La bénévole est bloquée au barrage de police :

Incendie du Maïdo : une association à la recherche d'une quinzaine de chiens


Publié / Actualisé
Alors que les feux sur la pointe du Maïdo sont toujours en cours, Marjorie, bénévole à l'association Appar, essaie de passer le barrage de police sur la Route du Maïdo mais sans succès. "J'ai entre 15 et 20 chiens sur site, je m'en occupe pas mal en venant leur donner à manger régulièrement et en les récupérant petit à petit pour les placer en famille d'accueil et les faire adopter" explique-t-elle. Parmi ces chiens, des adultes et au moins quatre chiots. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Alors que les feux sur la pointe du Maïdo sont toujours en cours, Marjorie, bénévole à l'association Appar, essaie de passer le barrage de police sur la Route du Maïdo mais sans succès. "J'ai entre 15 et 20 chiens sur site, je m'en occupe pas mal en venant leur donner à manger régulièrement et en les récupérant petit à petit pour les placer en famille d'accueil et les faire adopter" explique-t-elle. Parmi ces chiens, des adultes et au moins quatre chiots. (Photo rb/www.ipreunion.com)

"J'ai la cage avec moi, je devais récupérer les petits pour les placer, j'avais déjà une famille d'accueil. Mais je ne peux pas passer." Si élus, journalistes et agents de l'ONF peuvent avancer, elle reste bloquée derrière les forces de l'ordre, qui ont bien sûr reçu des consignes strictes.

"Les chiens sont dans la forêt, entre là où je me trouve (la route est barrée au niveau du parc de la luge, ndlr) et le sommet du Maïdo". Si elle dit comprendre les consignes, Marjorie estime qu'il en va de la survie de ces chiens, menacés par l'incendie. "La Réunion subit déjà une mauvaise image en termes de maltraitance animale. Les laisser en proie à un incendie ça n'arrange rien."

Contactée, la préfecture indique ne rien pouvoir faire, puisqu'il ne s'agit pas d'un refuge fermé. Par ailleurs, les largages continuent et rendraient difficile le pistage des chiens.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Val, Posté
Vous avez bien raison il faut les sauvés et les pompiers devrait vous aidez.
Ramier, Posté
Je vous comprends Marjorie , mais les Secours travaillent d'arrache-pied. Ce n'est pas le moment de leur compliquer la Tâche. Faut savoir mesure garder, et si un Pépin vs arrivait. ?? Et comme le rappelle la Préfecture, ce n'est pas un refuge, donc chiens errants.J'adore les Animaux, mais on ne peut pas rajouter des difficultés aux difficultés.Des hommes mettent leurs vies en Danger !! ?¢