Une minorité musulmane persécutée :

Les réseaux sociaux se parent de bleu en soutien aux Ouïghours


Publié / Actualisé
Alors que la Chine célèbre sa fête nationale ce jeudi 1er octobre 2020, des milliers d'internautes ont choisi cette date pour afficher leur soutien au peuple Ouïghour. Cette minorité musulmane chinoise, principalement installée dans la région du Xinjiang, accuse le gouvernement d'avoir interné plus d'un million de Ouïghours dans des camps. Stérilisations forcées, tortures physiques, viols, travaux forcés, trafique d'organe...Les témoignages de rescapés, récoltés par de nombreuses associations humanitaires, sont glaçants. (Photo d'illustration AFP)
Alors que la Chine célèbre sa fête nationale ce jeudi 1er octobre 2020, des milliers d'internautes ont choisi cette date pour afficher leur soutien au peuple Ouïghour. Cette minorité musulmane chinoise, principalement installée dans la région du Xinjiang, accuse le gouvernement d'avoir interné plus d'un million de Ouïghours dans des camps. Stérilisations forcées, tortures physiques, viols, travaux forcés, trafique d'organe...Les témoignages de rescapés, récoltés par de nombreuses associations humanitaires, sont glaçants. (Photo d'illustration AFP)

Pour montrer leur soutien et interpeller la communauté internationale, les internautes se sont donc une nouvelle fois saisis des réseaux sociaux. Des carrés bleus, couleur du peuple Ouïghour, ont inondé Twitter et Instagram. L'initiative, lancée par Raphael Glucksmann, eurodéputé français, a été largement relayée.

 

 

Ce mardi déjà, les militants avaient inondé la boite mail de l'ambassade chinoise en Europe. Ils demandaient la fermeture des camps. En fin de journée, l'adresse mail n'était plus en capacité de recevoir de nouveaux courriers. A 14 heures ce jeudi, le hashtage #FreeUyghurs était l'un des plus relayés sur Twitter. Sur Instagram aussi, les internautes - de métropole comme de La Réunion - se sont mobilisés.

La Chine se défend de son côté concernant ces camps : elle affirme que ces derniers sont des centres de rééducation pour lutter "contre le terrorisme islamique et pour la déradicalisation" et ne "viser aucune ethnicité en particulier".

www.ipreunion / redac@ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Lolo, Posté
nsnsha
Sadou, Posté
FREE ouïgours
Skenzonya, Posté
Hulk, c'est pas si faux mais au lieu de réclamer FAITES! Créer le mouvement, les gens vous suivront ?¡.
HULK, Posté
Pourquoi on ne fait pas la même chose pour les chrétiens d'orient? Il y en a marre de cette "indignation sélective".
Es, Posté
Bonjour Ce n est pas une minorité !