[LIVE - VIDEO/PHOTOS] Appel à la grève :

L'intersyndicale proteste contre la politique du gouvernement et se rassemble devant la préfecture


Publié / Actualisé
Rejoignant un mot d'ordre national, l'intersyndicale CGTR, FSU, Solidaires et SAIPER appelle à une journée de grève ce jeudi 17 septembre 2020 pour protester contre "les injustices sociales" et la politique du gouvernement. Les manifestants se rassemblent à partir de 9 heures devant la préfecture à Saint-Denis Plusieurs perturbations sont par ailleurs annoncées dans le fonctionnement des écoles. Suivez notre direct. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Rejoignant un mot d'ordre national, l'intersyndicale CGTR, FSU, Solidaires et SAIPER appelle à une journée de grève ce jeudi 17 septembre 2020 pour protester contre "les injustices sociales" et la politique du gouvernement. Les manifestants se rassemblent à partir de 9 heures devant la préfecture à Saint-Denis Plusieurs perturbations sont par ailleurs annoncées dans le fonctionnement des écoles. Suivez notre direct. (Photo rb/www.ipreunion.com)


 

  • IPR

    Le rassemblement va se terminer

    Merci d'avoir suivi cette actualité avec nous

    Bonne journée

  • IPR

    Au CHOR aussi les personnels de santé sont en grève

    Le syndicat Sud santé du Centre Hospitalier Ouest Réunion (CHOR) a de son côté appelé à la mobilisation du personnel "en raison de graves manquement tant en sécurité des soins que les moyens humains".

    Le syndicat Sud Santé envoie des photos du rassemblement sur place.

    Lire aussi : Sud Santé appelle à la grève au centre hospitalier ouest

  • IPR

    Une délégation de l'intersyndicale va être reçue en préfeture à 11 heures

    En attendant lanbians i kontini done paké

     

  • IPR

    "Il y avait une crise économique et sociale avant la crise Covid"  remarque Max Banon de la CGTR. Son interview à voir juste en-dessous

     

  • IPR

    "Le confinement a accentué ce qu’on voyait auparavant" estime Magali Billard de Solidaires Reunion. Regardez son interview

  • IPR

    Lanbians lé là, rogard sa !

     

  • IPR

    Nos journalistes sont sur place. Regardez leur vidéo

     

  • IPR

    Une cinquantaine de personnes devant la préfecture

    Le rassemblement se veut avant tout "militant". L’intersyndicale indique qu’elle ne s’attendait pas à "une foule conséquente"pour ce rassemblement symbolique devant la préfecture.

    Les gestes barrières sont respectés avec le port du masque obligatoire. Il n'y pas de cortège comme partout ailleurs en France

    Les syndicats revendiquent à plus de moyens humains, notamment pour les hôpitaux et les écoles. Ils réclament" encore et toujours une retraite décente"

  • IPR

    Bonjour tout le monde

    Nous sommes devant la préfeture à Saint-Denis pour suivre en direct le rassemblement à l'appel de l'intersyndicale

    Restez avec nous

A propos

La rentrée sociale de l'intersyndicale

Ce jeudi 17 septembre 2020 marque la rentrée sociale pour l’intersyndicale CGTR, FSU, Solidaires et SAIPER. Ces syndicats ont rejoint l'appel à la grève lancé au plan national. Les revendications portent principalement sur l’emploi, les salaires et la retraite comme thème principaux.

L’intersyndicale a donné rendez-vous à 9h ce jeudi matin devant la préfecture pour dénoncer "les inégalités sociales" et "la politique menée par le gouvernement".

L’objectif pour les syndicats est de défendre l’emploi, les salaires et les retraites. Ils réclament le renforcement de la sécurité sociale avec le système de retraite solidaire, davantage d’emplois statutaires et une politique de relance de l’activité économique. L'intersyndicale milite également pour une pension de retraite égale au Smic et l’abandon de la réforme des retraites.

Pour une amélioration tangible du pouvoir d’achat, l’intersyndicale préconise une revalorisation du Smic à 1800 euros, des minima sociaux et plus de transparence sur la formation de prix.

- Plusieurs perturbations à prévoir -

Ce mouvement de grève devrait avoir de repercussions sur les activités de l’île ce jeudi, dans le secteur public comme le secteur privé. À Saint-Leu et au Port, les services municipaux ont annoncé des perturbations dans les écoles.

Dans la cité portuaire, le service minimum d’accueil, les services de restauration, de surveillance de la pause méridienne et de garderie de fin de journée pourraient ne pas être assurés. Au Port a crèche Isnelle Amelin et le jardin d’enfants municipal ne pourront pas accueillir les enfants.

À Saint-Leu, un taux important de grève des enseignants est déclaré dans les écoles suivantes: école élémentaire de l’étang, école primaire Mario Hoarau, école élémentaire de Piton A, école élémentaire de Stella, école maternelle Elie. Un service minimum d’accueil sera néanmoins mis en place dans ces écoles. La restauration et le transport scolaires seront aussi assurés.

- Mouvement suivi à l'hôpital - 

Au CHOR (Centre hospitalier ouest Réunion), le syndicat Sud Santé Sociaux appelle également à la mobilisation. Un rassemblement sera organisé devant l'hôpital à 11h, pour dénoncer leurs conditions de travail. Le personnel dénonce ainsi un temps de travail non respecté, le manque d’aide-soignant de nuit et des organisations dégradées.

Un rassemblement qui intervient alors que la Covid-19 a officiellement été reconnue comme maladie professionnelle pour les soignants, mais sous certaines conditions.

Lire aussi : Reconnaissance de la Covid en maladie professionnelle : un dispositif qui trahit les engagements pris par le Gouvernement

Enfin, la CGTR ports et docks appelle aussi débrayage ce jeudi matin. Le syndicat rejoint ainsi l'appel à la grève lancé au plan national "Nous nous alignons sur revendications d'augmentation de salaire et de refus d'application du plan de relance mis en place par l'Etat, en raison de la situation sanitaire, sans aucune contrepartie pour les travailleurs" indique Danio Ricquebourg, Secrétaire général de la CGTR ports et docks. "Mais nous avons aussi des revendications concernant la gestion de la crise sanitaire sur le Grand port maritime" souligne le syndicaliste

Danio Ricquebourg fait ainsi allusion à l'identification d'un cas de Covid-19 ce vendredi 11 septembre au Grand port maritime. Dans une conférence de presse tenue ce samedi il a  exprimé les inquiétudes des dockers et a demandé "des tests plus réguliers lorsqu'un cas de Covid-19 est identifié".

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !