Crise sanitaire :

L'édition 2020 du Sakifo est annulée


Publié / Actualisé
Après une réunion à la sous-préfecture de Saint-Pierre, les organisateurs du Sakifo sont fixés : il n'y aura pas d'édition 2020 du festival. Malgré un protocole sanitaire salué par les autorités, la situation semble trop risquée pour organiser un festival de cette ampleur. D'autant plus que de de nombreux autres rendez-vous culturels ont été annulés. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Après une réunion à la sous-préfecture de Saint-Pierre, les organisateurs du Sakifo sont fixés : il n'y aura pas d'édition 2020 du festival. Malgré un protocole sanitaire salué par les autorités, la situation semble trop risquée pour organiser un festival de cette ampleur. D'autant plus que de de nombreux autres rendez-vous culturels ont été annulés. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

C'est officiel, le Sakifo n'aura pas lieu cette année. Après une réunion au cours de laquelle les organisateurs ont discuté du protocole sanitaire avec la sous-préfecture de Saint-Pierre, il a été décidé que la tenue du festival était trop risquée, vis-à-vis de la crise sanitaire en cours.

"Plusieurs modèles ont été proposés, dans le dossier de sécurité remis en sous-préfecture la semaine dernière", indique Jérôme Galabert, directeur du Sakifo. "Techniquement, le protocole proposé a été validé, on envisageait de mettre en place des caméras thermiques, le port du masque, une jauge à 2.250 personnes assises... Mais l'édition 2020 a été annulée pour des raisons d'égalité" résume-t-il.

En cause : l'annulation de plusieurs rendez-vous culturels en raison de la crise Covid. "Il aurait fallu un accord qui rassemble toutes les parties ici. Mais on nous dit qu'une grande partie de la population ne comprendrait pas si le Sakifo était maintenu" estime Jérôme Galabert.

Pas de précision pour l'instant sur la déprogrammation des artistes, il s'agira de les appeler un par un. "Ils étaient au courant qu'une réunion se tenait ce lundi, on savait tous que ça allait être très compliqué" explique le directeur du festival. Quant à les reprogrammer l'année prochaine, ou proposer aux festivaliers un report des billets, les organisateurs sont en train de voir ce qui peut être proposé.

"Malgré tout, le travail fourni a été amplement salué. Nous allons envoyer notre protocole à l'Unev (union de l'événementiel à La Réunionn, ndlr), dont on fait partie, pour les prochains événements culturels. Nos équipes ont fait un boulot extraordinaire, dans un contexte difficile et compliqué."

- Plusieurs scénarios envisagés avant l'annulation -

L'édition 2020 est annulée, après de nombreux rebondissements. Les organisateurs du Sakifo étaient allés jusqu'à envisager une version 100% assis. En effet, impossible de maintenir un festival comme à l'habituel. "On le voit dans de nombreuses salles : au théâtre de Saint-Gilles, au Kabardock ou encore dans la salle Kerveguen de Saint-Pierre. Le public assis est autorisé, c'est donc la solution la plus envisageable pour maintenir le Sakifo" expliquait alors Jérôme Galabert.

Jusqu'au bout, les organisateurs ont voulu y croire, tout en étant conscients des difficultés liés à la crise sanitaire. De nombreux événements ont rapidement été annulés, entraînant d'ailleurs dans un premier temps le report du festival initialement prévu en juin au mois de septembre, avant d'être à nouveau reporté les 13, 14 et 15 novembre.

Autre rebondissement avant de savoir que l'édition 2020 n'aura pas lieu : l'annulation de la tournée d'IAM, tête d'affiche, qui en a fait frémir plus d'un, mais si le groupe a finalement assuré qu'il viendrait malgré tout au festival.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

ZembroKaf, Posté
En tout cas une bonne nouvelle pour la "ravine blanche"...pas d'embouteillages, pas de "kaka pipi" devant nos entrées...pas de bouteilles cassées dans le quartier (à part celles de nos makotes du kartié)... comme dirait le maire du Port"...."La covid c'est chouette"...ouf...la tranquillité dans le quartier !!!
MÃ'véLang, Posté
Bonne nouvelle, ces crétins de sakifoyens ne viendront pas nous contaminer, 20 000 malades par jour en France parce ces ânes n'ont pas voulu pour le bien de tous reporter leurs petits plaisirs personnels
Le parrain, Posté
Bonne nouvelle! Mon quartier sera au calme