Collaboration entre la SAS Maydia, la clinique de Sainte-Clotilde et l'hôpital de Mayotte :

Chirurgie vasculaire : 62 patients mahorais en attente des soins urgents


Publié / Actualisé
Dirigée par le docteur Raoiul Caboche, chirurgien urologue, une équipe médicale décolle de La Réunion ce lundi pour se rendre à Mayotte. Sur place elle réalisera des fistules artérioveineuses et desréfections d'abords vasculaires sur 62 patients mahorais dialysés. Cette mission, la deuxième depiuis mai dernier, est le fruit d'une collaboration entre la SAS Maydia, la clinique de Sainte-Clotilde et l'hôpital de Mayotte (Photo D.R.)
Dirigée par le docteur Raoiul Caboche, chirurgien urologue, une équipe médicale décolle de La Réunion ce lundi pour se rendre à Mayotte. Sur place elle réalisera des fistules artérioveineuses et desréfections d'abords vasculaires sur 62 patients mahorais dialysés. Cette mission, la deuxième depiuis mai dernier, est le fruit d'une collaboration entre la SAS Maydia, la clinique de Sainte-Clotilde et l'hôpital de Mayotte (Photo D.R.)

Le matériel nécessaire à l'exécution des actes chirurgicaux a été expédié ce jeudi de La Réunion, par vol sanitaire, aux fin de stérilisation. L'équipe du docteur Caboche, qui compte deux infirmières de bloc et une infirmière anesthésiste, embarquera donc ce lundi pour l''île aux parfums. Les opérations sern se feront en collaboration avec l'équipe du bloc du centre hospitaier de Mayotte (CHM), les mardis mercredi, jeudi et samedi… Le retour à La Réunion de l'équipe médicale est prévu le 20 septembre.

Pour rappel, en  mai dernier, une action du même type avait été réalisée à l'initiative de Jeanne Loyher, directrice des sociétés de dialyse Océan Indien. Il s'aigssait alors d'une première chirurgicale. Elle permettanit à des patients mahorais en situation d'insuffisance rénale chronique terminale de recevoir, sur leur île, des soins urgents d'ordinaire exclusivement prodigués à La Réunion, via des évacuations sanitaires (Evasan).

35 patients avaient ainsi été opérés au CHM par l'équipe du docteur Caboche. Elle avait réalisé en un temps record 21 créations de fistules artérioveineuses (FAV,) neuf poses de cathéters veineux centraux, et cinq angioplasties pour des patients dont les abords veineux nécessaires à la dialyse étaient dégradés.

Lire aussi : Dialyse sécurisée : 35 patients opérés à Mayotte

Une réussite pour cette première chirurgicale qui n'épuisait pas pour autant les besoins en la matière sur Mayotte. La situation étant rendue complexe du fait de la permanence de CoviD19, Jeanne Loyher a mis  en œuvre une seconde mission sur le modèle de la "première" de mai dernier. Ce sont 62 patients qui sont potentiellement concernés cette fois.

www.ipreunion.com /redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

La vérité si je mens !, Posté
Des charges supplémentaires , qui paie ?