Large collecte de dons :

Madagascar : le Rotary Club veut approvisionner 25.000 personnes en eau


Publié / Actualisé
Le Rotary Bourbon de Saint-Denis lance une collecte de dons pour atteindre la somme très précise de 23.631 euros. Objectif : financer 13 forages de puits déjà installés dans le sud de la Grande Île mais dont il reste à assurer le chlorage de l'eau et les coûts d'exploitation annuels. Le club philanthropique a détaillé son projet à l'occasion d d'une conférence de presse, ce jeudi 5 novembre. (Photo vp/www.ipreunion.com)
Le Rotary Bourbon de Saint-Denis lance une collecte de dons pour atteindre la somme très précise de 23.631 euros. Objectif : financer 13 forages de puits déjà installés dans le sud de la Grande Île mais dont il reste à assurer le chlorage de l'eau et les coûts d'exploitation annuels. Le club philanthropique a détaillé son projet à l'occasion d d'une conférence de presse, ce jeudi 5 novembre. (Photo vp/www.ipreunion.com)

"C'est comme si vous parcouriez tous les jours à pied la distance Saint-Benoît - Saint-Denis", analyse Eric Wuillai, président du Rotary Bourbon, pour illustrer le calvaire des populations sinistrées par la sécheresse dans le sud de Madagascar, obligées de parcourir de longues distances pour s'approvisionner en eau. 8 heures et 31 minutes, d'après Google Maps. Une journée entière.

- Chlorage de l'eau et entretien des puits -

"Ce qu'on veut, c'est offrir du temps et de la santé", précise justement Jean-Marie Le Bourvellec, président d'honneur et donc représentant de la Fédération réunionnaise du bâtiment et des travaux publics (FRBTP), un des deux partenaires de l'action avec l'Association pour le développement industriel de La Réunion. L'eau, un enjeu de santé mais aussi un moyen de libérer du temps dans une région ravagée par la famine.

Lire aussi - "Agir pour Mada" : 500 personnes bénéficiaires par village visité

23.631 euros sont nécessaires pour nourrir 25.000 personnes au sud de Tuléar. Des financements s'ajoutant aux 1,5 million d'euros réunis, via d'autres financeurs, par l'ONG suisse Medair qui a déjà creusé et installé 13 puits de forage dans le cadre de ce projet nommé "Rano Velo". 7.902 euros sont prévus pour permettre l'exploitation de ces puits, notamment le chlorage de l'eau. Le reste de la somme collectée, 15.729 euros, devra permettre le financement des coûts d'exploitation, notamment la maintenance, l'entretien des puits dont sera chargé un agent de service technique déjà formé et sur place.

Lire aussi - Famine à Madagascar : les parlementaires organisent un "cocktail de la honte"

Initialement, l'ONG Medair avait prévu un système de cotisation pour les habitants souhaitant les utiliser. Coût : 11 centimes par mois et par habitant. Une somme qui peut sembler faible, mais impossible pour des populations qui meurent de faim alors la Covid a instauré une crise économique mondiale. L'ONG rebrousse chemin et propose un nouveau plan de financement - les 15.729 euros du Rotary- pour permettre un accès gratuit à l'eau.

Lire aussi -Famine à Madagascar : des centaines de colis alimentaires distribués aux habitants du sud

- "L'avenir est dans la coopération" -

Surtout que les populations locales préféraient se rendre dans des points d'eau non-propre, plutôt que de payer. C'est pourtant une source de risques de maladies gastro-intestinales et de parasites, causant de graves problèmes de malnutrition. De nombreux enfants doivent faire face au phénomène d'émaciation (faible poids par rapport à la taille) ou à des retards de croissance.

Un drame qui a fait réagir le monde des entreprises en la personne de Jean-Marie Le Bourvellec, de la FRBTP : "on est voisins, l'avenir est dans la coopération. Ça doit se cristalliser ici", affirme-t-il.

A l'initiative d'un membre du Rotary Club, Régis Moreau, une somme de 3.000 euros a déjà été collectée cette année pour venir en aide aux plus démunis de la Grande Île : 113 sacs de riz de 50 kilos et 300 boîtes de lait concentré avaient été distribués à cent familles de six personnes. Une action louée mais qui n'avait pas suffi pour Régis qui souhaitait un projet plus pérenne. La durée de vie des denrées distribuées est estimée à un mois seulement.

Si vous souhaitez participez à votre échelle, écrivez à l'adresse suivante qui vous fournira les informations nécessaires pour effectuer un don : vulcain.ingénierie@orange.fr

Le Rotary Club espère réunir la somme en un mois maximum, "pour agir vite et dans la durée", estime Eric Wuillai. Urgence oblige, "mais on n'hésitera pas à le faire sur six mois si les dons n'arrivaient pas rapidement", a-t-il assuré.

vp / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Antoine, Posté
Il faut savoir faire des choix les rotariens. Combien a couté votre stèle immonde, placée devant la mairie de Saint-Paul. A 780 euros l'adhésion par an, vous devriez pouvoir fouiller dans vos poches et les trouver ces sous. Mais c'est vrai, votre image de marque et votre publicité permanente de mise en avant, sont plus importants que tout le reste.