Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Violences LGBTphobes, EHPAD, Saint-André, Didier Robert, libertés menacées


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 16 novembre au vendredi 20 novembre 2020 sur Imaz Press :

* Lundi 16 novembre - Violences LGBTphobes : les victimes parlent (parfois), elles ne sont pas (toujours) crues
* Mardi 17 novembre - Covid-19 : les cas se multiplient dans les établissements médico-sociaux
* Mercredi 18 novembre - Covid-19 : Saint-André échappe pour le moment au couvre-feu
* Jeudi 19 novembre - Affaires des musées régionaux : Didier Robert devant le tribunal
* Vendredi 20 novembre - Projet de loi sécurité globale : "les libertés fondamentales sont globalement menacées"
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 16 novembre au vendredi 20 novembre 2020 sur Imaz Press :

* Lundi 16 novembre - Violences LGBTphobes : les victimes parlent (parfois), elles ne sont pas (toujours) crues
* Mardi 17 novembre - Covid-19 : les cas se multiplient dans les établissements médico-sociaux
* Mercredi 18 novembre - Covid-19 : Saint-André échappe pour le moment au couvre-feu
* Jeudi 19 novembre - Affaires des musées régionaux : Didier Robert devant le tribunal
* Vendredi 20 novembre - Projet de loi sécurité globale : "les libertés fondamentales sont globalement menacées"

Lundi 16 novembre - Violences LGBTphobes : les victimes parlent (parfois), elles ne sont pas (toujours) crues

Peur de l'exclusion, honte face aux violences subies, plainte non prises en compte par les forces de l'ordre...Obtenir justice lorsque l'on a été victime de violences en raison de son identité de genre ou son orientation sexuelle peut parfois virer au parcours du combattant. Alors que 63% des hommes homosexuels de l'île rapportaient avoir subi des violences verbales et/ou physique selon une étude de l'association Le Refuge en 2018, ce ne sont finalement que très peu de plaintes qui sont déposées chaque année à La Réunion. Et quand certaines victimes se décident à parler, elles ne sont pas forcément bien accueillies.

Mardi 17 novembre - Covid-19 : les cas se multiplient dans les établissements médico-sociaux

Ce lundi 16 novembre 2020, deux nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés à l'EHPAD Village 3ème âge à Saint-André. Il s'agit du quatrième EHPAD concernés en un mois à La Réunion. Si, pour l'heure, l'Agence régionale de santé ne parle pas encore de foyer de contagion, le nombre de cas pourrait augmenter alors que plus de 200 tests de dépistage ont été réalisés ce lundi. Selon nos informations, les résultats de ces tests seront connus dans la journée de ce mardi.

Mercredi 18 novembre - Covid-19 : Saint-André échappe pour le moment au couvre-feu

L'annonce était redoutée, finalement, c'est une bonne nouvelle qui est tombée ce mardi 17 novembre 2020 : la ville de Saint-André ne sera pas soumise à un couvre-feu. En effet, ces derniers jours, la situation sanitaire de la commune s'est nettement améliorée, le taux d'incidence passant de 183 à 142 pour 100.000 habitants. Il est donc descendu en-dessous du seuil des 150, permettant à la préfecture de prononcer un couvre-feu.

Jeudi 19 novembre - Affaires des musées régionaux : Didier Robert devant le tribunal

C'est ce jeudi 19 novembre 2020 que devait débuter le procès en correctionnel du président de Région et ancien PDG de la SPL Réunion des Musées Régionaux, Didier Robert. Ce dernier est poursuivi pour des faits supposés de prise illégale d'intérêts, abus de biens sociaux et concussion qui auraient été commis à l'encontre de la SPL. L'audience a finalement été renvoyée au 9 avril 2021, soit après la date théorique des élections régionales, prévues en mars

Vendredi 20 novembre - Projet de loi sécurité globale : "les libertés fondamentales sont globalement menacées"

Le 24 novembre 2020, l'Assemblée nationale a prévu de se prononcer sur la proposition de loi dite de " sécurité globale " proposée et soutenue par les députés de la majorité, dont l'ancien ministre de l'intérieur Christophe Castaner. Cette loi viserait " à améliorer la sécurité des Français " selon Alice Thourot, députée LREM, qui en est à l'origine. L'article 24 qui tend à interdire la diffusion sur les réseaux sociaux du visage des forces de l'ordre en intervention est largement décrié par plusieurs associations de défense des droits et par des membres de l'opposition. Cette loi porterait, selon eux, globalement atteinte aux libertés fondamentales.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !