Tribune libre de Jean, Saint-Pierrois :

Dans quelle France et Etat de Sécurité pouvons-nous, nous progresser ?


Publié / Actualisé
La situation sanitaire au niveau planétaire, c'est-à-dire mondiale nous oblige à repenser nos comportements vis-à-vis de nos semblables. Bien plus, vis-à-vis de notre famille, de nos parents de notre fratrie de sang et même de coeur. La Covid-19 que nous combattons en Europe, en France Métropolitaine depuis le 11 Mars 2020 officiellement, jusqu'aux confins de l'Europe Ultra périphérique pour ne citer que les Départements et Territoires d'Outre-Mer de France " semble tenir tête avec ce regain que connaît notre pays en ce début d'Automne hexagonal et presqu'au début de l'Eté austral pour les îles de France situé au Sud-Ouest de l'Océan Indien. (Photo AFP)
La situation sanitaire au niveau planétaire, c'est-à-dire mondiale nous oblige à repenser nos comportements vis-à-vis de nos semblables. Bien plus, vis-à-vis de notre famille, de nos parents de notre fratrie de sang et même de coeur. La Covid-19 que nous combattons en Europe, en France Métropolitaine depuis le 11 Mars 2020 officiellement, jusqu'aux confins de l'Europe Ultra périphérique pour ne citer que les Départements et Territoires d'Outre-Mer de France " semble tenir tête avec ce regain que connaît notre pays en ce début d'Automne hexagonal et presqu'au début de l'Eté austral pour les îles de France situé au Sud-Ouest de l'Océan Indien. (Photo AFP)

Quel n’est pas notre désarroi de français, de France ; même jusqu’aux limites de la Métropole jusqu’en Outre-Mer, ici à La Réunion en apprenant à plus de 22h00, devant les mots sous l’empreinte d’une émotion évidente de Notre Président de La République Mr Emmanuel MACRON.  Il déclamait avec tristesse qu’un enseignant d'histoire du collège du Bois-d'Aulne à Conflans Sainte-Honorine dans les Yvelines (78)  a été décapité parce qu’il enseignait l’art de la satire qui est un mode d’expression dans la littérature française au même titre que les expressions lyriques, épiques et ironiques inhérent à l’initiation et l’apprentissage de l’expression française dans les Collèges de France. Une horreur à nos yeux de français sans indifférence devant cette barbarie sans nom ! Une seule expression, au nom de l’humanité : Comment peut-on ? N’aimons-nous pas assez notre race ? Pouvons-nous subir un tel acte ? C’est odieux même dans une société laïc, aucune religion ne vaut ce crime, oui car c’en est un !

Je ne pose pas en faux, surtout pas en tant que réunionnais, résidant, né à l’Île de La Réunion depuis plus de 40 ans et où toutes les religions cohabitent, coexistent sans trop de problèmes, en harmonie pourrions—nous dire ! Sommes-nous réellement en Sécurité devant tant de susceptibilité ? Quelle soit humaine, religieuse ou spirituelle ? N’est-ce pas là, le pendant de la société laïc ou laïque ? Et, cela se " voit " à l’échelle de notre Île, Département et Région de France appartenant à l’Europe ultrapériphérique parce que Île de La Réunion ! Il est aberrant de voir, de vivre de telle Barberine en notre Nation ou trône les valeurs de Liberté, Egalité et de Fraternité.

Pouvons-nous, une seule fois reprendre la triade de ces valeurs, sur le sol français  en ôtant la vie à un de nos ressortissants ? Et bien mois, je dis que NON, nous ne pouvons pas nous arroger le droit de vie et de mort sur notre sol. Et ce même si quelqu’un déclame une réalité qui ne nous correspond pas. En France prévaut les valeurs des droits de l’homme ! Dans la mesure que  nous ne puissions pas accepter cela avec tout ce que comprend l’Education des scolaires à la française sans que nous piquions une crise de susceptibilité parce que français assimilé sans comprendre le fond d’une expression française éducative, je dis alors qu’une telle personne n’est pas de culture française et n’a rien à faire en France qui de surcroit est un Etat laïc !

Jean, de St Pierre, La Réunion

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !