Une grue du chantier Canabady investie par des militants (actualisé) :

Saint-Pierre : la "vélorution" d'Extinction Rebellion a commencé


Publié / Actualisé
C'est la deuxième du nom : le groupe écolo Extinction Rebellion Réunion organise une vélorution ce samedi 31 octobre à Saint-Pierre. Objectif : réclamer toujours plus de pistes cyclables sur l'île, pour voir plus de vélos et moins de voitures sur nos routes. Le rendez-vous était donné à 13h sur le parking du Carrefour de la ZAC Canabady. Une vingtaine de cyclistes sont présents. (Photo : Extinction Rebellion Réunion)
C'est la deuxième du nom : le groupe écolo Extinction Rebellion Réunion organise une vélorution ce samedi 31 octobre à Saint-Pierre. Objectif : réclamer toujours plus de pistes cyclables sur l'île, pour voir plus de vélos et moins de voitures sur nos routes. Le rendez-vous était donné à 13h sur le parking du Carrefour de la ZAC Canabady. Une vingtaine de cyclistes sont présents. (Photo : Extinction Rebellion Réunion)

Les fous du vélo et les défenseurs de l'environnement sont tous appelés à rejoindre Exctinction Rebellion Réunion ce samedi 31 octobre à Saint-Pierre, pour une "vélorution" (vous l'avez compris, révolution en vélo...). A quelques heures de cette nouvelle "vélorution", des militants ont d'ailleurs investie une grue du chantier Canabady, déployant une banderole pour alerter sur leur action.

La "vélorution" a commencé, regardez :

"Tous ensemble nous entendons faire plier les décideurs politiques qui gaspillent notre argent public à financer des aménagements tournés vers le tout voiture alors que partout en métropole, des mairies, départements et régions financent d’ores et déjà des infrastructures pour une mobilité douce plus en phase avec les enjeux du changement climatique" écrivaient déjà les organisateurs au moment d'annoncer la deuxième vélorution de l'année.

Depuis des mois déjà, les militants taguent des pistes cyclables et multiplient les actions pour réclamer davantage de couloirs dédiés aux vélos sur l'île. "Malgré les efforts de certains élus, il fauut le dire et le répéter encore et encore" indique l'un des organisateurs.

Lire aussi : Militantisme : nouvelle action de création de pistes cyclables à Saint-Pierre

A Saint-Pierre, Extinction Rebellion avait mené toute une campagne d'affichage en faveur du vélo et contre les publicités, deuxième grand combat du groupe écolo. Ils demandent "des pistes cyclables sécurisées dans toutes les villes de l’île, des aides financières à l’acquisition de vélos, des transports publics gratuits, une meilleure desserte des villes, la multiplication des aires de stationnements liées au covoiturage, la création de parkings relais gratuits en périphérie des villes, l’interdiction d’importation de véhicules de type SUV très polluants".

Lire aussi : Extinction Rebellion : des "vélos fantômes" pour sensibiliser aux dangers de la route

Et ce ne sont pas les annonces du préfet qui font reculer les militants. "Notre mouvement n'est pas déclaré de toute façon. Mais il reste pacifique et familial. On attend 300 à 400 personnes si la crise sanitaire ne dissuade pas les gens de sortir" nous indiquent les organisateurs.

Le parcours est gardé secret. Seule indication : rendez-vous à 13h sur le parking du Carrefour de la ZAC Canabady à Saint-Pierre. Les cyclistes en herbe iront ensuite dans le centre-ville et finiront sur le front de mer.

Lire aussi : Extinction Rebellion : un an d'actions militantes écologistes

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Josef, depuis son mobile, Posté
On veut faire du copier coller.les rues de la métropole sont plus largesqu'a la Réunion. surtout quand on voit les murs ou l'on ne peut pas faire des trottoirs pour les piétons.
Arrêtez de faire ce que les autres font !
Yoag, Posté
Bravo à eux, le Covid risque d'être un détail si on ne se bouge pas contre la pollution et l'effondrement des ecosystemes