Déjà observé en 2018 :

Kélonia : la tortue Valentin identifiée à nouveau


Publié / Actualisé
Valentin un mâle de tortue verte bien connu de Kelonia a pu être photo-identifié suite à l'analyse d'un cliché envoyé par Globice. En 2018 notamment, il avait déjà été photo-identifié lors d'un accouplement avec la tortue Emma qui était quelques semaines plus tard venue pondre 5 nids sur une plage de l'Ouest. L'autre tortue, une femelle que courtisait Valentin n'a pas pu être photo-identifiée. (Photo Globice)
Valentin un mâle de tortue verte bien connu de Kelonia a pu être photo-identifié suite à l'analyse d'un cliché envoyé par Globice. En 2018 notamment, il avait déjà été photo-identifié lors d'un accouplement avec la tortue Emma qui était quelques semaines plus tard venue pondre 5 nids sur une plage de l'Ouest. L'autre tortue, une femelle que courtisait Valentin n'a pas pu être photo-identifiée. (Photo Globice)

Il faut rappeler que pendant les périodes de reproduction, les tortues sont particulièrement sensibles aux accidents avec les bateaux, et que le cheptel reproducteur de la Réunion est extrêmement réduit (2 femelles) et donc particulièrement fragile.

"Nous demandons aux usagers de la mer d’être vigilants pour éviter les collisions" rappelle Kelonia. Les femelles peuvent s’accoupler avec plusieurs mâles et les accouplements durent plusieurs heures. Soyez attentifs lorsque vous naviguez et si vous observez des accouplements en mer, réduisez votre vitesse (5 noeuds) et ne pas les déranger en respectant les distances d’observation (50 m) de la charte de La Réunion.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !