Sécurité routière :

Sainte-Marie : un motard et un automobiliste contrôlés à 170 km/h sur une route limitée à 90


Publié / Actualisé
Ce jeudi soir 5 novembre 2020, la gendarmerie a organisé une opération de contrôles sur la RN2 à Sainte-Marie. Entre 19 et 23 heures, les forces de l'ordre ont relevés quatre excès de vitesse, dont un motard et un automobiliste contrôlés à 170 km/h sur la route limitée à 90. Nous publions le communiqué complet ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce jeudi soir 5 novembre 2020, la gendarmerie a organisé une opération de contrôles sur la RN2 à Sainte-Marie. Entre 19 et 23 heures, les forces de l'ordre ont relevés quatre excès de vitesse, dont un motard et un automobiliste contrôlés à 170 km/h sur la route limitée à 90. Nous publions le communiqué complet ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les motocyclistes de la brigade motorisée de Saint-Benoît ont mené une action destinée à lutter contre l'insécurité routière hier soir de 19 à 23 heures sur la commune de Sainte-Marie. Dans un premier temps il ont mis en oeuvre un contrôle de la vitesse sur la RN 2, dans la zone à forte affluence limitée à 90 km/H. Puis ils ont assuré un contrôle de conduites addictives en agglomération.

Au cours de cette opération, 4 usagers de la route ont été contrôlés en excès de vitesse. Deux d'entre eux circulaient à des vitesses comprises entre 30 et 40 km/H au dessus de la limite. En revanche, une motocyclette et une voiture ont affolé l'appareil des gendarmes qui a affiché 170 KM/H.

Les bolides ont du laisser leur permis de conduire aux forces de l'ordre; la moto et la voiture ont été placés en fourrière administrative. Ils devront répondre de leurs actes prochainement devant la justice.

Deux autres conducteurs ont été contrôlés alors que leur véhicule n'était pas couvert par assurance. Un d'entre eux avait, en plus de ce délit, consommé des produits stupéfiants. Son permis de conduire a été retiré sur le champ, il encourt une suspension de son permis de conduire, une amende et la perte de six points.

Les gendarmes rappellent que l'article L 211-1 du Code des assurances impose à tout propriétaire de véhicule terrestre à moteur, qu'il l'utilise ou non, de souscrire une assurance minimum obligatoire, dite au tiers, couvrant au moins sa responsabilité civile en cas d'accident. Cette obligation s'applique même pour un véhicule immobilisé, et dès son acquisition.


 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !