Solidaire du mouvement Octobre Rose :

"Ô'de rÔse" : "peindre ses tétés" pour lutter contre le cancer du sein


Publié / Actualisé
Ce samedi 19 septembre 2020, l'association "Papayes" montre qu'elle est solidaire du mouvement Octobre Rose. A l'occasion d'un rassemblement en toute intimité, plusieurs femmes atteintes du cancer du sein vont peindre leur buste. Leurs seins décorés seront ensuite photographiés et publiés sur les réseaux sociaux. Une action motivée par l'élimination d'une candidate à Miss Guadeloupe suite à une photo où elle posait un sein dénudé dans le cadre d'une campagne contre le cancer du sein.
Ce samedi 19 septembre 2020, l'association "Papayes" montre qu'elle est solidaire du mouvement Octobre Rose. A l'occasion d'un rassemblement en toute intimité, plusieurs femmes atteintes du cancer du sein vont peindre leur buste. Leurs seins décorés seront ensuite photographiés et publiés sur les réseaux sociaux. Une action motivée par l'élimination d'une candidate à Miss Guadeloupe suite à une photo où elle posait un sein dénudé dans le cadre d'une campagne contre le cancer du sein.

L'association "Papayes" (Pratique d’Activités Physiques Adaptées, de Yoga et de Soins de support) dont l'objet principal est de dispenser des cours d'activités physiques adaptées à des femmes atteintes d’un cancer du sein ou d’origine gynécologique, se mobilise à l'occasion d'Octobre Rose, mois dédié à la lutte contre le cancer du sein.

"Cette année nous devions faire une randonnée rose au Dimitille, comme celle que nous avons réalisée l'an dernier au Piton des Neiges. Mais la crise sanitaire est passée par là, il a bien fallu innover et cette photo est tombée à ce moment-là" raconte la présidente de l'association, Annick Maillot.

- Après la photo d'une candidate à Miss Guadeloupe -

A ce moment-là, une candidate à Miss Guadeloupe est éliminée par le comité national Miss France pour avoir posé seins nus. Sur la photo incriminée, diffusée sur les réseaux sociaux, on la voit un sein dénudé, peint de rose et décoré de strass, dans le cadre d'une campagne de lutte contre le cancer du sein. Son élimination a ému plus d'une femme, ne comprenant pas le choix du comité.

Lire aussi : Une candidate à Miss Guadeloupe disqualifiée pour avoir posé "dénudée" dans une campagne contre le cancer du sein

"Cette photo nous a donné envie de peindre nos tétés nous aussi", indique Annick Maillot. "Mais on ne veut pas faire de polémique, cette action seins nus n'est pas 'une revanche' pour autant."

- "Ode à la vie" -

Ainsi ce samedi plusieurs femmes atteintes du cancer du sein vont se réunir en toute intimité dans une salle privée au Tampon afin de faire du "body painting", une technique artistique consistant à orner son corps de peintures et d'accessoires. Au téléphone, Annick Maillot nous indique d'ailleurs en riant être "à la recherche de plumes de paon".

"Bien sûr nous respecterons les mesures sanitaires. Nous avons prévu deux groupes de 10 personnes maximum" rassure-t-elle. Le port du masque sera obligatoire.

Le "body painter" et le photographe seront sur place toute la journée. Les photos seront ensuite publiées sur les réseaux sociaux. "On aimerait en faire un calendrier si notre budget le permet et nous sommes déjà en contact avec le magazine Rose Up qui serait prêt à publier nos photos."

L'action a été baptisée "Ô'de rÔse" : une ode pour célébrer la vie sublimée dans un joli jeu de mots, et un Ô stylisé pour s'inscrire pleinement dans le mouvement d'Octobre Rose.

Ô'de rÔse, J-1

Publiée par Papayes Apa Sud Réunion sur Jeudi 17 septembre 2020

 

- Message d'espoir -

La journée de body painting n'est pas une démarche évidente pour toutes. "Certaines femmes ont refusé, ce n'est pas facile pour elles s'exhiber leur sein", explique Annick Maillot. Certaines participantes ont subi une ablation, d'autres non, mais le sein reste quoi qu'il en soit au centre de leur maladie.

Selon la présidente des Papayes, il existe un grand élan de générosité autour de cet événement. "Une femme nous a même offert des masques pour cette journée" indique-t-elle, touchée.

Le message de cette opération se veut positif, presque poétique. "Ce qu'on veut dire, c'est que malgré la maladie, il y a de la solidarité, de l'espoir. Ces femmes sont en train de se battre, nous voulons leur dire que nous avons une pensée pour elles, nous voulons dire : soyons bienveillants avec nous-mêmes, prenons soins de nous."

Les victimes du cancer du sein seront également au cœur de cette journée, pleine d'émotion. "Nous penserons à nos étoiles, aux papayes qui nous ont quittées."

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !