Amen :

Élections américaines : ce prêtre évangéliste qui refuse de croire à la défaite de Trump


Publié / Actualisé
Dans une séquence surréaliste, le télévangéliste et millionnaire, Kenneth Copeland, a été pris d'un long rire halluciné (et un peu forcé) face à l'éventualité d'une victoire de Joe Biden, et d'une défaite du président sortant, Donald Trump qu'il soutient (Photo capture écran Twitter)
Dans une séquence surréaliste, le télévangéliste et millionnaire, Kenneth Copeland, a été pris d'un long rire halluciné (et un peu forcé) face à l'éventualité d'une victoire de Joe Biden, et d'une défaite du président sortant, Donald Trump qu'il soutient (Photo capture écran Twitter)

"Les médias ont dit que Joe Biden est président… Ah, ah, ah…". 40 secondes de rire forcé et dément pour souligner l'incrédulité d'une victoire de Joe Biden. La séquence est surréaliste pour celui qui n'est pas un habitué des prêches hyperboliques et hallucinés des évangélistes. Pour Kenneth Copeland, un pasteur du Texas de 83 ans et ardent défenseur de Donald Trump, la défaite du président sortant n'est simplement pas possible, comme l'illustre cet extrait. Comme son poulain, il s'enferme dans un déni le plus total.

Le télévangéliste n'en est pas à son premier coup lorsqu'il s'agit de provoquer l'incrédulité. Il avait ainsi déjà déclaré préférer voyager dans un jet privé…pour ne pas à avoir à voler avec des démons. Confronté par une journaliste de l'émission de télévision américaine, Inside Edition, le pasteur s'était rattrapé en précisant, plus ou moins, qu'il ne devait pas se confronter aux pêcheurs.

Plus spectaculairement, Kenneth Copeland s'était fait remarquer dans une autre séquence surréaliste où il "pulvérisait" la Covid : "Je souffle le vent de Dieu sur toi. Tu es détruit pour toujours et tu ne reviendras jamais."

Mais le pasteur du Texas n'est pas le seul évangéliste à s'être fait remarquer lors de la campagne pour la présidence américaine et l'élection du 46ème président des Etats-Unis. Quelques jours plus tôt, Paula White, une télévangéliste cumulant 3,5 millions d’abonnés sur Facebook, s'était lancé dans un prêche tout aussi halluciné, invoquant Dieu pour garantir la victoire de Donald Trump : "victoire, victoire, victoire (…) Dieu, donne-nous la victoire ! J’entends un son de l’abondance et de pluie […] Le Seigneur nous dit que c’est fait".


www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Ils ne sont pas tous enfermés !!!!