Légion étrangère de Mayotte :

FAZSOI : campagne de tirs à la Plaine des Cafres


Publié / Actualisé
Du 25 août au 4 septembre 2020, un détachement de la compagnie de commandement et de logistique (CCL) du Détachement de Légion Etrangère de Mayotte (DLEM), a effectué, aux ordres du Lieutenant Gheorghe, officier adjoint, une école à feux dans la région de la Plaine des Cafres, au camp Paoli, à La Réunion. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photos FAZSOI)
Du 25 août au 4 septembre 2020, un détachement de la compagnie de commandement et de logistique (CCL) du Détachement de Légion Etrangère de Mayotte (DLEM), a effectué, aux ordres du Lieutenant Gheorghe, officier adjoint, une école à feux dans la région de la Plaine des Cafres, au camp Paoli, à La Réunion. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photos FAZSOI)

Cette campagne de tir a permis le recyclage de l’ensemble des modules d’Instruction sur le Tir au Combat (ISTC) et missions du combat d’infanterie, des séances de tirs avec armes collectives, des séances de tir explosifs et une révision de l’ensemble des missions qui pourraient être confiées à la CCL du DLEM. Le détachement a ainsi alterné quotidiennement des tirs courte et longue distance au gré des conditions météorologiques, très incertaines à la Plaine des Cafres. Ce fût l’occasion pour ses personnels de poursuivre leur préparation opérationnelle, d’entretenir leur rusticité et les savoir-faire au tir des armes légères d’infanterie.

Unique compagnie permanente de la Légion Etrangère présente dans l'océan Indien, la CCL est composée intégralement de spécialistes. D’officier des sports à transmetteur en passant par infirmier, mécanicien ou secrétaire, ces personnels sont en mesure d’être déployés immédiatement dans le cadre des missions confiées à la compagnie.

Les 1 700 militaires déployés aux FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Les FAZSOI constituent le point d’appui principal du théâtre " océan Indien " pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !