Pour acheter un tuba ou danser le maloya :

"Attestation de déplacement vraiment exceptionnel" : quand l'IRT s'amuse


Publié / Actualisé
Pour relancer le tourisme, l'Ile de La Réunion Tourisme (IRT) se lance dans une campagne de communication originale. L'IRT reprend le modèle de l'attestation de déplacement - encore obligatoire en Métropole tant que le confinement est en vigueur - pour en faire une version péi. Ainsi on peut se déplacer à La Réunion pour aller faire du kayak ou du parapente, aller acheter des achats de "première nécessité" comme un masque avec tuba ou de la crème solaire indice 50 ou encore répondre à un "motif culturel impérieux" en allant découvrir le maloya. Une communication qui propose un voyage à la clé, dans le cadre d'un concours. Voyage qui ne pourra pas être réalisé avant le 15 décembre, bien entendu !
Pour relancer le tourisme, l'Ile de La Réunion Tourisme (IRT) se lance dans une campagne de communication originale. L'IRT reprend le modèle de l'attestation de déplacement - encore obligatoire en Métropole tant que le confinement est en vigueur - pour en faire une version péi. Ainsi on peut se déplacer à La Réunion pour aller faire du kayak ou du parapente, aller acheter des achats de "première nécessité" comme un masque avec tuba ou de la crème solaire indice 50 ou encore répondre à un "motif culturel impérieux" en allant découvrir le maloya. Une communication qui propose un voyage à la clé, dans le cadre d'un concours. Voyage qui ne pourra pas être réalisé avant le 15 décembre, bien entendu !

Un motif impérieux pour aller à la plage, faire une randonnée ou tester le canyoning : c'est le contenu amusant de cette nouvelle campagne de communication de l'Ile de La Réunion Tourisme (IRT) pour relancer le tourisme péi et faire venir les visiteurs, une fois que les déplacements inter-régionaux seront à nouveau permis, c'est-à-dire le 15 décembre. En cette période d'été austral et de haute saison, La Réunion accueille d'habitude beaucoup plus de touristes. Les professionnels du secteur comme les compagnies aériennes espèrent que les visiteurs reviendront une fois le ciel totalement rouvert... dans le respect des gestes barrières bien sûr.

Ainsi dans les journaux métropolitains on voit cette publicité : "attestation de déplacement vraiment exceptionnel". Les motifs invoqués ont de quoi faire sourire : "déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires comme par exemple un masque (avec tuba), un guide touristique, de la crème solaire indice 50" ou "convocation pour motif culturel impérieux, pour profiter de l'accueil chaleureux des Réunionnais et découvrir le maloya".

Une adaptation péi humoristique de l'attestation de déplacement, encore obligatoire en Métropole jusqu'au 15 décembre, en journée comme de nuit. A compter de cette date, l'Hexagone passe en couvre-feu et l'attestation ne sera obligatoire qu'à partir de 21h pour se déplacer. Il n'empêche que les déplacements inter-régionaux peuvent reprendre, les visiteurs extérieurs peuvent donc venir sur l'île.

A la clé, un jeu-concours. En cochant le ou les déplacement(s) de son choix sur l'attestation et en postant une photo sur le compte Instagram de l'IRT, les participants peuvent gagner un voyage pour La Réunion.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !