Sur la plateforme ePOP :

Des étudiants saisissent leur smartphone pour recueillir des témoignages sur l'environnement


Publié / Actualisé
À partir du 28 septembre 2020, les étudiants de l'Université de la Réunion se formeront "à une démarche d'enquête citoyenne et collecteront les témoignages des Réunionnais vis à vis des changements environnementaux sur leur territoire" explique ePOP Run. Nous publions le communiqué ci-dessous.
À partir du 28 septembre 2020, les étudiants de l'Université de la Réunion se formeront "à une démarche d'enquête citoyenne et collecteront les témoignages des Réunionnais vis à vis des changements environnementaux sur leur territoire" explique ePOP Run. Nous publions le communiqué ci-dessous.

Pour cette nouvelle unité d'enseignement, les étudiants de Master 2 d’Information et Communication (Infocom) et de Géographie seront initiés à la réalisation vidéo et iront à la rencontre de la population, et plus particulièrement des " gramouns " qui ont une vision empirique des modifications de leur environnement.

L’objectif: sensibiliser le grand public aux défis des changements climatiques et environnementaux en impliquant les jeunes générations qui participeront à bâtir un monde plus durable.

Les étudiants auront un semestre pour réaliser des vidéos de 2-3 minutes qui s’ajouteront aux témoignages recueillis aux quatre coins du monde sur la plateforme ePOP.

Les vidéos seront diffusées lors de séances de projections, de débats publics, d'événements locaux et internationaux (Fête de la Science, Congrès mondial de la Nature programmé en janvier 2021 à Marseille).

Les jeunes vidéastes pourront compter sur la présence de Laurent Payet, lauréat du 2ème prix biodiversité et 3ème prix du concours de vidéos ePOP 2020. Ils auront la possibilité d'intégrer les sujets abordés dans leurs mémoires de recherche.

Porté par l’IRD et RFI Planète Radio (France Médias Monde), le réseau " ePOP, petites ondes participatives" donne la parole aux populations affectées par les changements environnementaux et climatiques, la met en dialogue avec les scientifiques, les acteurs et les décideurs pour engager les territoires vers un développement durable. Ce projet est bâti sur un réseau international de jeunes observateurs - les ePOPeurs - qui réalisent de courtes vidéos visant à capter le ressenti des populations.

À la Réunion, ePOP est développé en partenariat avec l'Office français de la biodiversité (OFB), la Direction Régionale à la Recherche et à la Technologie (DRRT), la Caisse des dépôts, l'Université et différents établissements scolaires.

"Je salue cette initiative portée par l’IRD et l’Université qui ancre la dynamique ePOP dans la formation universitaire, ce qui est une première pour le projet" souligne Pascale Chabanet, Directrice de recherche Représentante de l’IRD à La Réunion.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !