[LIVE] Devant le Palais de justice de Saint-Denis :

Deux syndicats de magistrats se mobilisent contre Eric Dupond-Moretti


Publié / Actualisé
Ce jeudi 24 septembre 2020, suite à l'appel national du Syndicat de la magistrature et de l'Union syndicale de la magistrature, un rassemblement est prévu devant le Palais de justice de Saint-Denis à 13 heures. Les deux syndicats souhaitent dénoncer les "attaques contre l'institution judiciaire" de la part de "celui qui devrait la protéger : le garde des Sceaux". Ils accusent en effet Eric Dupond-Moretti de "se positionner en défenseur d'intérêts particuliers, quitte à salir l'autorité judiciaire". Imaz Press sera en live dès 13 heures, suivez-nous. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Ce jeudi 24 septembre 2020, suite à l'appel national du Syndicat de la magistrature et de l'Union syndicale de la magistrature, un rassemblement est prévu devant le Palais de justice de Saint-Denis à 13 heures. Les deux syndicats souhaitent dénoncer les "attaques contre l'institution judiciaire" de la part de "celui qui devrait la protéger : le garde des Sceaux". Ils accusent en effet Eric Dupond-Moretti de "se positionner en défenseur d'intérêts particuliers, quitte à salir l'autorité judiciaire". Imaz Press sera en live dès 13 heures, suivez-nous. (Photos rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont sur place, suivez leur live :

  • IPR

    C'est la fin de ce live

    Les syndicats de magistrats donneront sans doute de leurs nouvelles prochainement

    Bonne fin de journée !

  • IPR

    Le sydicat de la magistrature une "entreprise de déstabilisation"

    "Le Parquet National Financier (PNF) créé en 2013 en réponse à l'affaire CAHUZAC n'a que 7 ans. Une éternité pour la classe politique . Les enquêtes qu'il a menées conduisant à des peines d'emprisonnement (Balkany, Fillon) ont mis en lumière la corruption au sein de nos élites politiques.
     
    L'objectif de la procédure disciplaire ouverte par le Garde des Sceaux à l'encontre de 3 magistrats du PNF est d'affaiblir le PNF dans la perspective prochaine du procès de Nicolas SARKOZY et Thierry HERZOG, avocat, ami de Eric Dupont-Moretti ministre de la justice. Il s'agit de convaincre les Francais que le scandale n'est pas la corruption, mais le PNF lui même.
     
    Nous dénonçons cette entreprise de déstabilisation menée par un plaignant devenu par ses fonctions de Ministre de la Justice le supérieur hiérarchique du PNF. Nous appelons le Président de la République à mettre un terme à ce conflit d'intérêts et à garantir l' indépendance de la justice et par la même la démocratie."
     
  • IPR

    Une AG extraordinaire très prochainement

    Prochaine étape suite à cette brève mobilisation devant le palais de justice : l'assemblée générale extraordinaire citée par les syndicats de magistrats.

    Celle-ci pourrait avoir lieu d'ici la fin de semaine.

  • IPR

    Une avocate nommée à la tête de l'Ecole nationale de la magistrature

    Le Garde des Sceaux a annoncé ce lundi la nomination d’une avocate à la tête de l’Ecole nationale de la magistrature (ENM), une première. Une nomination qui porte un "discrédit sur l’ENM, école d’application reconnue y compris internationalement pour la qualité de ses formations, ouverte à d’autres cultures professionnelles" accuse les syndicats.

    Lire aussi : Dupond-Moretti propose pour la première fois une femme non magistrate à sa direction

    Pour autant, les magistrats disent aujourd'hui que ce point reste "mineur" : les revendications portent avant tout sur l'indépendance de la justice et le conflit d'intérêt reproché à Eric Dupond-Moretti.

  • IPR

    Un conflit d'intérêt évident pour les syndicats

    Le ministre de la justice met en oeuvre une enquête alors qu'il est plaignant dans cette affaire.

    C'est ce qui cause le conflit d'intérêt selon les syndicats de magistrats.

  • IPR

    "Que cessent les conflits d'intérêt"

    Si le Garde des sceaux a porté plainte contre 3 magistrats du Parquet national financier, les magistrats quant à eux pointent du doigt les liens d'amitié entre politiques et Eric Dupont-Moretti.

    "Nous souhaitons que l'indépendance de la justice soit protégée et que cessent les conflits d'intérêt" précisent les syndicats. "Nous souhaitons aussi que le Garde des sceaux tienne sa promesse de réformer le statut du Parquet national financier (PNF, ndlr)".

  • IPR

    Les propos du ministre de la Justice dans le viseur

    "Nous avons été interpellés par les propos du Garde des sceaux qui stigmatisent au lieu de fédérer" expliquent les magistrats devant le palais de justice. Des faits supposés de corporatisme envers des magistrats et critiqués ouvertement par Eric Dupont-Moretti.

    "Le 30 juin le Garde des sceaux a porté plainte" rappelle une magistrate. "De tels agissements s'inscrivent en opposition avec les engagements du Garde des sceaux"

    Une assemblée générale extraordinaire devrait avoir lieu prochainement où pourrait être votée une motion pour l'indépendance de la justice.

  • IPR

    Bonjour

    Nous ouvrons ce live pour suivre la manifestation des magistrats devant le palais de justice

A propos

Eric Dupond-Moretti s'est de nouveau attiré les foudres de la magistrature française. Après avoir demandé l'ouverture d'une enquête à l'encontre de trois magistrats du Parquet national financier (PNF) le 18 septembre dernier, le Garde des Sceaux a annoncé ce lundi la nomination d’une avocate à la tête de l’Ecole nationale de la magistrature (ENM), une première.

Une nomination qui porte un "discrédit sur l’ENM, école d’application reconnue y compris internationalement pour la qualité de ses formations, ouverte à d’autres cultures professionnelles" accuse les syndicats.

"Ces attaques existent en réalité pour masquer des conflits d’intérêts majeurs, non résolus à ce jour, et à l’aube d’un procès éminemment sensible impliquant notamment un ancien président de la République et son entourage" continue les syndicats, faisant référénce ici aux attaques à l'encontre du PNF.

Considérant ces attaques comme "dangereuses dans un Etat de droit", l'ensemble du personnel de la Justice est appelé à se rassembler devant chaque juridiction le jeudi 24 septembre à 13 heures. Le rendez-vous est donc donné à La Réunion devant le Palais de justice de Saint-Denis.

Suivez-nous, nous serons en live

   

5 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Quand DUPOND-MORETTI se permet de prendre des vacances avec HERZOG l'avocat d'un certain SARKOZY, grand copain ou presque du présidEnt MACRON, effectivement ça fait mauvais genre... Quand en plus il s'attaque de front aux magistrats (PNF), ça fait toujours mauvais genre, et quand il nomme une avocate à la présidence de l'ENM, du jamais vu, ça fait encore plus mauvais genre. Forcément, les magistrats se rebellent! Mais MACRON savait très bien ce qu'il faisait quand il nommait ce monsieur au ministère de la Justice. Vu le nombre de ministres et élus LREM et alliés qui traînent des affaires et vont passer prochainement en justice, il faut museler les juges. Je suggère à ces juges lorsque ces affaires passeront devant leurs juridictions de se rappeler des affronts successifs de leur ministre de tutelle, et donc du gouvernement, et de frapper très dur!
7AC, Posté
On vit dans uns Société complètement illogique, et amorale.Nommer à des postes demandant des gens ayant une moralité sans faille, de vrais racailles, prêtes à vendre père et mère, rien que pour avancer.Comment un gars ayant réussi à acquitter autant de criminels, peut-il représenter la magistrature ?
Frigidaire, Posté
C'est vrai que cela "casse" le système de copinage ; la magistrature est un Etat dans l'Etat.
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Le système judiciaire est loin d être parfait .... il me semble ....
La vérité si je mens !, Posté
Tant que le système se sert la soupe entre eux pas de problème dès que une brèche s'ouvre tous vent debout . Un juge est un homme avant de porter la robe !!!Qu'un magistrat soit syndiqué pose déjà un problème au regard de la neutralité dont il se doit de faire preuve . . . â?oe Certes, on est toujours le con de quelqu'un â?oe