Une quinzaine de membres associatifs réunis :

Saint-Paul : une mobilisation pour soutenir les victimes du kere à Madagascar


Publié / Actualisé
Une quinzaine de membres de l'association Miaro et Zangoun, à l'origine de l'événement, sont présents depuis 9h ce vendredi 30 octobre, devant la stèle des premières Malgaches au Front de Mer de Saint-Paul. Objectif : informer et sensibiliser au drame de la sécheresse et de la famine qui se joue dans le sud de Madagascar - le phénomène "kere" - et récolter assez de dons pour y envoyer des colis alimentaires. (Photo Zangoun Servis)
Une quinzaine de membres de l'association Miaro et Zangoun, à l'origine de l'événement, sont présents depuis 9h ce vendredi 30 octobre, devant la stèle des premières Malgaches au Front de Mer de Saint-Paul. Objectif : informer et sensibiliser au drame de la sécheresse et de la famine qui se joue dans le sud de Madagascar - le phénomène "kere" - et récolter assez de dons pour y envoyer des colis alimentaires. (Photo Zangoun Servis)

Stand d'informations, stand de donation, et échanges pour discuter du sud malgache à La Réunion : c'est l'action des membres de l'association Miaro et Zangoun. Ce vendredi ils organisaient une journée à Saint-Paul dédiée à la collecte de dons pour venir en aide à Madagascar et son sud ravagé par la sécheresse et la famine. Une représentation de la chanteuse Votia et son groupe était au programme.

Lire aussi - "Agir pour Mada" : 500 personnes bénéficiaires par village visité

Réunis devant la stèle des premiers malgaches sur le front de mer de Saint-Paul, plusieurs membres des associations se sont également rendus au marché forain de la ville pour y sensibiliser les habitants.

Lire aussi - Famine à Madagascar : le CCAS de La Possession apporte son soutien

La manifestation s'inscrit dans un contexte d'action plus large, notamment via l'opération "Agir pour Mada" menée conjointement par la Fédération des Entités œuvrant pour Madagascar à La Réunion (FEO), la Maison des Associations (MDA) de Saint-Benoit, l'US Sainte-Marienne et l'association Agir pour Diégo.

Depuis le mercredi 21 octobre 2020, les associations distribuent des colis alimentaires dédiés aux familles malgaches, essentiels à leur survie mais dont la durée de vie est limitée : deux semaines. Il est donc urgent de se mobiliser pour le sud qui connaît habituellement un climat particulièrement aride en dépit de l'approche de la saison des pluies de novembre à mars.

Lire aussi - Famine à Madagascar : les parlementaires organisent un "cocktail de la honte"

vp/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !