[PHOTOS - VIDEO] Sécheresse :

Saint-Benoît : la pluie étanche légèrement la soif de Grand Etang


Publié / Actualisé
Après plusieurs jours d'attente, la pluie a fait son retour ce lundi 26 octobre 2020, dans la région de Grand Etang (Saint-Benoît). Les sols craquelés de l'étang ont enfin pu s'abreuver de l'eau qui leur a tant manqué. Pour autant, les averses, qui devraient continuer à s'abattre sur la zone jusqu'en semaine, ne suffiront pas à vaincre la sécheresse (Photo rb/www.ipreunion.com )
Après plusieurs jours d'attente, la pluie a fait son retour ce lundi 26 octobre 2020, dans la région de Grand Etang (Saint-Benoît). Les sols craquelés de l'étang ont enfin pu s'abreuver de l'eau qui leur a tant manqué. Pour autant, les averses, qui devraient continuer à s'abattre sur la zone jusqu'en semaine, ne suffiront pas à vaincre la sécheresse (Photo rb/www.ipreunion.com )

A croire qu’il fallait se déplacer pour que cela arrive : la pluie est tombée (et pas qu’un peu !) sur Grand Etang ce lundi, jour chosi par Imaz Press pour aller effectuer son reportage sur place.

Ce jour là entre 50 et 70 millimètres d’eau se sont abattus en 24 heures sur Grand Etang. Cela alors que la sécheresse sévit dans l’est de l’île et que la distribution de l’eau y est préoccupante notamment dans la commune de Saint-André. Les averses devraient continuer à arroser l’est cette semaine selon les prévisions de Météo France. Regardez

 

Cette pluie tombe à pic puisque "la pluviométrie est particulièrement basse cette année" souligne Saiçal Badate, directeur du développement durable et du territoire de l’Office national de l’eau.

L’expert explique cependant que "la cause de la sécheresse à Grand Etang est naturelle" : "chaque année, par manque de pluie lors de la saison sèche, le volume d’eau des rivières qui alimente habituellement l’étang est moins important. Ainsi, le plan d'eau n'est pas suffisamment approvisionné et son niveau baisse, ce qui peut entraîner une sécheresse de la zone" indique-t-il.

Lire aussi : Grand Etang : la sécheresse vue du ciel

Pour autant, la situation actuelle reste rare : "la dernière fois que j'ai vu l'étang si sec, c'était en 2007-2008" se souvient Siaçal Badate. "Même si ce n'est pas un fait nouveau, et que la zone est accoutumée des périodes sèches, il ne faudrait pas que cela dure trop longtemps" ajoute l'expert.

Ainsi, nul doute que la pluie tombée ce lundi matin a profité au site. Le débit des cascades aux alentours était aussi très important, ce qui laisse à penser que les rivières vont de nouveau être alimentées et vont pouvoir, à leur tour, nourrir le plus grand étang de l'île.

- Pas de pluies significatives avant mi-novembre -

Cependant, selon Jacques Ecormier, chef prévisionniste chez Météo France, "on ne prévoit pas de pluies significatives sur la région de Saint-Benoît jusqu’à la mi-novembre, voire même jusqu’à la fin du mois". En d’autres termes, la pluie qui est tombée en début de semaine, même si très utile pour le site, reste insuffisante à l’heure actuelle pour rattraper la situation.

Bien que le site de Grand Etang ait déjà connu des périodes de sécheresse - mais pas à ce point -, il est rare de voir l'est aussi peu arrosé de pluies.

Le directeur de l'office de national de l'eau trouve toutefois un avantage à la situation de Grand Etang : "cela a permis de supprimer les espèces invasives comme les poissons d’aquarium qui avaient été jetés dans l’eau par des particuliers". Concernant les espèces de poissons nées dans le plan d’eau, "même si certaines ont disparu, la plupart survivront : la nature reprendra ses droits lorsque la pluie reviendra".

Saiçal Badate n’est pas alarmiste quant à la situation de Grand Etang, mais souligne tout de même qu'"il y a un gros problème d’eau sur toute l’île" et plaide pour "un usage raisonné de la ressource par la population." Sinon gare à vous, le ciel va vous tomber sur la tête comme lors de notre reportage...

vc / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !