Portraits et kits d'urgence pour les victimes :

Un nouveau partenariat péi pour lutter contre les violences faites aux femmes


Publié / Actualisé
L'Agence française de développement (AFD) et le Centre de ressources de la cohésion sociale et urbaine de La Réunion (CR-CSUR) ont signé ce jeudi 12 novembre 2020 une convention de partenariat en faveur de l'ORVIFF (observatoire réunionnais des violences faites aux femmes). Ce partenariat s'inscrit dans la co-construction au niveau local de la stratégie 5.0 du ministère des Outre-mer (MOM). Nous publions ci-dessous le communiqué de l'AFD. (Photo : AFD)
L'Agence française de développement (AFD) et le Centre de ressources de la cohésion sociale et urbaine de La Réunion (CR-CSUR) ont signé ce jeudi 12 novembre 2020 une convention de partenariat en faveur de l'ORVIFF (observatoire réunionnais des violences faites aux femmes). Ce partenariat s'inscrit dans la co-construction au niveau local de la stratégie 5.0 du ministère des Outre-mer (MOM). Nous publions ci-dessous le communiqué de l'AFD. (Photo : AFD)

L’Agence française de développement (AFD) et le Centre de ressources de la cohésion sociale et urbaine de La Réunion (CR-CSUR) ont signé ce jeudi 12 novembre 2020 une convention de partenariat en faveur de l’ORVIFF. Avec une subvention de 60.000 euros sur fonds du ministère des Outre-mer, l’AFD marque son soutien à l’observatoire dans ses missions d’observation du phénomène de violence, d’animation du réseau d’acteurs, de sensibilisation du grand public et des professionnels, et dans la préservation de la dignité des victimes. 

L’AFD a souhaité accompagner trois actions de l’ORVIFF : 

1. La réalisation de portraits de victimes et leur diffusion par Antenne Réunion, du 16 au 27 novembre, en commémoration de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. 
2. La réalisation de web-reportages consacrés aux acteurs de la prise en charge des victimes. 
3. La constitution de kits d’urgence à destination des femmes mises à l’abri. 

Quelques chiffres-clés :

- En 2019, les services de gendarmerie et de police ont enregistré 2 340 faits de  violences conjugales à La Réunion, soit plus de 6 plaintes par jour. 
- 89% des faits concernent les femmes. 
- Entre 2016 et 2018,15 femmes ont été tuées sous les coups de leur partenaire ou ex partenaire. 

Pour rappel :

L’ORViFF-observatoire réunionnais des violences faites aux femmes est une instance partagée de veille, d’analyse du phénomène et d’aide à la décision des politiques locales de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes. La gestion de l’observatoire a été confié au groupement d’intérêt public (GIP) Centre de ressources de la cohésion sociale et urbaine de La Réunion (CR-CSUR) représenté par la sous-préfète chargée de mission auprès du préfet pour la cohésion sociale et la jeunesse.

L’AFD est l’établissement public qui met en œuvre la politique de la France en matière de développement, et engagée vers un monde plus inclusif et durable, un monde en commun. Pour plus de détails, ci-joint le communiqué de presse entier.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !