[LIVE] Il est dans un état grave :

Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle, l'auteur est en fuite


Publié / Actualisé
Un prêtre orthodoxe de nationalité grecque s'est fait tirer dessus au fusil à canon scié vers 19 heures (heure de La Réunion) à Lyon. L'auteur présumé des faits est en fuite, a indiqué à l'AFP une source policière. Le prêtre était " en train de fermer son église ", a précisé cette source, ajoutant qu'il se trouve dans un état grave. Le parquet national antiterroriste (PNAT) ne s'est pas saisi de l'affaire (Photo AFP)
Un prêtre orthodoxe de nationalité grecque s'est fait tirer dessus au fusil à canon scié vers 19 heures (heure de La Réunion) à Lyon. L'auteur présumé des faits est en fuite, a indiqué à l'AFP une source policière. Le prêtre était " en train de fermer son église ", a précisé cette source, ajoutant qu'il se trouve dans un état grave. Le parquet national antiterroriste (PNAT) ne s'est pas saisi de l'affaire (Photo AFP)
  • IPR

    Ce live est maintenant terminé, merci d'avoir suivi cette actualité avec nous

    Bonne soirée

  • IPR

    Ce que l'on sait à 22 heures 35

    • "Vers 16 heures, des riverains et une patrouille de la police municipale entendaient deux détonations aux abords de l'église hellénique orthodoxe située dans le 7ème arrondissement de Lyon", a communiqué le parquet de Lyon en début de soirée.

    • Sur place, "ils apercevaient un individu qui prenait la fuite et découvraient au niveau de la porte arrière de l'église un homme blessé par balles qui s'avérait être l'archiprêtre du lieu de culte", a poursuivi le parquet.

    Etant donnée la proximité temporelle avec l'attentat de Nice où trois personnes ont été tuées jeudi au couteau dans la basilique par un jeune Tunisien islamiste, le parquet a précisé qu'une enquête pour "assassinat" était ouverte. A ce stade "aucune hypothèse n'est écartée, ni privilégiée", a-t-il ajouté.
     

    • Le parquet de Lyon "reste en contact étroit avec le Parquet national anti-terroriste" qui n'est pas saisi pour le moment. Certaines sources policières invitaient d'ailleurs à la "prudence sur le motif de l'agression".

    • Le prêtre était "en train de fermer son église" au moment des faits, qui se sont déroulés à l'intérieur du lieu de culte. La petite église, assez sobre, est installée dans un quartier résidentiel, avec très peu de gens dans les rues en ce premier week-end de reconfinement.

    • "Il n'y avait pas de cérémonie" en cours et "le prêtre n'était pas en tenue", a précisé cette dernière source. Le religieux, âgé de 52 ans, visé par deux coups de feu, a été atteint "au foie et à bout touchant". Il se trouve dans un état grave, selon des sources proches de l'enquête. L'arme n'a pas été retrouvée mais des témoins l'aurait vue, selon une autre source.

    • A Paris, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a ouvert une cellule de crise place Beauvau.

    • "Je dois vous dire que vous devez compter sur l'entière détermination du gouvernement pour permettre à tous et à chacun de pratiquer son culte en toute sécurité et en toute liberté, notre volonté est forte, notre détermination ne faiblira pas, c'est l'honneur de la France, c'est l'honneur de la République", a réagi Jean Castex, en déplacement à Saint-Etienne-du-Rouvray au moment des faits.

    • Le Premier ministre était dans cette commune où le père Hamel avait été assassiné en 2016 pour échanger avec la communauté catholique et constater le dispositif Sentinelle renforcé depuis l'attentat de Nice.

     

  • IPR

    L'enquête confiée à la police judiciaire

    Pour le moment l'enquête a été confiée à la police judiciaire de Lyon. Le parquet antiterroriste (PNAT) ne s'est pas saisi de l'affaire pour le moment
     

  • IPR

    Deux coups de feu

    L'auteur des faits a tiré deux coups de feu sur le prêtre l'atteignant à l'abdomen. L'homme d'église est grièvement blessée. Il a été pris en charge par le Samu avant d'être évacué vers un hôpital lyonnais.

     BFMTV résume ce que l'on sait pour le moment de cette attaque

     

  • IPR

    La première réaction de Jean Castex

    "Notre détermination ne faiblira pas" a affimé le Premier ministre Jean Castex interrogé par BFMTV. Regardez

     

  • IPR

    Le ministre de l'Intéreur annonce l'ouverture d'une cellule de crise

    "Soutien à nos forces de sécurité et de secours sur place. Je rentre à Paris et ouvre la cellule de crise, en lien avec le Président de la République et le Premier ministre" écrit le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, sur son compe Twitter.

     

  • IPR

    "Priorité est à l’intervention des services de sécurité et de secours"

    "Un événement grave de sécurité publique est en cours à Lyon, dans le 7eme arrondissement, à proximité du quartier Jena Macé. La priorité est à l’intervention des services de sécurité et de secours", indique le compte d’alerte du ministère de l’Intérieur sur Twitter.

     

  • IPR

    Bonsoir

    Un prêtre orthodoxe de nationalité grecque a été blessé par des coups de feu ce samedi vers 19h (heure de La Réunion) dans le 7e arrondissement de Lyon.

    Nous suivons cette actualité en direct. Restez avec nous

A propos

Trois jours après l'attentat de Nice

Un prêtre orthodoxe de nationalité grecque s’est fait tirer dessus au fusil à canon scié ce samedi vers 19h (heure de La Réunion) dans le 7e arrondissement de Lyon, rue du Père Chevrier.

Ces faits surviennent trois jours après l’attaque de la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice, où trois personnes ont été tuées par un assaillant islamiste armé d’un couteau.

 

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
C est désespérant ces tueurs de l'ombre . La lutte sera terrible, et dieu fasse que ça ne se termine pas en guerre civile.

Quand on constate toutes ces violences contre la chrétienté, on se pose également des questions sur l'incendie de
Notre dame de Paris ... et le doute s'immisce ....