Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Nouvelle députée, créolisation, justice filmée, pétition, tests plus cher


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 28 septembre au vendredi 2 octobre 2020 sur Imaz Press :

* Lundi 28 septembre - Karine Lebon plébiscitée, la droite en déroute
* Mardi 29 septembre - Identité et ouverture à l'autre : parlons "créolisation" de la société
* Mercredi 30 septembre - Rendre la justice sous l'oeil de la caméra, vraie (fausse) bonne idée...
* Jeudi 1er octobre - Covid-19 : une pétition réclame la septaine et le test obligatoire au retour des voyageurs
* Vendredi 2 octobre - Le prix du test PCR bien plus élevé qu'en Métropole... comme le reste des actes de laboratoire
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 28 septembre au vendredi 2 octobre 2020 sur Imaz Press :

* Lundi 28 septembre - Karine Lebon plébiscitée, la droite en déroute
* Mardi 29 septembre - Identité et ouverture à l'autre : parlons "créolisation" de la société
* Mercredi 30 septembre - Rendre la justice sous l'oeil de la caméra, vraie (fausse) bonne idée...
* Jeudi 1er octobre - Covid-19 : une pétition réclame la septaine et le test obligatoire au retour des voyageurs
* Vendredi 2 octobre - Le prix du test PCR bien plus élevé qu'en Métropole... comme le reste des actes de laboratoire

• Lundi 28 septembre - Karine Lebon plébiscitée, la droite en déroute

Sans surprise, Karine Lebon a remporté le second tour de l'élection législative partielle dans la 2ème circonscription (la Possession, le Port, une partie de Saint-Paul) ce dimanche 27 septembre 2020 face à Audrey Fontaine. Elle devient donc la nouvelle députée de La Réunion, et prend la place de Huguette Bello. La candidate PLR a été plébiscitée, recueillant 71,96% des voix, contre 28,04% des voix pour son adversaire, mettant l'union de la droite en déroute. Cela, dans un contexte d'abstention record (81,12%). Ce scrutin est en tout cas un coup de semonce pour la droite réunionnaise en vue des deux prochains scrutins majeurs, les régionales et les départementales de 2021.

• Mardi 29 septembre - Identité et ouverture à l'autre : parlons "créolisation" de la société

Lors d'un récent discours à la Mutualité, le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon a vanté "la créolisation de la société" une manière d'esquisser une vision pluriculturelle de la France favorisant l'égalité entre les individus, dans le respect des différences. Cette affirmation a rapidement provoqué une polémique, faisant notamment réagir Eric Zemmour, bien connu pour ses postures extrémistes, accusant Jean-Luc Mélenchon de mettre en péril l'unité de la nation française à travers cette affirmation. Est-ce si mal de défendre une "créolisation" de la société ?

• Mercredi 30 septembre - Rendre la justice sous l'oeil de la caméra, vraie (fausse) bonne idée...

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a fait part, dans une interview accordée au Parisien, de son souhait d'autoriser la captation vidéo des procès dans un effort de réconciliation des Français avec la justice. A La Réunion, comme ailleurs en France, la proposition laisse dubitatifs les magistrats, qui dénoncent une opération de communication, éloignée des priorités de l'institution. Elle suscite également l'inquiétude des associations quant à la protection des intérêts des victimes. Si elle venait à ce concrétiser, la réforme serait la plus importante depuis celle de la garde à vue en 2011

• Jeudi 1er octobre - Covid-19 : une pétition réclame la septaine et le test obligatoire au retour des voyageurs

Lancée mi-août sur internet, une pétition rassemblant plus de 12.500 signatures demande la mise en place obligatoire de la septaine et du test pour les voyageurs qui arrivent à La Réunion. Une demande adressée au Président de la République en personne, justifiée par la situation sanitaire actuelle sur l'île, toujours classée en zone d'alerte.

• Vendredi 2 octobre - Le prix du test PCR bien plus élevé qu'en Métropole... comme le reste des actes de laboratoire

Des Réunionnais ont lancé l'alerte après avoir regardé de près le prix indiqué sur leur relevé de la Caisse générale de la Sécurité sociale (CGSS). Une note de 76,89 euros au minimum y apparaissait après avoir effectué un test RT-PCR anti Covid-19. Pourtant, en Métropole, le prix du test est de 54 euros. Un écart qui s'avère tristement habituel.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !