Séquestration mortelle à Sainte-Anne :

24 ans de prison pour Jean-René Moulama, 20 ans pour Sylvain Valentin


Publié / Actualisé
Les trois accusés dans l'affaire de la séquestration et du cambriolage, qui ont coûté la vie à Maxime André dit "Dédé" Camalon les 14 et 15 avril 2017 à Saint-Anne, ont été reconnus coupables, ce vendredi 25 septembre 2020. Jean-René Moulouma est condamné à 24 ans de réclusion criminelle, Georges Loto et Sylvain Valentin à 20 ans chacun. Multirécidivistes, ils étaient soupçonnés de s'être introduits chez les époux Camalon, des agriculteurs âgés, pour leur dérober de l'argent. Dans leur entreprise, Maxime André dit "Dédé" Camalon est décédé d'une suffocation et d'un arrêt cardiaque après avoir été ligoté et battu. Son épouse a connu le même sort. Les malfaiteurs sont repartis avec plusieurs dizaines de milliers d'euros. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Les trois accusés dans l'affaire de la séquestration et du cambriolage, qui ont coûté la vie à Maxime André dit "Dédé" Camalon les 14 et 15 avril 2017 à Saint-Anne, ont été reconnus coupables, ce vendredi 25 septembre 2020. Jean-René Moulouma est condamné à 24 ans de réclusion criminelle, Georges Loto et Sylvain Valentin à 20 ans chacun. Multirécidivistes, ils étaient soupçonnés de s'être introduits chez les époux Camalon, des agriculteurs âgés, pour leur dérober de l'argent. Dans leur entreprise, Maxime André dit "Dédé" Camalon est décédé d'une suffocation et d'un arrêt cardiaque après avoir été ligoté et battu. Son épouse a connu le même sort. Les malfaiteurs sont repartis avec plusieurs dizaines de milliers d'euros. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Ils étaient jugés depuis ce mercredi 23 septembre 2020. Jean-René Moulouma, Sylvain Valentin et Georges Loto ont été reconnus coupables de vol avec violences et séquestration des époux Camalon, suivi de mort, ce vendredi 25 septembre. Jean-René Moulouma a été condamné à 24 ans de prison, Georges Loto et Sylvain Valentin à 20 ans.

La nuit du vendredi 14 au samedi 16 avril 2017, Maxime André dit "Dédé" Camalon, âgé de 74 ans, avait été attaqué chez lui par plusieurs individus qui avaient pour but de lui soutirer le plus d’argent possible. Cagoulés, gantés et munis d’un pied de biche, ils n’ont pas hésité pas à frapper et ligoter le vieil homme avant de s’en prendre tout aussi brusquement à son épouse, Yvette Camalon.

Lire aussi : Séquestration mortelle à Sainte-Anne - Lorsque l'appât du gain provoque la mort d'un gramoune

Les trois accusés étaient loin d’en être à leur premier coup d’essai. Âgés d’une quarantaine et d’une trentaine d’années, ils étaient coutumiers des vols aggravés, violences et effractions. La case prison ne leur est pas inconnue et les dernières condamnations sont plutôt récentes, remontant pour l’un à 2016 et les autres à 2009 et 2014.

Ils encouraient la réclusion criminelle à perpétuité.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

7AC, Posté
Le pouce levé, fier de lui l'assassin !