[VIDEO] Le Secrétaire d'État à la transition numérique bientôt à La Réunion :

Nassimah Dindar demande à Cédric O un renforcement de la lutte contre l'illectronisme


Publié / Actualisé
La sénatrice Nassimah Dindar a interrogé ce mercredi 13 janvier 2021 Cédric O, Secrétaire d'État chargé de la transition numérique, sur les mesures en faveur de la lutte contre l'illectronisme et en faveur de l'inclusion numérique. Dans sa réponse Cédric O a notamment souligné que "les sites internet de l'Etat respecteront, d'ici 2022, 80% du RGAA, le Référentiel général d'amélioration de l'accessibilité numérique". Il a aussi annoncé qu'il serait envisite à La Réunion à la fin du mois de février (Photo archives rb/www.ipreunion.com)
La sénatrice Nassimah Dindar a interrogé ce mercredi 13 janvier 2021 Cédric O, Secrétaire d'État chargé de la transition numérique, sur les mesures en faveur de la lutte contre l'illectronisme et en faveur de l'inclusion numérique. Dans sa réponse Cédric O a notamment souligné que "les sites internet de l'Etat respecteront, d'ici 2022, 80% du RGAA, le Référentiel général d'amélioration de l'accessibilité numérique". Il a aussi annoncé qu'il serait envisite à La Réunion à la fin du mois de février (Photo archives rb/www.ipreunion.com)

Lors de son intervention hier au Sénat, Nassimah Dindar a rappelé que 14 millions de français étaient en situation d'illectronisme et que 50% des citoyens reconnaissaient ne pas être à l'aise avec le numérique. "La situation est pire dans les territoires ultramarins, a indiqué Madame Dindar, où la fracture générationnelle est plus précoce et plus prononcée". Selon elle, le virage numérique induit par la crise sanitaire est plus difficile à La Réunion ainsi qu'à Mayotte "illettrisme se conjuguant avec illectronisme".

"Que compte faire l'état pour ne pas laisser les personnes handicapées, isolées et âgées – 13% des sites seulement étant accessible à ces publics – au bord du chemin?  Sur les 250 000 euros que le gouvernement vient d'annoncer pour la transition numérique via le plan de relance, qu'est-il prévu pour la simplification des démarches numériques en ligne et combien de conseillers numériques seront affectés à La Réunion?" a questionné la sénatrice.

Une question pas encore tranchée par le gouvernement. Quant à l'accessibilité des sites au personnes porteuses de handicap, "les sites internet de l'Etat respecteront, d'ici 2022, 80% du RGAA, le Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité numérique" rappelle Cédric O. Regardez

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Papillon diurne, Posté
Déjà si tous les agents du département 974 savaient bien écrire (rien avoir avec la fonction, les missions, le cas échéant les responsabilités exercées bien ou mal, voire juste notées dans la fiche de poste (quand elle existe), et possible actualisée à chaque exercice ! idem au niveau de la région (lorsque qu'on est attaché territorial (cadre A de la FPT) et qu'on écrit "je prévoie de faire une réunion..." verbe en principe du 3ème groupe et donc ne se conjugue pas comme chanter, marcher, voler, détourner, dérober, etc., et au présent de l'indicatif (à ne pas confondre avec le subjonctif !!), ou ingénieur en chef (équivalent à administrateur !) "il nous a fallut...", dans les 24 mairies, les 5 EPCI, et autres structures (SIDÉLEC, SPL, SEM, etc.), dans les commissariats qu'on parvienne à bien écrire le mot BACCALAURÉAT ou encore rédhibitoire, ce n'est juste pas acceptable! À Singapour, tous les ouvriers n'ont pas ces difficultés dans leurs vies...Également : que les adjoints sachent lire : notamment à l'occasion de célébrer un mariage, surtout le 1er (si possible pas écorché les noms et même prénoms...).Pour le reste (illectronisme), ça peut attendre encore un petit peu...Quand on pose une question : il est nécessaire d'inverser le verbe et son sujet, ça aussi cela serait pas mal non plus...Quand est-ce qu'on organise une grande dictée pour les trois fonctions publiques ici : dans cette île isolée ?