Des femmes priées de se rhabiller sur la plage en métropole :

Seins nus ou en burkini, les baigneuses ne sont jamais tranquilles


Publié / Actualisé
La polémique agite les réseaux sociaux depuis ce lundi soir : à Sainte-Marie-la-mer (métropole), deux gendarmes ont demandé à un groupe de femmes, bronzant seins nus, de se rhabiller. Une aberration pour les internautes, qui dénoncent par ailleurs une hypersexualisation du corps féminin. Ironie de l'histoire : en cette période estivale, le marronnier habituel est le port du burkini...Nues ou couvertes, il semblerait donc que les femmes ne sont jamais tranquilles sur les plages. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La polémique agite les réseaux sociaux depuis ce lundi soir : à Sainte-Marie-la-mer (métropole), deux gendarmes ont demandé à un groupe de femmes, bronzant seins nus, de se rhabiller. Une aberration pour les internautes, qui dénoncent par ailleurs une hypersexualisation du corps féminin. Ironie de l'histoire : en cette période estivale, le marronnier habituel est le port du burkini...Nues ou couvertes, il semblerait donc que les femmes ne sont jamais tranquilles sur les plages. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Tout le monde se souvient des polémiques stériles qui avaient agité les plateaux télé, réseaux sociaux, et certaines communes du sud de la France : le burkini, cet habit de plage qui permet aux femmes musulmanes de se baigner tout en ne dévoilant pas leur corps. A Cannes et Villeneuve-Loubet, des arrêtés interdisant ce dernier avaient même été pris.
 

Cette année, c'est apparemment trop en dévoiler qui devient problématique. Trop couvertes ou pas assez, il semblerait que le contrôle du corps des femmes soit une obsession qui revient chaque année. Et si certaines communes interdisent bel et bien le "topless", ce n'est pas le cas de Sainte-Marie-la-mer. Les forces de l'ordre n'avaient donc aucun droit de leur demander de se rhabiller.

Plus désespérant encore, les gendarmes auraient été alertés par des parents dont les enfants auraient été choqués à la vision de seins…Une belle façon de criminaliser et hypersexualiser le corps des femmes, constamment soumis aux injonctions des mœurs des uns et des autres.

 

Idée folle : et si nous laissions les femmes choisir ce qu'elles portent, comme bon leur semble ?

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Franchement, les gendarmes n'ont rien d'autre à faire ?
HULK, Posté
Sur quelle base juridique. J'aurais aimé voir l'affaire devant un juge. N'importe quoi ces gendarmes. A quand une police des moeurs comme dans les dictatures?
Mimi, Posté
Comment apprendre aux enfants le respect de la femme si la femme ne se respecte pas elle-même en dévoilant ses seins. (Bonjour, les seins sont une partie du corps comme une autre. Considérez-vous que les hommes devraient alors porter un t-shirt à la plage ?)
Soledade, Posté
je trouve que c'est un respect pour soi et les autres de se vêtir correctement, mon enfant n'a pas à voir les seins ou les fesses (string) des plagistes, une femme se doit le respect de son corps.
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
N importe quoi !!!
On bronze les seins nus depuis des lustres !
Les gens sont devenus fous .......