoi 60 à 70% des gens ne font pas ce test... L'ARS prend vraiment les gens pour des truffes!
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
A part faire le B'O , a quoi sert-il depuis qu'il a foulé ses pieds à la REUNION ?
MIRANVILLE, Posté
IMAZ PRESS, la demie route n'est pas au programme de la visite ministérielle ?
Le ministre devrait aller sur les lieux du fiasco à plus de 2 milliards! Bof il ne reste que 6 mois à tenir, Macron et ses Ministres ne miseront pas sur un cheval bancal qui a perdu à sin dni