Un secteur inquiet face à la crise Covid :

Près d'un artisan sur trois encore confronté à des baisses d'activité à La Réunion


Publié / Actualisé
Seulement 20% des artisans de La Réunion ont retrouvé un niveau normal d'activité depuis la fin du premier confinement en mars dernier, tandis que 50% des professionnels du secteur sont en redressement partiel, et n'ont donc pas retrouvé une activité normale, rapporte la Chambre des métiers et de l'artisanat de La Réunion (CMAR) ce mardi 3 novembre 2020. Actuellement, 30% des artisans de La Réunion sont toujours confrontés à des baisses d'activité. Au premier confinement, le secteur entier avait enregistré une baisse moyenne de 30% du chiffre d'affaires.
Seulement 20% des artisans de La Réunion ont retrouvé un niveau normal d'activité depuis la fin du premier confinement en mars dernier, tandis que 50% des professionnels du secteur sont en redressement partiel, et n'ont donc pas retrouvé une activité normale, rapporte la Chambre des métiers et de l'artisanat de La Réunion (CMAR) ce mardi 3 novembre 2020. Actuellement, 30% des artisans de La Réunion sont toujours confrontés à des baisses d'activité. Au premier confinement, le secteur entier avait enregistré une baisse moyenne de 30% du chiffre d'affaires.

La Chambre des métiers note un redressement progressif dans les métiers de l’alimentation, du bâtiment et une partie des activités de service (transport, nettoyage, les services automobiles, etc.). Parallèlement, la situation s'est dégradée pour l'événementiel ou le tourisme (fleuristerie, photographie, coiffure, esthétique, artisanat d’art, etc.).

Lire aussi - Annulation des mariages et des fêtes : l'événementiel meurt à petit feu

La Chambre des métiers et l'artisanat se refuse au catastrophisme : si les créations d'entreprise enregistrent une baisse de 25% sur l'année, cette baisse est proche de celle de 2018 (-2%). De même, 784 radiations ont été enregistrées au Centre de Formalités des Entreprises, contre 1.270 à la même période en 2019. Malgré la baisse en créations d'entreprises, le tissu artisanal conserve une marge de progression (+ 937 entreprises), compte tenu de l’écart entre les immatriculations et les radiations.

Mais malgré tous ces indicateurs, et dans le sillon du premier confinement, les artisans sont plus qu'inquiets, notamment face à la persistance de la crise sanitaire. 50% des chefs d'entreprises se disent pessimistes, et 17% sont résignés. Un sur trois s'estime tout de même combatif mais les chiffes sont là : 30% des artisans de La Réunion sont toujours confrontés à des baisses d'activité.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !