Sur l'axe Saint-Joseph/Saint-Pierre :

Extinction Rebellion : des "vélos fantômes" pour sensibiliser aux dangers de la route


Publié / Actualisé
Extinction Rebellion a mené, ce jeudi après-midi 22 octobre 2020, une nouvelle action de sensibilisation à la sécurité des cyclistes sur la route. Une dizaine de militants se sont placés le long de la route sur l'axe Saint-Joseph/Saint-Pierre, pour dénoncer les dangers encourus par les utilisateurs de vélo. Nous publions leur communiqué ci-dessous. (Photos Extinction Rebellion)
Extinction Rebellion a mené, ce jeudi après-midi 22 octobre 2020, une nouvelle action de sensibilisation à la sécurité des cyclistes sur la route. Une dizaine de militants se sont placés le long de la route sur l'axe Saint-Joseph/Saint-Pierre, pour dénoncer les dangers encourus par les utilisateurs de vélo. Nous publions leur communiqué ci-dessous. (Photos Extinction Rebellion)

Depuis plusieurs mois, le mouvement Extinction Rébellion et de nombreuses associations n'ont eu de cesse d'interpeller les pouvoirs publics sur la dangerosité de la pratique du vélo à la Réunion par manque d'infrastructures adaptées.

Ce moyen de transport est en pleine expansion chez les Réunionnais comme en témoignent les ventes de vélos, la fréquentation des pistes cyclables existantes et l'immense succès de la Vélorution de Saint Denis le mois dernier.

Pour autant, de nombreux témoignages montrent que les cyclistes ne se sentent pas en sécurité, et ils ont raison. Force est de constater que le vélo pratiqué à la Réunion reste un moyen de déplacement très dangereux. Cela ne nous décourage pas car nous sommes convaincus que c'est une des solutions incontournables pour préserver notre patrimoine naturel déjà fortement impacté par la pollution liée à l’utilisation excessive des voitures.

Nos dirigeants connaissent tous les risques encourus d'un point de vue écologique et ils connaissent le nombre d’accidents ! Pourtant, leur politique reste tournée sur le "tout voiture". Les projets de la NRL ou du ré aménagement du barachois aussi intitulé NEO nous rappelle que nos politiques ont 20 ans de retard.

Nous avons donc décidé de mener une nouvelle action on ne peut plus explicite : incarner physiquement les conséquences des accidents voiture contre vélo, en nous basant sur l'histoire de vie de cyclistes que nous connaissons.

Aussi, ce jeudi, des militants d'Extinction Rébellion se sont placés le long de la route sur l'axe Saint-Joseph/Saint-Pierre, lieu à haut risque d’accidents alors qu’il est signalé par un panneau "Voie Vélo Régionale", afin de dénoncer les dangers encourus par les cyclistes qui empruntent les routes quotidiennement.

Les passants auront pu également remarquer la présence du " vélo blanc " ou " vélo fantôme " qui symbolise, dans de nombreux pays, les cyclistes décédés sur la route.

On rappelle que le nombre de cyclistes tués sur les routes a augmenté de +50% en septembre par rapport à l’an dernier, la part statistique en 10 ans alors même que le nombre de décès d’automobilistes à baissé de 20% sur la même période.

Les dirigeants politiques ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas !

Nous invitons donc la population à rejoindre massivement la Vélorution du samedi 31 octobre à 13 h sur le parking de Carrefour zac Canabady à Saint-Pierre. Tous ensemble nous entendons faire plier les décideurs politiques qui gaspillent notre argent public à financer des aménagements tournés vers le tout voiture alors que partout en métropole, des mairies, départements et régions financent d’ores et déjà des infrastructures pour une mobilité douce plus en phase avec les enjeux du changement climatique.

   

6 Commentaire(s)

Oncle Bun's, Posté
A St Pierre , sur un côté du front de mer une unique piste cyclable , (dans les deux sens ?) derrière les voitures garées dont les portières s'ouvrent sur votre passage , et les véhicules stationnés dessus vous obligeant à les contourner au risque d'un accrochage dans le flot des voitures heureusement (pour nous) à "touche touche" .Ailleurs, souvent , pistes sales , encombrées par la végétation ,ou inexistantes , par exemple les dangereux passages de Terre Rouge menant vers le CHU où le cycliste est pris entre les voitures (limitées à 70 kmh !) et le fossé profond sur sa droite que l'on regarde avec inquétude .Des paneaux réclamant une piste facilement réalisable côté mer viennent d'être installés à juste titre , pas seulement pour les marmailles comme indiqué , mais aussi pour tous les usagers de la "petite reine"Bravo aux initiateurs !
Audrey, Posté
Une bonne idée d'action, il faut parfois choquer pour espérer que les choses bougent!
Desruisseaux, depuis son mobile, Posté
se sont les connards d'automobiliste qui tue les cyclistes sur la routes vous avez encore des neurrones en direct pas les automobiliste qui ne respecte rien toujours pressé!!!!!!!!
Yoag, Posté
Les râleurs finiront par comprendre qu'en effet les fautes sont partagés. Mais faites partagés ou pas les automobilistes sont protégés dans leur tonne de feraille. Et que cette tonne de feraille, une fois lancée à 50 km/h est mortelle face à un cyclo. Ces derniers qui chaque jour font l'effort de rouler en vélo et donc de limiter à la fois l apollutiln et les embouteillages méritent d'être protégés par des installations physique et pas uniquement par une bande de peinture au sol.?
Ee olère, Posté
C'est dingue de lire des commentaires qui dénoncent le comportement des cyclistes alors que ce sont dans la majeure partie des accidents les automobilistes qui sont en cause car roulent trop vite...
Almuba, Posté
Peut-être qu'il y aura moins d'accidents quand ils cesseront de rouler de front.A la sortie d'un virage, lorsque vous tombez sur 3 cyclistes qui occupent toute la voie de droite, sueue froide garantie.