Tests 72 heures avant le vol (actualisé) :

Quand les autorités sanitaires estiment que "les compagnies ne sont pas à une heure près"


Publié / Actualisé
Le dépistage 72 heures avant de prendre l'avion devient de plus en plus compliqué pour venir à La Réunion. Sur les réseaux sociaux, les témoignages affluent de toute part pour indiquer que les laboratoires ne sont plus en mesure de garantir un résultat dans les trois jours. Et saturation oblige, les passagers ne sont pas prioritaires. Perdus face à ces délais impossibles à tenir, certains voyageurs ont appelé l'ARS ou le numéro vert dédié à la Covid-19. Quelle n'a pas été leur surprise en s'entendant dire qu'un test fait un peu plus tôt pourrait passer... Ce qui est totalement faux. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le dépistage 72 heures avant de prendre l'avion devient de plus en plus compliqué pour venir à La Réunion. Sur les réseaux sociaux, les témoignages affluent de toute part pour indiquer que les laboratoires ne sont plus en mesure de garantir un résultat dans les trois jours. Et saturation oblige, les passagers ne sont pas prioritaires. Perdus face à ces délais impossibles à tenir, certains voyageurs ont appelé l'ARS ou le numéro vert dédié à la Covid-19. Quelle n'a pas été leur surprise en s'entendant dire qu'un test fait un peu plus tôt pourrait passer... Ce qui est totalement faux. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Dur dur de faire son test dans les temps pour venir ou rentrer à La Réunion… Depuis le 11 juillet, il est obligatoire pour pouvoir embarquer à l'aéroport : il faut être muni d'un test RT-PCR négatif, d'une déclaration sur l'honneur et d'un formulaire d'aide en cas de contact tracing (pour mieux suivre les passagers par la suite s'ils sont considérés comme cas suspects ou co-exposés).

Les laboratoires en région parisienne et autour des grandes villes sont aujourd'hui saturés, et les voyageurs ne sont pas considérés comme prioritaires. Il est donc extrêmement difficile pour eux d'obtenir leur test négatif à temps.

Lire aussi : Tests de dépistage en Métropole : les voyageurs face à des délais de plus en plus longs

Lire aussi : Des Réunionnais refoulés d'un vol Air France, leurs résultats de dépistage n'étaient pas arrivés

Sur les réseaux sociaux, beaucoup s'alarment et s'interrogent sur la procédure à suivre dans ce cas. Et pour faire face à leurs inquiétudes, ils composent le numéro vert dédié au nouveau coronavirus ou bien celui de l'ARS de La Réunion.

- Un test 5 jours avant le vol -

Des témoignages récoltés par Imaz Press sont édifiants. A commencer par une famille censée venir en vacances à La Réunion à la toute fin du mois de juillet. A ce moment-là les tests à réaliser avant 72 heures étaient déjà obligatoires depuis plus de deux semaines.

Leur vol étant prévu un mardi soir à 22h, les membres de cette famille se sont inquiétés du bon déroulement du tests, malgré une dérogation de 24 heures pour les vols du mardi.

Ils décident alors de contacter l'ARS pour avoir de plus de détails sur la démarche à suivre et les délais à respecter. C'est là que l'agent au téléphone, se voulant rassurant, leur indique qu'ils peuvent bel et bien faire leur test jeudi ou vendredi. Jusqu'à 5 jours avant le vol, donc.

La petite famille se rend en laboratoire le vendredi matin pour réaliser les tests. "Mais nous avons dû refaire le test le lendemain sur injonction de French Bee !" indique le père, Paul. De fait, un coup de fil auprès de la compagnie pour régler quelques détails de dernière minute leur fait prendre conscience de l'erreur. La dérogation leur permet un test 96 heures avant le débarquement, et non pas 4 jours… La nuance est importante. Un dépistage réalisé le vendredi matin pour un vol le mardi soir ne passe donc pas…

Fortement mécontents envers l'ARS, la famille estime avoir eu la chance d'être corrigés à temps par la compagnie aérienne, sinon quoi ils auraient sans nul doute été bloqués lors de l'embarquement.

- Test le vendredi matin pour le lundi soir -

Autre témoignage, celui d'une jeune femme habitant à La Réunion. Eva a profité de ses congés pour aller voir sa famille à Marseille. Mais les vacances n'ont pas été de tout repos. Il a fallu en effet s'occuper du fameux test à faire 72 heures avant de décoller, et impossible de réserver un créneau en laboratoire. Quand elle y parvient enfin, le labo l'informe qu'elle prend le risque cependant de ne pas recevoir ses résultats à temps.

Inquiète, Eva appelle le numéro vert dédié au coronavirus. Au téléphone, elle s'entend dire qu'elle peut malgré tout faire un test plus tôt le vendredi, pour un vol le lundi soir. "Les compagnies ne sont pas à une heure près" lui dit-on.

Très surprise, Eva a la bonne idée de vérifier autour d'elle pour constater que l'information est fausse. Sur internet, les témoignages affluent en ce sens. "Je suis parti de Paris samedi pour La Réunion et une personne devant moi s’est faite refouler car son test avait plus de 72 heures, elle devait donc refaire un test" écrit un internaute sur une page d'entraide sur Facebook.

- L'heure du test -

A notre tour de tester (sans mauvais jeu de mot…) les réponses du numéro vert ou de l'ARS. Du côté du numéro vert, un interlocuteur de Paris semble peu alerte sur nos demandes. Pour un vol le lundi soir on nous parle à nouveau d'un test le vendredi matin. A nous d'expliquer que ce n'est pas possible.

Retrouvez ici notre précédent test avec le numéro vert national sur le coronavirus.

L'interlocuteur finit alors par nous donner le conseil suivant : "écrivez à l'ARS de La Réunion et demandez-leur une dérogation". Très étonnés, nous indiquons ne pas comprendre comment l'ARS pourrait donner des dérogations à tour de bras pour les cas particuliers… "Si si, essayez" insiste l'interlocuteur.

Contactée par la suite, l'ARS nous confirme qu'"aucune dérogation n'est prévue à ce jour".

Quant au test auprès de leur numéro grand public, il restera bredouille… Le numéro de l'agence régionale de santé aura sonné dans le vide toute la journée. Et en cas de question urgente, nul moyen d'attendre au bout du fil que la ligne se libère. Il faut "réessayer plus tard".

- Confusion du côté de l'ARS -

Nous avons, en tant que journaliste cette fois, essayé de comprendre comment des agents censés répondre précisément aux questions des voyageurs peuvent donner des réponses aussi imprécises voire erronées.

Voici ce que l'ARS nous répond : "Conformément au décret publié, les voyageurs doivent présenter un test Covid négatif effectué 72 heures avant l’embarquement, soit 3 jours. Le test peut être réalisé à toute heure de la journée."

Que faut-il comprendre alors ? On insiste ici sur les "72 heures", tout en précisant que l'heure du test dans la journée n'a pas d'importance… Nous l'avons vu, des voyageurs se sont vus refuser l'embarquement pour un problème d'heure.

Car c'est bien ce qui compte pourtant pour les compagnies aériennes : l'heure du test, et pas le jour. Si votre vol est par exemple jeudi à 21h, le test doit être fait au grand maximum lundi à 21h. Pas le résultat, mais bien le test lui-même.

Bref, difficile pour les voyageurs de s'y retrouver quand numéro vert ou agence régionale de santé s'emmêlent eux-mêmes les pinceaux.

Relancée sur les incohérences fournies dans sa réponse, l'ARS ne nous a pas fourni de détail supplémentaire.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

6 Commentaire(s)

CAROP, Posté
que faire? nous vons achete nos billets pour la Réunion, il y quelques mois de cela avant meme la pandémie! etant dans l'enseignement, on prevoit largement avant! voyage initialement prévu en juillet mais les vols ont ete annulés! on reporte pour octobre! mais là gros souci pour avoir les résultats d'un test fait moins de 72h avant l'embarquement!!!!!! on est face à un probleme qu'on ne peut meme pas gerer! comment font les passagers ???? les avions doivent voler à vide???? il faudrait qu'on m'explique.
Une équipe qui perd, Posté
Conséquence de la campagne de dépistage de masse anarchique, peu efficace, et coÃ"teuse.
MICHOUNETTE, Posté
Je vais prendre l avion mardi prochain a 21h. L ars et Air France m ont certifié que je pouvais faire le test le samedi matin. Si j attends le lundi le labo m a indiqué que je n aurai pas les résultats pour le mardi soir. Qui croire?Cette crise est vraiment très mal gérée à tous les niveaux!!!!
Betty, Posté
J'avais téléphoné à l'ars fin juillet, pour demander s'il ne serait pas judicieux que je fasse un test avant l'arrivée de mon fils et sa famille qui, eux avaient été obligés d'en faire deux ( le premier avait été fait trop tÃ't ! ) ,on m'a répondu que ce n'était pas nécessaire. Si j'avais été asymptomatique....Non, pas utile.ð?¤"
Thomas, Posté
maintenant que les frontières sont ouvertes, on n'entend plus mr serveaux sur les diffcultés des passagers à avoir leur tests à -72heures !
Passi974, Posté
Bizarre... je n'ai pas été embêté....Ah normal, moin la ress ma case sans prendre de vacances et voyager....