Littérature :

La réunionnaise Gaëlle Belem déjà lauréate du Roman Métis, remporte le prix André Dubreuil


Publié / Actualisé
L'écrivaine Gaëlle Bélem, lauréate du grand prix du Roman Métis pour son premier livre ''Un monstre est là, derrière la porte", vient de remporter le prix André Dubreuil du Premier Roman décerné par la société des gens de lettres. La Réunionnaise est encore en lice pour d'autres prix. (photo page Facebook de Gaëlle Belem)
L'écrivaine Gaëlle Bélem, lauréate du grand prix du Roman Métis pour son premier livre ''Un monstre est là, derrière la porte", vient de remporter le prix André Dubreuil du Premier Roman décerné par la société des gens de lettres. La Réunionnaise est encore en lice pour d'autres prix. (photo page Facebook de Gaëlle Belem)

Attribué pour la première fois en 2012, ce prix récompense un auteur français ou francophone de premier roman et fait partie des Prix SGDL Révélation destinés à encourager de jeunes talents de la littérature.

Le roman de Gaëlle Bélem devient donc la révélation littéraire 2020 dans la catégorie "André Dubreuil - premier roman". C'est la première fois qu'un auteur réunionnais reçoit ce prix.

Gaëlle Bélem est encore en lice pour le prix du Roman Métis des lycéens, le prix du Premier Roman de Chambéry et le prix des cinq continents de la francophonie.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !