[EN DIRECT] Législatives :

Huguette Bello félicite les candidats de la Nupes : "il y a une belle relève"


Publié / Actualisé
La présidente du PLR Huguette Bello rassemble à ses côtés ce lundi 20 juin 2022 les six députés de la Nupes élus au second tour des législatives. Ainsi tous les candidats présents par l'union des gauches ont été élus. Parmi eux, trois députés réélus et trois personnalités qui vont faire leur entrée à l'Assemblée nationale : Emeline K/Bidi, Frédéric Maillot et Perceval Gaillard. Tous font le point sur la "vague rouge" qui a déferlé sur La Réunion. Nous suivons leur conférence en direct (Photo rb/www.ipreunion.com)
La présidente du PLR Huguette Bello rassemble à ses côtés ce lundi 20 juin 2022 les six députés de la Nupes élus au second tour des législatives. Ainsi tous les candidats présents par l'union des gauches ont été élus. Parmi eux, trois députés réélus et trois personnalités qui vont faire leur entrée à l'Assemblée nationale : Emeline K/Bidi, Frédéric Maillot et Perceval Gaillard. Tous font le point sur la "vague rouge" qui a déferlé sur La Réunion. Nous suivons leur conférence en direct (Photo rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    Huguette Bello : "ça serait manquer d'humilité que de s'attribuer ce bel accomplissement"

    "Moi je ne m'attribue jamais le bénéfice de quoi que ce soit, c'est un travail commun. On a travaillé tous ensemble pour arriver à ce résultat. Ça serait manquer d'humilité que de s'attribuer ce bel accomplissement" déclare Huguette Bello au micro d'Imaz Press. "C'est un grand travail que ces six députés auront à accomplir, en portant la voix des Réunionnais."

    "Les gens ne nous pardonneraient pas si on ne tenait pas pareil. Le parcours que j'ai montre que j'ai quand même quelques convictions. La politique c'est de la persévérance" ajoute-t-elle. "Les affaires de la cité, il faut les porter." Ecoutez :

  • IPR

    Sur la répartition à l'Assemblée

    Sur la question de savoir comment vont se répartir les députés, "la configuration issue des urnes ouvre d'autres possibilités, tout ça va se discuter dans les heures qui viennent" affirme Philippe Naillet, qui se revendique PS. Il est question de savoir en effet comment vont se répartir les députés.

    Pour Perceval Gaillard, il est clair que ce sera dans le groupe LFI, comme Jean-Hugues Ratenon.

  • IPR

    Le barrage contre le programme macroniste à l'Assemblée

    "Ce projet de la retraite à 65 ans elle sera inapplicable" affirme Karine Lebon, au vu des résultats nationaux. "Nous n'allons pas appliquer le projet de la Nupes puisqu'elle n'est pas majoritaire" note Philippe Naillet qui affirme : "nous allons défendre les projets des Réunionnais".

  • IPR

    Perceval Gaillard : "c'est historique"

    Perceval Gaillard remercie lui aussi les électeurs et déplore l'abstention, "qui doit nous questionner sur la pertinence de nos institutions". Il appelle à la "sérénité dans le débat politique".

    Dans la 7ème circonscription, il y a là aussi "une volonté de justice sociale". Il évoque des "pratiques politiques très différentes" en faisant allusion à son adversaire Thierry Robert. "On a six députés de gauche, on aurait pu en envoyer 7. C'est quelque chose d'historique. Le programme de l'avenir commun répond exactement aux attentes de la population réunionnaise." L'acquis aujourd'hui "doit être sauvegardé" dit-il faisant allusion à l'union des gauches, "les Réunionnais et Réunionnais ne comprendraient pas qu'on ne poursuive pas cette logique d'unité".

    Il fait le point sut les résultats nationaux, où les macronistes n'ont pas obtenu la majorité absolue. "Il faut nous empêcher Macron d'appliquer son programme. On a ici six députés qui vont travailler main dans la main. Les députés réunionnais peuvent parler d'une même voix."

  • IPR

    Frédéric Maillot et "l'urgence" des questions écologiques

    Le député nouvellement élu cite "la thématique de l'écologie" et parle d'"urgence" : "il faut entendre cette demande, et sous le premier quiquennat d'Emmanuel Macron, nous n'avons baissé la production d'énergies que de 0,2%".

    Il appelle également à la production de "plus de logements, mais des logements de qualité". En termes d'éducation aussi, "il faut aller plus haut, plus fort, tout démarre de l'éducation". Il appelle à "être la caisse de résonnance des Réunionnais à l'Assemblée".

  • IPR

    Emelinne K/Bidi : "parler d'une seule voix à l'Assemblée nationale"

    "C'est une élection qui signifie beaucouo de choses, c'est un message de rejet de la politique d'Emmanuel Macron".

    Emeline K/Bidi appelle à "bâtir le projet réunionnais de demain, et parler d'une seule voix à l'Assemblée nationale".

  • IPR

    Karine Lebon : "une culture commune des valeurs de gauche"

    Karine Lebon prend la parole : "nous sommes tous très satisfaits". Elle aussi estime que c'est une "confirmation de la présidentielle" : "nous ne voulons pas de la politique d'Emmanuel Macron, nous voulons redonner ses lettres de nobelle à la politique".

    Elle salue ici une "culture commune des valeurs de gauche".

  • IPR

    Philippe Naillet : "les Réunionnais ont confirmé le vote de la présidentielle"

    Le député Philippe Naillet note que "la préoccupation de La Réunion, elle est d'abord sociale, avec des familles qui n'arrivent tmême plus à boucler leurs fins de mois "dit-il.

    Il liste les priorités de la Nupes : logement, santé, éducation... "les Réunionnais ont confirmé le vote de la présidentielle" note-t-il. Il déplore cependant la  "faiblesse de la participation".

  • IPR

    Huguette Bello : "il y a une belle relève"

    Huguette Bello lance la conférence : "nous sommes fiers, et heureux de cette belle réussite : six sur six. Il y a une belle relève" déclare la présidente du PLR.

    Celle-ci excuse Jean-Hugues Ratenon, député de la Nupes réélu, qui n'a finaement pas pu se libérer pour participer à la conférence de presse.

  • IPR

    Législatives : les députés de la Nupes s’expriment

  • IPR

    Les députés de la Nupes rassemblés après leur victoire

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live pour suivre la conférence des députés de la Nupes

A propos

Carton plein pour la Nupes à La Réunion : six candidats présentés, six députés élus. Seule la 3ème circonscription n'est pas concernée par cette "vague rouge", alors que Nathalie Bassire, 7ème élue, garde son siège de députée. Aucun candidat Nupes n'était en lice sur ce territoire, Alexis Chaussalet n'ayant pas été qualifié pour le second tour.

C'est donc une large victoire pour l'union des gauches péi, que la présidente du PLR Huguette Bello célèbre avec ces six députés à l'hôtel l'Archipel à Saint-Gilles, au lendemain du scrutin.

Lire aussi - Législatives : grand chelem pour la gauche unie, Nathalie Bassire garde son siège

Pour rappel ont été élus ou réélus :
- Philippe NAILLET (1ère circonscription)
- Karine LEBON (2ème circonscription)
- Emeline K/BIDI (4ème circonscription)
- Jean-Hugues RATENON (5ème circonscription)
- Frédéric MAILLOT (6ème circonscription)
- Perceval GAILLARD (7ème circonscription)

Lire aussi - Voici les sept députés de La Réunion

- Quelques surprises -

Pour Philippe Naillet, Karine Lebon ou Jean-Hugues Ratenon, c'est une victoire sans (grosses) surprises. A noter tout de même que pour le premier, c’est la première fois que le candidat socialiste l’emporte sur son propre nom, puisqu’il avait succédé à Ericka Bareigts auparavant.

Tous trois ont remporté le scrutin avec un large, voire très large score qui dépasse à chaque fois la barre des 60% : 60,68% des voix pour Philippe Naillet, 69,40% des voix pour Karine Lebon et 62,81% pour Jean-Hugues Ratenon.

Pour les trois autres, nouvellement élus, l'issue du scrutin était plus incertaine. Emeline K/Bidi a créé la surprise dès le premier tour en arrivant, contre toute attente, devant le député sortant LR David Lorion, parti favori. Adversaire qu'elle a finalement largement battu au second tour avec 61,33% des suffrages.

Dans la 6ème circonscription, les scores ont été beaucoup plus serrés une bonne partie de la soirée. Le candidat de la Nupes Frédéric Maillot l'emporte finalement devant Alexandre Laï-Kane-Cheong (Croire et Oser) avec 51,95% des voix.

Dans la 7ème, Perceval Gaillard et Thierry Robert ont longtemps été au coude à coude, et c'est finalement le candidat de la Nupes qui est passé devant : il est élu député avec 51,24% des suffrages.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Riposte974, Posté
Ces députés fraîchement élus avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête" où macron peut dissoudre l'assemblée nationale à tout moment . Balle au centre
Législatives 2022, Posté
La gauche pays n'a pas encore atterri , plane toujours , la réalité arrive avec mélenchon non 1er ministre. L'atterrissage va être dur pour ces député de gauche
Y manque chaussalet, Posté
L'année prochaine chaussalet sera présent. Il faudra remplacer Bassire.
Ded, Posté
Ils vont vite comprendre qui commande et qui il faut flatter!