[LIVE] Koz ek le maire petit-ilois :

Départementales : "je serai candidat sur mon propre canton" déclare Serge Hoareau


Publié / Actualisé
Ce vendredi 20 novembre 2020, dans notre émission Koz ek nous recevons Serge Hoareau, président de l'Association des maires de La Réunion, maire de Petite Ile, et vice-président du Conseil départemental délégué à l'agriculture. Comme à l'accoutumé pendant 30 à 45 minutes nos journalistes s'entretiendront avec notre invité. Puis ce sera à votre tour de poser toutes vos questions. Rendez-vous dès 10h30 pour toutes vos questions. Rendez-vous dès 10h30 sur notre page Facebook et sur notre site (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce vendredi 20 novembre 2020, dans notre émission Koz ek nous recevons Serge Hoareau, président de l'Association des maires de La Réunion, maire de Petite Ile, et vice-président du Conseil départemental délégué à l'agriculture. Comme à l'accoutumé pendant 30 à 45 minutes nos journalistes s'entretiendront avec notre invité. Puis ce sera à votre tour de poser toutes vos questions. Rendez-vous dès 10h30 pour toutes vos questions. Rendez-vous dès 10h30 sur notre page Facebook et sur notre site (Photo rb/www.ipreunion.com)

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    Vous pouvez retrouver ce live en replay sur notre page Fcebook.

    Bonne journée à toutes et tous

  • IPR

    "Il y actuellement 8 cas de Covid-19 sur le territoire de Petite Ile" indique Serge Hoareau

    Concernant les fêtes de fin d'année, tout dépendra de nous selon le maire, qui parle "d'action citoynne".

  • IPR

    La stratégie de la gauche

    "Olivier Hoarau a souhaité déclarer sa candidature, c'est son choix. Mais il y a des discussions à gauche en ce moment. Si une liste est formée, elle sera faite sans Olivier Hoarau, et dans ce cas je m'interroge sur le bien fondé de la candidature d'Olivier Hoarau."

  • IPR

    Travail avec Joseph Lebreton

    "En 2014 à Petite Ile, tout le monde était contre moi. Mais quand l'élection est terminée, je suis représentant à la Civis et Michel Fontaine m'a accueilli. Aujourd'hui je suis avec Patrick Lebreton, on travaille pour les 10 communes du sud."

    Pour lui, "il y a le temps de la campagne électorale, et un temps pour faire avancer les dossiers".

  • IPR

    Pas de candidature aux régionales

    "Je ne suis pas candidat aux régionales" indique Serge Horaeau, "j'ai déjà suffisamment à faire avec le Département, il faut rester sur terre". De là à soutenir une liste aux régionales ? "C'est une très bonne question, il faut attendre les forces en présence."

    Serge Hoareau rappelle que Didier Robert n'a "pas tenu ses engagements pour Petite Ile, je suis déçu". A titre d'exemple les lycées promis ne sont jamais sortis de terre. "On a sanctionné la population de Petite Ile."

  • IPR

    "Je suis de sensibilité de gauche"

    "Je n'appartiens à aucun parti politique" tient à rappeler Serge Hoareau. "Il a fallu rassembler pour gagner l'élection municipale. Quand on parle d'échiquier politique, moi je vous dit que je suis avant tout élu départemental. Donc entre Nassimah Dindar et Cyrille Melchior, tout dépendra des forces en présence".

    Plutôt gauche ou droite alors ? "Je suis de sensibilité de gauche, c'est très clair, mais ça ne veut pas dire qu'on se ferme aux autres, c'est aussi avoir un esprit d'ouverture".

  • IPR

    "Je suis candidat à ma propre succession" déclaree Serge Hoareau, vice-président au Conseil départemenal

    Les départementales sont prévues en 2021 comme les régionales. Actuellement une maison départementale est d'ailleurs construite sur le canton. "Des actions menées et encouragées, oui j'ai un bilan à poursuivre, oui je serai candidat sur mon propre canton aux prochaines échéances départementales".

    Il n'est cependant pas candidat à la présidence du Conseil départemental "au moment où je vous parle". "Il est encore trop tôt pour faire une photographie" estime-t-il, ajoutant parler de tout ceci avec Cyrille Melchior. "Il a réussi là où d'autres ont échoué, comme le RSA. Ma confiance est pleine et entière."

  • IPR

    "On ne peut pas empêcher les gens de continuer à vivre"

    Dengue et Covid-19, deux virus. "On ne peut pas empêcher les gens de continuer à vivre. Par exemple, les associations, la culture, le sportt... Ces activités sont en train de mourir" rappelle le maire de Petite Ile.

  • IPR

    Serge Hoareau applaudit les mesures du préfet sur la gestion de la crise Covid.

    "Lors de sa dernière allocution le 13 novembre, on a bien vu que le ton grave a marqué les esprits et les décisions prises commencent à payer" estime le maire.

    Les décisions ont-elles été prises à la va vite ? "Il y a celles prises par les préfets et celles qui découlent du 16 octobre. Toutes les manifestations sur l'espace public sont interdites. Là dessus le préfet ne peut rien faire" rappelle-t-il.

  • IPR

    Serge Hoareau largement élu aux municipales

    "Je suis élu au sein du conseil municipal depuis 1995. J'ai quand même derrière moi un temps politique important" rappelle Serge Hoareau. "Nous voulons que Petite Ile retrouve la place qui est la sienne au sein du Grand Sud."

    Aux municipales, "le score peut étonné, certains pourraient penser qu'il y aurait bourrage d'urnes. C'est le fruit d'un travail de 6 ans" ajoute-t-il. Serge Hoareau a été élu avec 84% des voix.

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live

    Suivez en direct notre entretien avec Serge Hoareau, posez toutes vos questions en direct

A propos

La parole à Serge Hoarau

Agé de 48 ans, Serge Hoareau est entré en politique en 1995, élu conseiller municipal à Petite Ile. Il en prend la tête lors des élections de 2014. Il conservera son fauteuil en 2020 en étant le maire le mieux élu de France avec 84,23% des voix.

Ce parcours fulgurant est très certainement le fruit de son engagement politique ainsi que de sa capacité à travailler avec toutes les composantes politiques de l’île, ce qui lui a d’ailleurs valu un plébiscite pour diriger l’Association des maires de La Réunion.

Jusqu’où ira-t-il ? C’est la question que nous lui poserons à l’approche des élections départementales et régionales de 2021 ? Il se dit notamment que Serge Hoareau pourrait postuler à la présidence du Département. Nous l’interrogerons sur ses ambitions, son positionnement sur l’échiquier politique (et ses alliances à venir) ainsi que sur le possible report de ces scrutins en juin 2021. Le calendrier lui convient-il ?

Nous évoquerons bien entendu la crise Covid-19 et ses conséquences, tant sur les finances communales que sur les populations.

Que pense-t-il de la volonté du préfet d’instaurer un couvre-feu communal ? Faut-il dès à présent fermer les bars et les restaurants le soir ou faire encore preuve de tolérance ? Que sera le Noël réunionnais cette année ? Les Réunionnais peuvent-ils espérer réveillonner sur la plage ? Quelles sont les propositions de l’AMDR pour endiguer cette crise ? Comment la Ville de Petite Ile surmonte-t-elle cette crise, tant sanitaire, qu’économique et sociale.

Nous parlerons aussi agriculture avec le vice-président du Département délégué à ce sujet. Alors que la sécheresse bat son plein et que les agriculteurs lancent des signaux d’alerte, quelles sont les réponses du Département à cette légitime inquiétude ? Faut-il déclarer l’état de calamité agricole ? Alors que l’avenir de l’agriculture réunionnaise est aujourd’hui au cœur des discussions et des préoccupations, nous demanderons à Serge Hoareau sa vision de cette agriculture dans les 10 à 20 prochaines années.

Rendez-vous dès 10h30 sur notre page Facebook et sur notre site

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.cm

   

1 Commentaire(s)

Djo, Posté
Qu est qui conte faire pour la circulation petite île croisée et grand anse le matin qui dit embouteillage dit pollution