La prime de 100 euros par enfant maintenue :

Les bénéficiaires des APL ne toucheront finalement pas l'aide d'urgence de 150 euros


Publié / Actualisé
L'aide d'urgence versée aux ménages les plus précaires sera de 150 euros pour les bénéficiaires du RSA et de l'ASS (chômeurs de longue durée), plus 100 euros par enfant qui seront également octroyés aux bénéficiaires des Aides aux logements, a précisé ce jeudi Matignon. (Photo d'illustration AFP)
L'aide d'urgence versée aux ménages les plus précaires sera de 150 euros pour les bénéficiaires du RSA et de l'ASS (chômeurs de longue durée), plus 100 euros par enfant qui seront également octroyés aux bénéficiaires des Aides aux logements, a précisé ce jeudi Matignon. (Photo d'illustration AFP)

Dans son entretien télévisé mercredi, Emmanuel Macron avait pourtant annoncé une "aide exceptionnelle de 150 euros plus 100 euros par enfant" pour "les bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active) et des APL (Aides personnalisées au logement) - ce qui touche du coup tous les jeunes très largement, les 18/25 ans".

L'entourage du Premier ministre a toutefois précisé jeudi à l'AFP que seuls les bénéficiaires du RSA et de l'Allocation de solidarité spécifique (ASS, pour les chômeurs en fin de droits) toucheraient cette aide de 150 euros, auxquels s'ajouteront 100 euros par enfant. Les bénéficiaires des APL toucheront eux uniquement la prime de 100 euros par enfant.

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !