Tensions entre protestataires et gendarmes (actualisé) :

Manifestation devant les Jardins de Manapany, deux personnes interpellées


Publié / Actualisé
Ce dimanche 27 septembre 2020, les membres du Collectif des usagers des jardins de Manapany se mobilisent à nouveau à Saint-Joseph. Ils réclament toujours le déclassement des jardins dans le domaine public. La mairie de Saint-Joseph, elle, a toujours défendu la fermeture de ce lieu au grand public. Sur les vidéos diffusées par les manifestants on constate que la situation est tendue avec les gendarmes sur place. Deux personnes ont été interpellées après avoir dégradé le véhicule de gendarmerie. (Photos : captures d'écran / Collectif des usagers des jardins de Manapany)
Ce dimanche 27 septembre 2020, les membres du Collectif des usagers des jardins de Manapany se mobilisent à nouveau à Saint-Joseph. Ils réclament toujours le déclassement des jardins dans le domaine public. La mairie de Saint-Joseph, elle, a toujours défendu la fermeture de ce lieu au grand public. Sur les vidéos diffusées par les manifestants on constate que la situation est tendue avec les gendarmes sur place. Deux personnes ont été interpellées après avoir dégradé le véhicule de gendarmerie. (Photos : captures d'écran / Collectif des usagers des jardins de Manapany)

Les membres du Collectif des usagers des jardins de Manapany se mobilisent une nouvelle fois devant ce lieu qu'ils veulent ouvert au public. Leur mobilisation ce dimanche 27 septembre a donné lieu à des tensions entre manifestants et gendarmes.

Regardez : (altercations entre manifestants et gendarmes à partir du milieu de la vidéo)

Publiée par Collectif des usagers des jardins de Manapany sur Dimanche 27 septembre 2020

Contactée, la gendarmerie nous indique que deux personnes ont été interpellées suite à la dégradation du véhicule de gendarmerie. Une vitre a été brisée.

La manifestation est encore en cours. Au plus fort de la journée, une quarantaine de gendarmes dépendant de la compagnie de Saint-Pierre était sur place, pour quasiment autant de manifestants.

Début août déjà, quelques individus avaient pénétré illégalement dans les jardins de la salle communale située à Manapany-les-bains, pour manifester contre la privatisation de cet endroit qui doit rester selon eux lieu de convivialité ouvert au public.

La mairie de Saint-Joseph avait indiqué à ce moment-là par voie de communiqué que "le site clôturé fait partie du domaine communal privé et non du domaine public. Il est mis ponctuellement à disposition de l’association les 3 peaks chaque année lors du Manapany festival. En dehors de cette période, il n’est pas officiellement ouvert au public."

Lire aussi : Site de Manapany-les-bains : "l'utilisation de cet espace engage directement la responsabilité du Maire"

Plus récemment, des échanges tendus ont eu lieu en pleine rue, alors que le maire Patrick Lebreton était sorti de son véhicule. La confrontation a donné lieu à des invectives parfois virulentes entre l'élu et les contestataires.

Voir l'échange entre membres et du collectif et le maire ci-dessous :

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

6 Commentaire(s)

Yo974, Posté
De tout facon manifesté i serve a rien alors du coup nou laisse a li contruit son l'hotel et fait casino bord la mer de toute facon a moment donner quand zot sa pu gagner aller la mer parceque sa orte un zhistoire les reserver au client de l'hotel ma voir zot et c pas nuisanse sonore sa derange a zot c desorde traveau avec la pouciére sa derange a zot
Georun974, Posté
Une bande de manifestants surexcités qui obstruent la voie publique, invectivent et insultent les forces de l'ordre, dégradent la clôture du site et qui en prime viennent dérange la tranquillité des riverains. Bravo aux force de l'ordre d'avoir remis de l'ordre dans ce bordel.
Farah, Posté
Ramasse ce bande de guignol souplé fout ça au trou . Lé pas normal degrade materiel comme ça et faire passe a zot pour la victime.
KUNTA KINTé, Posté
Où sont ces bleus de chauffe dans les quartiers à risque , nuisances sonores , la drogue , le bon voisinage la peur au ventre ... NADA ?
Missouk, Posté
Fallait-il en arriver là ? La manifestation semblait être plutÃ't bon enfant, avec tout au plus quelques excès verbaux notamment à destination des forces de l'ordre. Ces dernières réagissent lorsque le Maire passe en voiture. Coïncidence ? Le différend date visiblement déjà de quelques semaines, et le Maire n'est pas forcément tout blanc, et a sans doute aidé, notamment au travers de certains propos (vidéo) à faire déraper cette situation. Qu'un Maire qui se dit de gauche "progressiste" puisse faire intervenir les gendarmes ainsi face à une trentaine de manifestants (quarante peut-être), c'est quand même assez "petit", et plutÃ't indigne de sa fonction.
HULK, Posté
De véritables hystériques ces écolos. Çà devient grave et çà n'a n'a plus rien à voir avec l'écologie.