Trois contraventions en un an :

Insolite : elle roule à La Réunion et se fait flasher aux Pays-Bas


Publié / Actualisé
Une Réunionnaise a reçu trois contraventions pour excès de vitesse aux Pays-Bas. Problème : son véhicule n'a pas quitté La Réunion. La faute à une plaque probablement jumelle en Europe. Au commissariat, on lui demande d'écrire une lettre aux autorités hollandaises pour expliquer la situation. L'amende est annulée, mais voilà que la Possessionnaise reçoit une seconde amende, puis une troisième... pour des excès de vitesse aux Pays-Bas, toujours. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Une Réunionnaise a reçu trois contraventions pour excès de vitesse aux Pays-Bas. Problème : son véhicule n'a pas quitté La Réunion. La faute à une plaque probablement jumelle en Europe. Au commissariat, on lui demande d'écrire une lettre aux autorités hollandaises pour expliquer la situation. L'amende est annulée, mais voilà que la Possessionnaise reçoit une seconde amende, puis une troisième... pour des excès de vitesse aux Pays-Bas, toujours. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Michèle, 54 ans, habite à La Possession et vit une drôle de mésaventure depuis presque un an. En effet, la quinquagénaire a été flashée à trois reprises aux Pays-Bas alors que son véhicule n’a pas bougé de La Réunion. "J’ai reçu une première amende il y a un an pour excès de vitesse aux Pays-Bas, puis une deuxième mi-juin et une troisième le 30 septembre dernier" raconte Michèle, perplexe.

 

 

"Je suis allée au commissariat ici une première fois, on m’a dit d’écrire une lettre aux autorités hollandaises pour expliquer la situation. Je l’ai fait et j’ai expliqué que faire venir une voiture en container de La Réunion à la Métropole prenait deux mois et que ça ne collait pas avec la date et l’heure notées sur le PV" explique la Possessionnaise.

"Ça a fonctionné, ils ont annulé l’amende. Ensuite, j’ai reçu une deuxième contravention, j’ai réécrit directement aux autorités hollandaises et là on m’a dit de contacter la police française !" ajouote-t-elle décontenancée. "Et puis rebelote, le 30 septembre, une troisième contravention !"

Sur les raisons de ces erreurs, Michèle a sa petite idée : "je pense qu’il y a un problème avec ma plaque d’immatriculation, ils ont les bons numéros mais pas la bonne voiture !"

Elle va donc devoir se rendre une troisième fois au poste de police et certainement recontacter l’administration des Pays-Bas pour raconter une nouvelle fois son histoire. En espérant qu’à l’avenir, la voiture à la plaque jumelle à la sienne ne fasse pas une nouvelle virée au pays des tulipes.

vc / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !