23
Jui
  • 17:43-Pêcheur disparu au large de Saint-Leu : Le dispositif de recherche a été levé, d'après Radio Freedom
  • 17:37-Nouvelle attaque de requin à Saint-Leu : Après l'émotion, l'exaspération
  • 17:34-Eboulis sur la RD48 : Circulation rétablie sur la route de Salazie, des travaux de purge sont prévus ce jeudi
  • 16:18-Eboulis sur la RD48 : Circulation par alternat sur la route de Salazie
  • 13:42-L'Union régionale marchera seule : La CGT a refusé l'affiliation de l'ancienne structure de la CGTR
  • 13:40-Visite du Président de la République - L'intersyndicale (CGTR, FO, FSU, SAIPER et UNEF) se rassemblera devant la préfecture vendredi à partir de 9h30
  • 12:26-Saint-Leu - Un homme est porté disparu. Il aurait été happé au large de la Pointe au sel. Les recherches sont en cours
  • 10:54-François Hollande arrive dans moins de 48 heures : Suivez la visite présidentielle sur notre site internet dès vendredi matin
  • 10:02-Programme chargé pour François Hollande, le président de la République est attendu ce vendredi
  • 09:34-Faits divers : Un trafic de tortues protégées découvert dans le Sud

Injures racistes au tribunal correctionnel

"Lettre ouverte au Recteur de l'Académie de La Réunion"

À la veille de la rentrée, le collectif "Non au racisme ! Respekt a nou !" reste mobilisé. À travers une lettre ouverte au recteur de l'Académie de la Réunion, le collectif a souhaité s'exprimer. Il appelle, entre autres, à ce que "la procédure de révocation de l'enseignant accusé d'avoir proféré des injustes racistes le 8 juin 2010 soit effectivement engagée".
Posté par IPR
Illustration : Mercredi 7 Juillet 2010    Conférence de presse du collectif non au racisme respekt anou
Le 8 juin dernier, Mr ...., professeur de Lettres Modernes en poste à La Réunion, a déclaré, au cours d'une procédure judiciaire, alors qu'il était accusé d'agressions sexuelles sur deux mineures : " Je suis blanc et, de toute façon, ici, c'est tous des nègres et toutes des p... , c'est comme cela qu'il faut faire. " Ces propos ont été largement relayés par la presse locale et l'opinion publique s'en est pour le moins offusquée.

Notre collectif " Non au Racisme et aux discriminations. Respekt a nou ! " a été créé en réaction directe à ces propos racistes. Mr.... a été condamné par le tribunal correctionnel à cinq mois de prison avec sursis, une obligation de soins et 1000 euros d'amende pour agressions sexuelles, mais rien à l'encontre de ses propos racistes, ni qui ne remette en cause sa capacité à enseigner.

Nous avons donc décidé d'élever nos voix pour mettre en lumière l'incapacité manifeste de cet enseignant à inculquer à nos jeunes les valeurs de respect, tolérance, fraternité et égalité portées par la République Française. Après avoir déposé une plainte pour injures raciales envers un groupe de personnes déterminé en raison de leur origine ou de leur race et de leur sexe - tel que le code pénal le prévoit, nous avons alerté l'opinion publique, et en particulier les parents d'élèves, sur la dangerosité de tels discours. D'autant plus que M.... a un lourd passif : agressions verbales envers certains de ses élèves et collègues féminines, étude d'un texte à caractère pornographique et violent à des élèves de seconde, etc...

Sensible à cette " affaire ", M. Patrick Karam, délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer, a aussitôt attiré l'attention du Ministre de l'Education Nationale sur le " comportement inacceptable " de Mr.....
Dans un courrier en date du 8 juillet dernier, M. Luc Chatel a officiellement demandé à ce qu'une procédure disciplinaire soit engagée à l'encontre de Mr.... " qui pourra au vu des faits, aboutir à sa révocation définitive. "

Aussi, appelons nous de tous nos v?ux que cette procédure de révocation soit effectivement engagée par le Rectorat de l'Académie de La Réunion et qu'elle parvienne à son terme.

(...) Le peuple réunionnais est issu de civilisations différentes, si bien que notre unité s'est construite autour des valeurs de respect et de tolérance.

Le racisme est un fléau qui porte atteinte aux valeurs les plus fondamentales de la République et doit en conséquence être combattu depuis les plus hauts sommets de l'Etat et en particulier au sein des Administrations de l'Education Nationale. Aussi, nous espérons que vous donnerez rapidement suite à la demande du Ministre de l'Education Nationale, Luc Chatel, en révoquant définitivement ce professeur qui jette le discrédit sur l'Education Nationale.

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !