Une plainte déposée après plusieurs pubs jugées choquantes :

Baz buzz pour l'enseigne "Les Burgers de papa" qui présente ses excuses


Publié / Actualisé
Plusieurs publicités de la marque "Les Burgers de papa", également implantée à La Réunion sont visées par une plainte venant d'un collectif d'associations de l'île. Ces affiches sont jugées choquantes, on y voit notamment des phrases sur les "papas" franchement évocatrices. Face au bad buzz, l'enseigne présente ses excuses sur sa page Facebook. (Photo d'illustration AFP)
Plusieurs publicités de la marque "Les Burgers de papa", également implantée à La Réunion sont visées par une plainte venant d'un collectif d'associations de l'île. Ces affiches sont jugées choquantes, on y voit notamment des phrases sur les "papas" franchement évocatrices. Face au bad buzz, l'enseigne présente ses excuses sur sa page Facebook. (Photo d'illustration AFP)

Cette fois, l'humour noir ne passe pas. A La Réunion, l'enseigne "Les Burgers de papa", implantée à Saint-Denis et Saint-Pierre, est visée par un dépôt de plainte suite à des pubs jugées très provocatrices. Dans une affiche captée par nos confrères de Réunion 1ère, on y lit notamment : "Papa sait que tu aimes ça", sous une image d'homme au regard vicieux et un burger "très cochon". La publicité a depuis a été retirée.

Selon Réunion 1ère, "les associations EPA, CEVIF, AFECT, AFEV, Je suis une fleur, Grins d'ciel, Solidarité Kreol 974, Atelier du futur papa et Aux enfants de la chance ont décidé de déposer une plainte contre le restaurant Burger de Papa". La communication de la marque est jugée provocante, violente et choquante.

L'enseigne a depuis présenté ses excuses sur sa page Facebook locale. "Suite aux accusations portées à l'encontre de la marque, concernant les deux publications à vocation humoristiques postées sur cette page Facebook, nous tenons d'abord à présenter nos excuses à toutes les personnes que ces publications ont pu offenser. Les Burgers de Papa n'ont en aucun cas, voulu heurter la sensibilité de qui que ce soit et nous avons réalisé immédiatement les modifications qui s'imposaient sur toutes nos plateformes."

Suite aux accusations portées à l'encontre de la marque, concernant les deux publications à vocation humoristiques...

Publiée par Les Burgers de Papa sur Mardi 15 septembre 2020

A savoir que la marque a l'habitude de l'humour noir, jusqu'à blaguer sur des faits d'agression sexuelle, comme pour l'affaire impliquant Valérie Giscard d'Estaing. Selon une révélation du journal Le Monde en mai 2020,  une journaliste allemande accuse l’ancien chef de l’Etat de lui avoir posé la main sur les fesses lors d’un entretien à Paris, en décembre 2018". La chaîne de burgers n'hésite pas à se fendre d'un dessin humoristique sur son burger "Giscard" avec cette phrase "haut les mains" justifiée plus loin : "même les burgers n'aiment pas qu'on leur tripote le bun !"

Même les burgers n'aiment pas qu'on leur tripote le bun ! 🍔🙄 *crédit dessin @emilien.neilime

Publiée par Les Burgers de Papa sur Samedi 30 mai 2020

Sur le plan national, Les Burgers de papa ont l'habitude choquer. Dans des publicités datant de 2015 mais toujours visibles sur la page officielle de l'enseigne, on y voit par exemple un homme tenir une poupée gonflable dans ses bras, avec cette phrase : "Y a pas à dire, les cadeaux du menu enfant de chez Papa, c'est quand même autre chose que le happy Meal de l'autre clown !" L'enseigne est connue également pour son slogan souvent jugé violant : "les Burgers de papa, ils déchirent leur maman".

Y a pas à dire, les cadeaux du menu enfant de chez Papa, c'est quand même autre chose que le happy Meal de l'autre clown !

Publiée par Les Burgers de Papa sur Dimanche 5 juillet 2015

 

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Jojo, Posté
Drôle de société ! Des associations de pères la pudeur. Enfin dans tout ça cette enseigne a gagné un coup de pub inespéré ! Bientôt après la réforme de l'orthographe pour que les incapables ne soient pas lésés et que les féministes de tout poil puissent mettre au féminin tous les mots qui leur chantent, on réformera le vocabulaire pour extirper tous les mots susceptibles de choquer.Je propose de parler par onomatopées, ce sera plus simple...
Lola, Posté
aprés le pizzagate dont on parle pas dans les médias français voila les burgers de papa qui se cachent derriére leur produit pour détourner l'attention du scandale sexuel derriére cette malbouffe
Lépabon, Posté
J'ai testé ... et plus jamais ! très très gras, indigeste. Si vous tenez à votre système digestif : à éviter !!!
7AC, Posté
Tellement simple, on choque, et on s'excuse après, mais la Pub est passée. Pas moi pour aller bouffer dans un truc ou on en est obligé d'en arriver là, pour attirer les victimes. Lamentables !