Sur proposition du Conseil français du culte musulman :

Attentat : des prêches à la mémoire de Samuel Paty dans les mosquées de La Réunion


Publié / Actualisé
Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a fait parvenir aux imams de France une proposition de texte dont ils peuvent, s'ils le souhaitent, s'inspirer pour leur prêche de ce vendredi 23 octobre 2020. "L'assassinat horrible de notre concitoyen Samuel Paty, professeur d'histoire au collège Le Bois-d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, vient nous rappeler les fléaux qui marquent tristement notre réalité : celle des irruptions, dans notre pays, du radicalisme, de la violence et du terrorisme qui se réclamant de l'islam faisant des victimes de tous âges, de toutes conditions et de toutes convictions", indique le CFCM. À La Réunion, plusieurs dignitaires religieux annoncent qu'ils consacreront un moment de recueillement à la mémoire de Samuel Paty.
Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a fait parvenir aux imams de France une proposition de texte dont ils peuvent, s'ils le souhaitent, s'inspirer pour leur prêche de ce vendredi 23 octobre 2020. "L'assassinat horrible de notre concitoyen Samuel Paty, professeur d'histoire au collège Le Bois-d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, vient nous rappeler les fléaux qui marquent tristement notre réalité : celle des irruptions, dans notre pays, du radicalisme, de la violence et du terrorisme qui se réclamant de l'islam faisant des victimes de tous âges, de toutes conditions et de toutes convictions", indique le CFCM. À La Réunion, plusieurs dignitaires religieux annoncent qu'ils consacreront un moment de recueillement à la mémoire de Samuel Paty.

Le CFCM, principal interlocuteur des pouvoirs publics en France lorsqu’il s’agit de parler de la religion musulmane, n’a pas de rôle religieux, et ce texte n’est donc qu’une proposition.

"Les promoteurs de la haine et de la barbarie font miroiter à leurs adeptes, notamment parmi les jeunes, l’illusion d’être élus pour accomplir une prétendue mission divine", dit le texte.

Les valeurs de "notre République laïque, indivisible, démocratique et sociale avec sa devise triptyque "liberté, égalité, fraternité", nous permettent à nous musulmans de France, comme à tous nos concitoyens, d’exercer librement notre culte ou de n’exercer aucun culte, de construire nos mosquées et de jouir entièrement de nos droits", est-il encore écrit.

- Les hommages suivis à La Réunion -

À La Réunion, plusieurs responsables religieux annoncent que des moments de recueillement seront observés dans les mosquées en hommage au professeur assassiné. "Nous ne manquerons pas de l'associer à nos prières", indique Nassor Amine Goulamaly, président de l'UAKSIR (Union des Associations Khodjas Shia Ishnari de la Réunion).

"Il y aura des prêches pour parler de cet événement malheureux. Les recommandations sont de parler de cet acte extrêmement violent, que tout le monde dénonce", confirme Nazir Patel, président du Conseil régional du culte musulman à La Réunion (CRCM).

Si le CRCM "ne suit pas les mots d'ordre de Métropole", une pensée pour Samuel Paty "se fera automatiquement dans chaque mosquée", précise Houssen Amode, vice-président du Conseil. "Ce qu'il s'est passé est abominable et quelque chose qui ne peut pas être accepté. Des affichages sur le respect des valeurs républicaines ont été faits dans les mosquées et sur les réseaux sociaux."

Un moment spirituel sera par ailleurs organisé prochainement en concertation avec le groupe de dialogue inter religieux, "dans les prochains jours".

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com
   

2 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Les musulmans sont, au moins en France, une cible trop facile. La confusion entre islam et islam radical et/ou intégriste est très courante. La religion n'est pas en cause, ce sont les extrémistes, qui en la dévoyant, et en justifiant leurs crimes et leurs atrocités au nom de l'islam sont à blâmer. J'ai beaucoup d'amis musulmans, ils sont comme moi horrifiés par ce que ces extrémistes font au nom de la religion. A titre personnel, l'athée que je suis trouve ce texte et très "beau" et très "républicain".
Makrouf, Posté
Oh seigneur, qye d'hypocrisies !