L'aide financière de l'Etat pas encore précisée :

Reprise du chantier de la NRL : on ne sait toujours pas grand-chose


Publié / Actualisé
Beaucoup d'annonce, mais rien de concret : près de 20 jours après la réunion qui a regroupé la Région et le groupement GTOI-SBTPC-Vinci, on ignore toujours les tenants et aboutissants du protocole d'accord qui doit être signé. Ce mardi 18 août, le président de Région assurait que ce dernier serait signé au plus tard ce jeudi. Mais concernant ce que contient cet accord, tout le monde l'ignore encore. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Beaucoup d'annonce, mais rien de concret : près de 20 jours après la réunion qui a regroupé la Région et le groupement GTOI-SBTPC-Vinci, on ignore toujours les tenants et aboutissants du protocole d'accord qui doit être signé. Ce mardi 18 août, le président de Région assurait que ce dernier serait signé au plus tard ce jeudi. Mais concernant ce que contient cet accord, tout le monde l'ignore encore. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le 31 juillet dernier, après près de 19 heures de concertation à la préfecture, Didier Robert annonçait qu'un accord avait été trouvé avec le groupement pour terminer le chantier de la NRL, au ralenti depuis plusieurs mois. Une conférence de presse, prévue le 5 août, devait apporter les détails de ce dernier.

Pourtant, la veille, cette conférence a été annulée, sans date de report annoncée. A quelques jours de l'arrivée du ministre, qui était attendu sur la question de la NRL, cela pouvait se comprendre, bien qu'il semble étrange de devoir attendre autant de temps pour signer un accord qui est supposément entériné.

Lire aussi : Le chantier de la NRL va reprendre, on ne sait toujours pas comment

Le ministre est finalement arrivé, portant avec lui une bonne nouvelle : la NRL fera bien partie du plan de relance économique prévu pour La Réunion. Quel montant lui sera alloué ? Ca, tout le monde l'ignore encore. "Le plan de relance à l'échelle nationale sera présenté par le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre des Finances, Bruno Lemaire le 25 août lors du conseil des ministres de rentrée" explique le ministère des Outre-mer.

C'est à l'issue de cette présentation que le ministre "ventilera les crédits attribués aux outre-mer selon une feuille de route spécifique à chaque territoire", et c'est donc "à ce moment-là que sera connu le montant de l'enveloppe attribué par l'Etat pour contribuer à la poursuite du chantier de la NRL" précise le ministère.

- Un protocole pour construire le raccordement -

Par ailleurs, le protocole d'accord qui devrait être signé sous peu ne concernera que la poursuite du chantier pour raccorder le viaduc à la Grande Chaloupe, comme cela a été annoncé en juin.

"Ce qui va être signé dans les prochaines heures c'est l'accord trouvé le 31 juillet sous l'égide du préfet. Cet accord actait la poursuite du chantier (avec une reprise des travaux dès le 15 septembre prochain). A ce stade, cet accord porte notamment sur les travaux de raccordement de la du viaduc à la route actuel au niveau de la Grande Chaloupe" confirme par ailleurs le ministère.

Aucun ordre de service n'est d'ailleurs signé pour la partie digue, qui représente 20% du chantier et qui est toujours en suspens. Si la Région a déjà annoncé accepter de rallonger son budget de 40 millions d'euros, le groupement en réclamerait "deux à trois fois plus".

Et pour l'heure, les aides de l'Etat pour terminer ce chantier n'ont pas encore été estimées. L'accord sur le lancement de la partie digue du chantier (entre la Grande Chaloupe et la Possession) ne sera signé qu'une fois connu le montant engagé par l'Etat.

- Des transporteurs "dans le flou" -

L'unique (presque) certitude, finalement, c'est que le chantier reprendra le 15 septembre. Mais seulement sur la partie de raccordement. Du côté des transporteurs, l'attente d'une signature de protocole se fait longue. "On ne sait rien du tout, nous n'avons jamais vu de signature ou engagement quelconque" explique Didier Hoarau, président de l'Organisation des transports indépendants (OTI).

S'ils ont été reçus par le conseiller de Sébastien Lecornu ce mardi matin, qui leur a assuré que le chantier reprendrait le 15, aucun document attestant de cette reprise n'est disponible actuellement. "Concernant le tronçon MT5-1, qui pourrait nous permettre de reprendre le travail avant le 15, nous n'avons aucune nouvelle non plus" regrette Didier Hoarau, qui a rencontre le président de Région mercredi dernier avec le reste des transporteurs pour discuter de cette éventualité.

Ce dernier se dit, comme depuis quelques mois, inquiet et perplexe face à la suite du chantier. "Nous sommes dans le flou" continue-t-il. Tout comme nous. On ignore d'ailleurs toujours comment la partie digue sera construite, une fois que le chantier aura repris.

- Une digue à constuire, mais comment ? -

Si la solution des andains, à extraire dans les champs réunionnais, a déjà été approuvée par la Région, ce n'est pas le cas de la DEAL. Et sans cet accord, ces roches ne pourront être extraites. Une étude de l'Autorité de l'environnement a d'ailleurs été préconisée avant de pouvoir débuter une éventuelle exploitation des andains.

Pour rappel, ce sont 3,5 millions de tonnes de roches qui sont désormais nécessaires pour terminer les 2,7 km de route restant. Des roches qui, en l'état, ne sont pas disponibles. Si les andais devaient être exploités, cela rapporterait environ 2,7 millions de tonnes de roches massives selon une étude réalisée par la SAFER. Le compte serait donc presque bon. Reste encore à pouvoir les extraire, sans causer de dommage irréparable à l'environnement.

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com
 

   

9 Commentaire(s)

Ramassamy, Posté
I roule transporteur i reste 6 mois. Normal i fé pass lo temp nou l'a compris lo manège koi- zilet jaune va rovnu pou li
Stean, Posté
Ils ne peuvent pas communiquer sur un protocole d'accord qui n'a pas encore été visé ni signé. Les conseils d'administration des sociétés du groupement doivent se positionner sur la proposition, puis l'état pourra faire son annonce sur le montant qu'il met sur la table et enfin la région pourra communiquer... Rappelons que c'est la Région qui a besoin de, fonds, pas les autres...
Missouk, Posté
Le Président de Région ne sait plus trop où il est... On attend, on reporte, on devrait savoir rapidement, bientÃ't, prochainement, dans quelques jours,... Un beau cirque que ce chantier ! Quant aux transporteurs "rassurés par Mr LECORNU pour une reprise le 15", on sait ce qu'une promesse de politique vaut! Et le 15, ce monsieur sera à Paris! Ce projet est un fiasco retentissant pour le Président de Région et pour les finances régionales!
Depain974, depuis son mobile, Posté
Rien ne va sur ce chantier, car rien n'a été fait dans le but qui était réellement recherché, à savoir la sécurisation de la route, il y a avait pleins d'autres possibilités moins chères et plus rapide. On a voulu faire plaisirs à des brigands internationaux et plus locaux qui sont en délicatesse avec le fisc...
Roche massive et andain, Posté
Si le poids et la qualité de certains andains correspondent ils pourraient être utilisés pour constituer le soubassement de la route digue face océan
Martin, Posté
TOUS SAUF DIDIER ROBERTE
Association "Réagissons !", Posté
Les andains sont des andains et les roches massives des roches MASSIVES. Les andains peuvent être effectivement utiles et pas uniquement pour la digue. Mais les roches massives sont indispensables. Et pas de roches massives sans des carrières... En dérobant dans les champs tout ce qui reste d'andains pour le chantier de digue, il n'en restera plus pour les autres chantiers de BTP à venir. Enfin, en piochant dans le plan de relance pour financer la digue MT5-2, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, se comporterait come un délinquant en col blanc. La honte !!!
CHABAN, Posté
On ne connaît pas encore le niveau de marchandage ?
DEFONDEMIERE, Posté
Le brasseur d'air de la region qui a subit une défaite monumentale à saint denis est juste obligé de courber devant le ministre Lecornu et de le suivre pour l'obtention des fonds ! Les transporteurs ont bien compris que ce chantier ne se terminera pas et qu'une demie route sera livrée en place et lieu d'une route entière; à ce jour aucun écrit , aucun document.... Bien évidemment monsieur le ministre sait pertinemment qu'il y a 5 enquêtes judiciaires qui pèsent sur le président de region dont la population éprouve un REJET total.
Un ministre ne mise plus sur un cheval 1 patte!!!!!!!!
Dans 6 mois la population réunionnaise va le mettre au chÃ'mage car son CDD se termine. Monsieur le ministre devrait accélérer l'enquête sur la NRL dont la population réunionnaise souhaite connaître la vérité, le parquet financier n'est pas venu en touriste à la reunion sous l'égide de madame Houlette. Qu'en est il de cette enquête ?
Pourquoi autant de rallonge Financiere pour cette demie route?
Quel gâchis environnemental et financier ! Vivement mars 2021 pour la fin de ce fiasco