La Chambre d'instruction a tranché :

Affaires Caizergues : de nouvelles saisies et expertises autorisées


Publié / Actualisé
La Chambre d'instruction de la cour d'appel de Saint-Denis a tranché ce mardi 27 octobre 2020 : de nouvelles opérations dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Mathieu Caizergues ont été autorisées. Les téléphones des deux randonneurs qui étaient avec Mathieu Caizergues et de sa collègue gendarme vont être saisis pour analyses. Une société de cordistes va par ailleurs être mandatée pour estimer la possibilité de descendre le long de la falaise, là où les chiens renifleurs ont perdu la trace du gendarme.
La Chambre d'instruction de la cour d'appel de Saint-Denis a tranché ce mardi 27 octobre 2020 : de nouvelles opérations dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Mathieu Caizergues ont été autorisées. Les téléphones des deux randonneurs qui étaient avec Mathieu Caizergues et de sa collègue gendarme vont être saisis pour analyses. Une société de cordistes va par ailleurs être mandatée pour estimer la possibilité de descendre le long de la falaise, là où les chiens renifleurs ont perdu la trace du gendarme.

Dans une courte vidéo postée sur Facebook, la mère de Mathieu Caizergues avait interpellé le procureur pour demander une nouvelle fois à ce que leurs demandes soient acceptées.  "La mission de vérification est totalement réalisable et aurait un coût abordable" assurait-elle. Une demande qui a visibilement été entendue.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Clo, Posté
Qu'on apporte enfin des réponses à cette maman qui souffre...
Umayun, Posté
Ah bon, les portables n'avaient pas été saisis ?! J'oubliais, les camarades étaient au dessus de tout soupçon...