Ça commence ce mardi :

Un Sakifo éparpillé façon puzzle à l'ère de la Covid


Publié / Actualisé
Sakifo martyrisé mais Sakifo autorisé, l'édition 2020 du festival commence c e mardi 10 novembre 2020 pour se terminer le 15 novembre, malgré des conditions sanitaires très particulières. Après une édition annoncée entièrement assise pour finalement être annulée puis autorisée, le Sakifo se retrouve éparpillé aux coins de l'île, envers et contre la Covid (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Sakifo martyrisé mais Sakifo autorisé, l'édition 2020 du festival commence c e mardi 10 novembre 2020 pour se terminer le 15 novembre, malgré des conditions sanitaires très particulières. Après une édition annoncée entièrement assise pour finalement être annulée puis autorisée, le Sakifo se retrouve éparpillé aux coins de l'île, envers et contre la Covid (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Covid oblige, le Sakifo a dû se réinventer pour survivre aux restrictions liées à la crise sanitaire. Bars, théâtre, salles de spectacles, l'édition 2020 se retrouve dans toute La Réunion (Saint-Denis, Saint-Gilles-les Bains, Saint-Pierre, Le Port, Le Tampon, Saint-Benoît). En cause, le renforcement du protocole sanitaire à la mi-octobre interdisant notamment les rassemblement de plus de six personnes ou la tenue de fêtes dans des salles privées.

Lire aussi - Annulation des mariages et des fêtes : l'événementiel meurt à petit feu

Nous publions ci-dessous la programmation du Sakifo :

• Dans les bars

- La Passage du chat blanc (Saint-Denis) où se produit Aleksan Saya – mercredi 11 novembre
- Payanké (Saint-Gilles-Les-Bains) avec Bongeziwe Mabandla – samedi 14 novembre
- Le Downtown (Saint-Pierre) avec Jako Maron – jeudi 12 novembre
- La Marie-Louise (Saint-Pierre) avec Fé Pa In Kont – jeudi 12 novembre
- Le Toit (Saint-Pierre) avec Pigment - le mercredi 11 novembre - et avec Votiajeudi 12 novembre
- Le V&B (Saint-Pierre) avec Baster – vendredi 13 novembre
-Le Bistrô (Saint-Leu) avec Tias – vendredi 13 novembre

• Dans les salles de spectacle

- Théâtre Luc Donat (Le Tampon)– Hommage à Tiloun – mardi 10 novembre
- Le Bisik (Saint-Benoit)– The Greenings Bongeziwe Mabandla – vendredi 13 novembre
- Le Kabardock (Le Port)– Simangavole, Davy Sicard, DJ Sebb et La Gommance – samedi 14 et dimanche 15 novembre

A noter que le festival commencera avec un moment fort : l'hommage à Tiloun, de son vrai nom Jean-Michel Ramoune, cet artiste réunionnais originaire de Saint-Denis et décédé le 5 juillet dernier.
Une partie des concerts sera retransmis sur Réunion Première et Canal+. Tout le monde pourra profiter des concerts de Simangavole et de Davy Sicard sur la chaîne privée qui passera en clair samedi 14 novembre. Le dimanche sera réservé aux abonnés.

- Edition Covid –

Cette édition du Sakifo à l'ère de la Covid n'empêche cependant pas les concerts de se tenir. Le Kabardock (Le Port) et le théâtre Luc Donat accueilleront des spectateurs avec une jauge maximale et un ensemble de règles sanitaires strictes. Par exemple, l'auditoire du Kabardock se tiendra assise dans les gradins.

Assise, telle aurait pu être la destinée du Sakifo. Avant d'être annulé, le festival planchait très sérieusement pour une "édition 100% assise". Une option envisagée alors qu'il était convenu qu'il était impossible de maintenir un festival comme à l'habituel.

Lire aussi - Un Sakifo en version 100% assis : les organisateurs y pensent

Une solution qui finalement est désavouée quelques semaines plus tard suite à une réunion avec les organisateurs et la sous-préfecture de Saint-Pierre.  "Techniquement, le protocole proposé a été validé, on envisageait de mettre en place des caméras thermiques, le port du masque, une jauge à 2.250 personnes assises... Mais l'édition 2020 a été annulée pour des raisons d'égalité", nous indiquait Jérôme Galabert, directeur du Sakifo.

Lire aussi - Jérôme Galabert : "il est impossible de respecter les distanciations physiques dans un festival comme le Sakifo"

Une édition finalement éparpillée façon puzzle dans l'île. Le Sakifo a préféré se diviser plutôt que de renoncer. Une bonne nouvelle n'est pas coutume alors que la crise sanitaire continue, et qu'un incendie violent a déjà ravagé plus de 200 hectares au Maïdo.

Si vous n'êtes toujours pas inscrit, la billeterie est à l'adresse suivante. Tarif : 20 euros.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Il vaut bien mieux cela que rien. Nos artistes ont besoin de pouvoir jouer, de pouvoir chanter. Ils ont surtout besoin qu'on aille à leurs spectacles, dans le respect bien sÃ"r des règles sanitaires. Les organisateurs font ce qu'il faut, à nous aussi de faire ce qu'il faut.
Savate, Posté
Et on a annulé le grand raid avec des courreurs disséminés dans la nature et un piublique souvent par petit groupe de 10 également disséminé sur le parcours. La seule problèmatique reste le départ et l'arrivée qui pouvaient se faire à huit clos. Là pour le sakifo, on va avoir des bars bondés de monde, des places bondées. On voit bien que ce type de population fêtarde s'en fiche complétement, la Métropole a subi cette population à l'origine de l'accélération de la second evague. MERCI MR le PREFET de votre incompétence notoire et aux organisateurs du Sakifo. Qaund le zaffér va exploser si mon grand mere, mon momon i mort ma nu war a ou .... inkiete pas