Grand port maritime :

Transports : un nouvel outil numérique pour les escales


Publié / Actualisé
Nommé S-WiNG Réunion, ce nouvel outil numérique permet à tous les opérateurs d'une escale de déclarer et retrouver les informations dont ils ont besoin et ce en temps réel. Développé par HAROPA Port du Havre, il est utilisé par les acteurs de la place portuaire péi depuis le 1er décembre. Nous publions ci-dessous le communiqué de Port Réunion. (Photo : rb/www.ipreunion.com)
Nommé S-WiNG Réunion, ce nouvel outil numérique permet à tous les opérateurs d'une escale de déclarer et retrouver les informations dont ils ont besoin et ce en temps réel. Développé par HAROPA Port du Havre, il est utilisé par les acteurs de la place portuaire péi depuis le 1er décembre. Nous publions ci-dessous le communiqué de Port Réunion. (Photo : rb/www.ipreunion.com)

"Depuis ce 1er décembre 2020, l’ensemble des acteurs de la place portuaire réunionnaise organise ses escales autour d’un nouvel outil moderne et tourné vers l’opérationnel :

- S-WiNG Réunion -

Cet outil, développé par HAROPA Port du Havre avec lequel le Grand Port Maritime de la Réunion a déjà collaboré au travers de son outil numérique de gestion des marchandises dangereuses, permet à tous les opérateurs d’une escale de déclarer et retrouver les informations dont ils ont besoin, en temps réel et sous le contrôle vigilant des officiers de la capitainerie.

Le Grand Port Maritime de la Réunion et HAROPA Port du Havre se joignent pour remercier l'ensemble des acteurs portuaires pour leur forte mobilisation et ce, malgré les conditions rendues compliquées par la situation sanitaire. Une nouvelle étape est franchie pour PORT REUNION, qui entend bien poursuivre ses actions d'amélioration et fluidification des procédures, vers le développement du " SMART and SAFE PORT ".

Plus qu’un simple espace physique entre la terre et la mer, PORT REUNION est de plus en plus un lieu de convergence majeur des flux d’informations liées aux échanges de marchandises. Efficaces et interopérables, les réseaux qui gèrent ces flux d’informations doivent aujourd’hui à la fois garantir la sécurité des transactions et s’ouvrir à une demande toujours croissante de services dématérialisés."

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !