14 candidats en lice :

Législatives partielles : les candidatures sont clôturées pour le premier tour


Publié / Actualisé
Les électeurs de la deuxième circonscription de La Réunion sont convoqués les 20 et 27 septembre 2020 pour l'élection d'un député à l'Assemblée nationale. Les déclarations de candidature pour le 1er tour sont closes depuis ce vendredi 28 septembre à 18h00.
Les électeurs de la deuxième circonscription de La Réunion sont convoqués les 20 et 27 septembre 2020 pour l'élection d'un député à l'Assemblée nationale. Les déclarations de candidature pour le 1er tour sont closes depuis ce vendredi 28 septembre à 18h00.

La liste des candidats enregistrés en préfecture est la suivante :

   

3 Commentaire(s)

Babouk loswoir, Posté
C'est vraiment dommage pour le remplaçant, il n'a pas respecté son engagement pris devant ses mêmes électeurs (92 milles en en juin 2017, maintenant 96 milles et des poussières !).
Une élection coÃ"te du temps et de l'argent à la France (et donc à la Réunion !), et souvent les électeurs boudent les urnes (septembre 2018, Jean-Luc Poudroux n'a enregistré que 5% des inscrits au premier tour et il est député avec seulement 15% des électeurs de la 7ème...ça fait pitié, non pas pour lui, même pas pour ses militants et copains, mais pour notre démocratie française !).
Et, là, le PLR, qui avait ce siège (obtenu face au faible score de Cyrille M.), il le reveulent ??
Les électeurs ne sont pas leurs obligés..., je crois !
D'ailleurs, l'enjeu de ce scrutin dépasse les petites rivalités entre certains élus dudit secteur géographique de l'île...
C'est avant tout voter pour élire une personne qui va voter elle-même des textes de lois...il vaut mieux qu'elle sache bien lire, écrire, compter, analyser, réfléchir, soupeser, palper, et surtout bien s'exprimer dans notre Assemblée nationale.
Savannah, Posté
14 listes, de la division partout!

Il n'y a que Karine LEBON qui incarne un rassemblement à gauche PLR, PS, FI!

A droite les solidaires à contre nature d'hier sont redevenus les solitaires opportunistes d'avant hier.
Zavoca marron, Posté
Ce ne sont pas 14 candidats, mais 7+7, notamment le remplaçant sert à remplacer...pour s'éviter une nouvelle élection avant le terme du renouvellement général !
Une élection coÃ"te du temps et de l'argent...
Les électeurs ne sont pas des obligés.
L'enjeu de ce scrutin n'est pas une bataille rangée entre deux ou trois communes...pour juste essayer de conserver un poste dans un parti en particulier (ici...il l'avait...ce poste...il n'en voulait pas...et préférait conserver les postes d'exécutif deux 2 mairies...donc maintenant travailler dans vos communes pour le bien-être de votre population respective !)
Pour être parlementaire, cela demande une certaine connaissance du fonctionnement des institutions et aussi un bagage, sans oublier une capacité, une qualité d'expression pour parler dans l'Assemblée nationale et ne pas trop être la risée...suivez mon regard...